Menu principal

Nouvelles:

SMF - Just Installed!

Episode 16 - Super zéro

Démarré par The Simpsons Park, 16 Mar 2013, 17:32

« précédent - suivant »

paolo98

J'ai vu l'épisode et j'avoue que je sais pas trop quelle note lui attribuer. On a 2 histoires très bonnes, mais d'un autre côté, Burns est bien cartoonisé, mais ça ne m'a pas empêché de rire. Cette histoire sur Burns fait plaisir à voir, car ça faisait longtemps qu'un épisode n'avait pas été centré sur lui, et le flashback n'est pas pour me déplaire. Les gags sont présents, et le scénario est bon, le seul problème notable, c'est les quelques scènes irréalistes. L'histoire sur Bart et Lisa est très correcte aussi, encore une fois, le plus simple est le meilleur. L'apparition de Groening m'a bien fait rire, et les deux histories se rejoignent à la fin, ce qui est bon point. Un très bon épisode, mais j'enlève 1 point pour Mr. Burns qui n'est plus ce qu'il était avant, et pour qui les scénaristes devient trop un personnage "gaguesque". 14/20

To Cur, With Love : 16/20
Moonshine River : 15/20
Gone Abie Gone : 15/20
Treehouse Of Horror XXIII : 14/20
A Test Before Trying : 14/20
Black-Eyed Please : 14/20
Dark Night Court : 14/20 <--------------
Adventures In Baby-Getting : 13/20
The Day The Earth Stood Cool : 12/20
Hardly Kirk-ing : 12/20
Homer Goes To Prep School : 11/20 
Gorgeous Grampa : 10/20
Penny Wiseguys : 10/20
The Changing Of The Guardian : 7/20
A Tree Grows In Springfield : 5/20
Love is a Many-Splintered Thing : 4/20

Tetouchaud

Citation de: paolo98 le 23 Mar 2013, 10:40
"gaguesque"

J'aime beaucoup, c'est copyright ou je peux le réutiliser ?
"Si un jour tu doutes, si tu as peur, que l'avenir te paraît sombre et que tu ne sais plus vers qui te tourner, fais comme les bulles de savon, dirige-toi toujours vers la lumière."

Marie Vareille, "Ainsi gèlent les bulles de savon".

paolo98


Maurry Christmas!

Je l'ai revu et mon opinion reste le même sauf que j'enlève 1 point car je n'aime pas le changement de caractère de Mr. Burns.

13/20

Tetouchaud

Cet épisode est bon, mais un peu moins que le précédent. On a affaire à deux histoires à nouveau reliées (bon point) mais assez inégales. Je préfère largement l'histoire de Burns à celle de Bart et Lisa, qui pourtant commençait bien mais qui manque cruellement d'humour. La seconde, en revanche, m'a bien fait rire et ne m'a vraiment pas déçu du début à la fin. C'est vrai qu'on prend trop Burns pour une machine à gags maintenant, mais ça ne me dérange pas particulièrement tant qu'ils ne sont pas trop cartoons.
Un bon épisode, vraiment pas décevant. 14/20.
"Si un jour tu doutes, si tu as peur, que l'avenir te paraît sombre et que tu ne sais plus vers qui te tourner, fais comme les bulles de savon, dirige-toi toujours vers la lumière."

Marie Vareille, "Ainsi gèlent les bulles de savon".

The Reg

Petite surprise pas désagréable mais surprenante (une surprise surprenante, ça va tes pléonasmes Régis ?) de voir Lisa jouer du violon au lieu du sax durant le générique, mais bref.

"Ouh là, un épisode où Burns est une espèce de Batman..." on a l'impression d'être dans la chanson "we never stop the Simpsons" de Tout sur Homer s13 avec les idées minables d'épisodes. Pourtant, si l'histoire de Burns y est certes à peine entrevue, durant le premier acte, je ne me suis pas ennuyé un instant et j'ai passé mon temps à me bidonner :o :o :o !

Au début du deuxième acte ça fait drôle de voir Abraham raconter une histoire encore relativement récente (1998, pour moi c'est récent... pour nos membres pas nés alors c'est peut-être différent mais...) l'histoire se suit toujours avec plaisir (et une nouvelle apparition de Matt Groening, ça n'a pas de prix) et en plus d'être rassuré je recommence à me marrer quand je vois qu'il s'agit juste de Smithers fait croire à Burns qu'il est utile, j'aurais été plus ennuyé si Burns avait vraiment réussi. J'adore les divers déguisements des Springfieldiens. N'oublions pas l'histoire principale qui nous livre un moment relativement épique avec le témoignage grave de Moe sur les blagues de Bart au téléphone. Pour pinailler je dirais quand même que je m'étonne que Lisa ne parle pas du fait qu'il n'y a aucune preuve et qu'on juge si Bart a fait ou non cette bêtise là, ses autres bêtises passées n'entrent pas en ligne de compte. Les deux histoires finissent par se rencontrer mais c'est là que vient la petite déception de l'épisode, la conclusion faiblarde bien que toujours drôle. 15/20

Bisous bisous ! :-*

Springfield83

Super zéro

Encore un bon épisode, ça fait plaisir !
J'aime relativement l'histoire avec Burns bien que celle-ci soit un peu tiré par le cheveux. Ceci dit les références sont très intéressantes même pour quelqu'un qui ne connait pas beaucoup Batman, les scènes e "sauvetages" sont vraiment sympa avec les musiques. C'est une bonne parodie je trouve.
La seconde histoire est un peu moins bonne mais plus normale, le gag avec Moe est à mourir de rire mais sinon à part la juge c'est pas la franche rigolade.
L'épilogue avec les "dependables" est juste très drôle également.

Un épisode avec deux bonnes histoires mais un peu plus poussif que le précédent. 13/20

Lenny Bar

Bon ben, je vais faire mon abat-jour rabat-joie... J'ai aimé cet épisode mais je ne l'ai pas adoré. Je l'ai trouvé particulièrement bizarre.

L'histoire du procès de Bart ne m'a pas passionné et puis un procès comme celui-là vous ne trouvez pas ça étrange vous ?

Et puis l'histoire de Burns, même si c'est celle que j'ai le plus apprécié, je l'ai elle aussi trouvé bizarre. Burns en Batman... Je répète... Burns en Batman... Je sais pas, j'ai du mal à l'encaisser  :D 
Heureusement, ce Batman-frugivore n'a pas de Batfrugivoremobile et ne sauve pas réellement les gens car là je pense que je n'aurai pas du tout aimé. Ce qui était intéressant c'est le rôle de Smithers dans tout ça.

C'était sympa de revoir le père de Burns... par contre j'ai un peu de mal à m'imaginer Burns en fan de comics, m'enfin... C'était sympa aussi de voir Jasper et le vieux juif jeunes  ;D

Les gags n'était pas non plus particulièrement nombreux... par contre, l'un d'eux m'a fait éclater de rire ! Essayez de deviner lequel :
- Moe qui manque de se noyer dans son bocal puis s'étouffe avec un œuf
- Les musiciens qui forment la tête de Bart pendu
- Burns qui prend une lampe de poche chez Apu
- "Smithers, clignez mon oeil !"
- La folle aux chats en Catwoman
- Moe qui témoigne pour les blagues que Bart lui fait au téléphone, comme s'il avait été victime d'une agression
- Le crash de l'hélico à cause du spot de Burns  :D :D :D <--- C'EST CE GAG LA !!!

Par contre au niveau des gags lourds, je n'ai pas aimé la fin avec les vieux héros et surtout Homer qui joue les chefs d'orchestres.

Je ne sais pas trop quoi penser de cet épisode, à part qu'il était bizarre. Dans un premier temps je vais lui mettre un 12/20

Alex0821

Mon troisième favori de la saison 24.

Le gag du canapé est drôle et efficace , ce qu'on avait eu droit seulement dans l'âge d'or , je suis content de retrouver un bon gag du canapé comme celui-là. L'histoire A est vraiment ordinaire par contre , c'était du déjà vu mais quand même , il y avait quelques gags pour sauver l'histoire. Ce que je reproche aussi c'est que la fin était assez prévisible ... Je donne 6/10.

La deuxième histoire était vraiment excellente. Quelle bonne parodie de Batman ! J'adore tout dans cette histoire , en plus c'est M.Burns qui est en Batman. C'est bien le personnage le plus drôle qui aurait pu être choisi ! Seul petit défaut est peut être le manque léger de gags mais rien d'alarmant ! Je donne 9/10

Bref , je donnerais un 15/20 à ce bon épisode pour cette saison.

Dr. Nick

#24
Voilà, un vrai gag du canapé, court et drôle, c'est pas compliqué d'en faire un comme ça pour chaque épisode.
Je commence par l'histoire de Burns, même si tout a déjà été dit. Le résumé est inquiétant en effet, "Burns devient une sorte de super-héros" c'est sûr qu'on peut se méfier. Ça ne vaut pas une histoire sur Burns des premières saisons certes, mais j'ai trouvé cette histoire très agréable car d'une, c'est drôle et de deux, les scénaristes ne sont pas tombés dans la facilité, là c'est Smithers qui fait croire à Burns qu'il est un vrai héros, j'aurais été déçu si Burns avait vraiment réussi ses coups, même par accident, en plus les diverses combines de Smithers sont drôles. L'histoire principale est tout aussi bonne, drôle et agréable à suivre, sans tomber dans le capillotracté, et puis franchement, le témoignage grave de Moe sur les blagues aux téléphones, ça vaut son pesant d'or. ;D J'aime un peu moins la conclusion: les deux histoires finissent par se rejoindre, je dis pas non, mais Burns qui finit par vraiment réussir son coup, c'est prévisible et faiblard. Ceci dit, je vais pas faire la fine bouche, cet épisode est drôle du début jusqu'à la fin (même l'épilogue avec les vieux super-héros m'a plu) et je lui accorde sans problème un 16/20, pour moi c'est la bonne surprise de la saison 24.

Quelques gags:
- Otto qui fume l'herbe
- Moe qui s'étouffe avec un oeuf
- Pourquoi vous nous avez enfermé à l'intérieur? - Pour donner une leçon à mon fils!
- "J'aime pas le son de cette marche funèbre"
- Homer qui fait le chef d'orchestre (moi ça m'a plu Lenny ;D)
- Abraham qui colle le chewing-gum sous la barbe de Jasper ^^
- Matt Groening
- La folle aux chats en Catwoman :D :D :D
- "Smithers, clignez mon oeil!" :D
- Le témoignage grave de Moe ;D
- Burns étonné d'être du côté du bien
- La toute fin avec Moe et le téléphone :D :D
Ever danced with the devil in the pale moonlight ?

Alex0821

En voilà un bon épisode dans cette saison !

Cet épisode est plutôt spécial mais ça ne me déplaît pas. Celui-ci commence avec un très bon gag du canapé, efficace et drôle à souhait. L'histoire de Burns détient d'un synopsis absolument dingue mais pourtant, c'est un réel coup de coeur. Le tout est vraiment agréable. Smithers est toujours aussi bon et j'adore l'attitude de Burns dans cet épisode. L'histoire aurait pu virer dans la facilité mais non, j'aime vraiment l'idée des scénaristes. Du début à la fin, cette histoire est très bonne. La principale histoire aussi se suit bien, mais elle est légèrement moins bonne que la deuxième. C'est le rythme de cette histoire qui me gêne un peu, j'ai ressenti un léger ennui vers le deuxième acte. Malgré tout, elle est composée de plusieurs gags (Otto qui fume l'herbe, l'apparition de Matt Groening...). Vraiment, un bon épisode. 14/20

Maurry Christmas!

Cet épisode possède deux histoires intéressantes, l'intrigue se tient début, il y a un vrai cocuh-gag (thématique en plus), les gags sont hilarants, il n'y a pas d'abus de guest et la fin était bonne ! Wow, surprenant et excellent !

Dans les gags de cet épisode, je suis obligé d'en citer quelques-uns : La constante de Faraday exprimé en dollars, l'abominable Dr. Lenny, toute les scènes avec Moe (:D :D :D), Otto qui fume l'herbe en plastique, Homer en sombrero, Homer chef d'orchestre, Matt Groening, les four Homer shaped vilains, la façon dont Lisa explique l'affaire, Willie qui refait des clés pendant que Dora dors, etc ! Je pense tout ces gags sont excellent !

Au niveau de l'histoire de Bart il y a de petites longueurs et je trouve que le fait que Abe joue avec elle toute les semaines est totalement tiré par les cheveux, mais, comme je l'ai dit, il y a beaucoup de gags et j'aime beaucoup le fait qu'il regarde Maggie pour prouver son innocence. Aussi, j'apprécie pour le début avec Pâque, j'adore l'ambiance :)

L'histoire de Burns était plus faible dans la mesure que Burns était très cliché et que certains bouts (comme la fête) n'était juste pas si drôle ou utile. Mais les gags étaient là et son histoire n'a pas servi à rien, c'était même bien drôle de voir faire des efforts pour le bien. La finale avec les ''Dependables'' était par contre très moyenne.

Au final, épisode fort sympathique !

Maurry Christmas!

Le début de l'épisode est bien marrant, mais je trouve que ça devient très mou quand les gags de l'histoire de Burns commencent à se répéter (et tourner autour du fait qu'il soit très vieux et maigre) et Janet Reno arrive. Dans le futur, c'est clair que je vais avoir l'envie de revoir la première partie de cet épisode (notamment pour le bout où Homer est avec l'orchestre), mais le reste de l'épisode est totalement oubliable.