Haut de page

Les Simpson à la TV

La pêche au Ned
S22E22

Ned Flanders tombe sous le charme d'Edna Krapabelle...

La dignité d'Homer

SEQ 1 - INT/NUIT Restaurant The Singing Sirloin :[Les Simpson sont allés au restaurant pour fêter le premier A de Bart]
Chanteurs : [sur l'air de "Joyeux Anniversaire"] Bravo pour ce premier A, Bart. Qui en ait de nombreux autres.
[Les Simpson applaudissent]
Bart : Merci à vous, c'est trop.
Marge : Maintenant que notre fils est un bon élève, je vais mettre un autocollant sur la voiture pour que tout le monde en soit informé.
Lisa : Je trouve ça un peu fort. Moi j'ai des A depuis la maternelle.
Homer : Et alors, tu veux une médaille ?
Lisa : T'en a offert une à Bart.
[Bart rigole. Homer polit la médaille de Bart]
Homer : Je t'aime, fiston.
Marge : Un A en astronomie. Comment tu t'es débrouillé ?
Bart : Je me suis mis à bosser, c'est tout.
Homer : Hi hi hi ! Non, sans blague.
Bart : Ben, tout à commencé dans la classe de madame Krapabelle la semaine dernière.
[Il raconte l'histoire. On voit Bart en train de tenir un hamster et un lézard dans la classe]

SEQ 2 - INT/JOUR Ecole élémentaire - Classe de Bart :Bart : Je voulais accoupler le hamster au lézard pour obtenir une créature bizarroïde, et là j'ai été témoin d'un crime contre nature encore plus horrible.
[Edna et Skinner entrent dans la classe en s'enlaçant et en s'embrassant. Ils n'ont pas vu Bart]
Skinner : C'est le jour de la visite médicale. Puisque les enfants sont à l'infirmerie, si on jouait au docteur tous les deux ?
Edna : Tu parles trop. Si on faisait ça sur le bureau de Martin ?
Skinner : En général c'est le plus propre.
[Ils se mettent sur le bureau de Martin. Bart se cache dans le placard horrifié parce ce qu'il a vu]
Bart : Il fallait que je me concentre sur quelque chose... n'importe quoi. Et pour la première fois de ma vie, étudier m'a semblé la seule chose à faire.
[Bart regarde une affiche représentant les planètes du système solaire dans le placard]
Bart : Mercure, Venus, la Terre, Mars...
Skinner : Allez Edna, dépêche-toi.
Bart : Mercure, Venus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton.
[Bart finit son histoire]

SEQ 3 - INT/NUIT Restaurant The Singing Sirloin :Bart : Alors quand j'ai passé le contrôle, toutes les réponses étaient dans un coin de ma tête. C'était comme tricher sans risquer de se faire prendre.
Marge : Tu ne pouvais pas nous rendre plus fiers.
Serveur : Excusez-moi, monsieur. Votre carte de crédit a été refusée.
[Il lui montre l'appareil à cartes de crédit]
Appareil : Débiteur. Débiteur. Débiteur...
Homer : Oh, je suis vraiment confus. Un moment, je vais vous donner une de mes nombreuses autres cartes...
[Il prend d'autres cartes dans sa poche qu'il jette aux yeux du serveur]
Homer : Sauvez-vous !
[Les Simpson courent pour sortir du restaurant]
Chanteurs : Ils veulent se tirer Mary Kay.
[Mary Kay, l'hôtesse, ferme les portes pour éviter qu'il s'enfuient]
Homer : D'accord, on peut pas la payer votre super bouffe. Qu'est-ce que vous allez faire maintenant ?
[Les Simpson sont obligés de jouer de la musique et de chanter habillés en mexicain pour le restaurant]
Les Simpson : Ba la bamba. Ba la bamba.
[Les gens du restaurant applaudissent]
Homer : On peut partir maintenant ?
Patron : Non, non. Votre technique est irréprochable, mais ça manque de passion.
Homer : Bon. Vous voulez de la passion, je vais vous en donner de la passion.
[Homer joue de la guitare et chante]
Homer : Bleu comme la mer. Je me noie dans tes yeux bleus comme la mer.

SEQ 4 - EXT/NUIT Voiture des Simpson :Marge : Je me demande à quand ça remonte quand on s'est retrouvé au plus bas de l'échelle sociale.
Homer : Je crois que c'est quand il y a eu cette vague de froid qui a tué tous les clodos.
[A l'arrière, Bart est Lisa sont debout sur les barres du système de roues de la voiture car il n'y a plus de banquette]
Lisa : Papa, où est passé la banquette arrière ?
Homer : J'ai dû la vendre pour acheter de l'essence...
[Ils tombent en panne d'essence]
Homer : [triste] Mais à la place j'ai acheté un nouveau klaxon...
[Il cogne sa tête contre le volant. On peut alors entendre son super klaxon dont le bruit ressemble à ceux dans les matchs de base-ball]
Marge : Il faut faire appel à un spécialiste. On est pris à la gorge.
Homer : Pris à la gorge, hein ?
[Homer imagine un banquier lui parler]
Banquier : Monsieur Simpson, vous avez un découvert d'un dollar.
Homer : Tue-le Sheba !
[Une panthère noire saute sur le banquier]
Homer : Hi hi hi ! Ca me branche.

SEQ 5 - INT/JOUR Centre des conseillers financiers :[Un conseiller parle avec le chef Wiggum et sa femme Sarah]
Conseiller : Vous n'avez rigoureusement rien mis de côte pour l'avenir.
Wiggum : Bah vous savez ce qui arrive aux flics. Je me ferai descendre la veille de prendre ma retraite, et je la passerai au cimetière comme les autres.
Conseiller : Et si vous n'êtes pas tué ?
Wiggum : [énervé] Non mais c'est pas des choses à dire ! [Sarah pleure] Vous êtes content ? Vous faîtes pleurer ma femme.
[Lindsay Naegle s'occupe du cas Simpson]
Lindsay Naegle : Bon. Je vois que vous avez fait plusieurs emprunts. Vous avez un découvert, vous n'avez pas d'épargne et votre père est à votre charge.
Homer : Vous n'avez qu'un mot à dire et je lui coupe les vivres.
Lindsay Naegle : Je ne peux pas vous demander une telle chose.
Homer : C'est comme si c'était fait.
Lindsay Naegle : Si je me fie à ces données, je crains que vous ne deviez vous déclarer en faillite plusieurs fois. Jetez un oeil sur ces prévisions.
[Elle tourne son écran d'ordinateur pour leur montrer à quoicils ressembleront à l'avenir. Il vieillissent très vite et se tiennent mal. La prévision s'arrête à 40 ans]
Homer : Marge, t'as vu un peu comment tu te tiens ?
Lindsay Naegle : Ce qui est intéressant de noter, c'est que vous continuerez à perdre de l'argent après votre mort. Vos tombes seront laissées à l'abandon et saccagées.
[Sur l'écran, on voit Nelson en vieillard qui fait tomber la pierre tombale d'Homer]
Vieux Nelson : Ah ah !
Lindsay Naegle : Monsieur Simpson, votre profil intellectuel indique que vous êtes trop "stupide" pour gérer un budget.
Homer : [avec un air sérieux] Oui, continuez.
Lindsay Naegle : Alors, permettez-moi d'être directe, il vous faut plus d'argent.
Homer : Comment je dois faire ?
Lindsay Naegle : Je suis là pour faire un bilan, je ne suis pas là pour trouver des solutions.
Homer : Je vois.
Lindsay Naegle : Voulez-vous me régler, s'il vous plait.
[Homer note un mot sur un bout de papier qu'il donne à la conseillère. Elle le lit]
Lindsay Naegle : Je sais que vous n'êtes pas sourd-muet, monsieur Simpson. Ca fait 20 minutes que nous nous parlons.
[Après un temps de réflexion, Homer lui jette des cartes de crédit comme au restaurant et ils s'enfuient]

SEQ 6 - INT/JOUR Centrale nucléaire - Bureau de Mr Burns :Smithers : Monsieur, j'aurais une petite faveur à vous demander.
Burns : Bien entendu, Smithers. Je vous écoute.
[Il appuie sur le bouton sous son bureau pour ouvrir une trappe sous Smithers]
Smithers : Je l'ai débranché, monsieur. Enfin bref, j'ai besoin d'une semaine de congé. Vous savez, j'ai écrit une comédie musicale sur la poupée Malibu Stacy.
Burns : Un spectacle sur une poupée ? Ha ha ha ! ! Pourquoi pas une comédie musicale sur un chat de gouttière ou sur le roi du Siam ? Oubliez ça, Smithers.
Smithers : En fait le spectacle est programmé dans un théâtre du Nouveau-Mexique.
Burns : Oh oh ! Vous allez trop vite, maestro. Y'a un nouveau Mexique ?
Smithers : Oui, et je tiens à aller là bas voir mon rêve se réaliser et je ne serai absent qu'une semaine.
Burns : Oh, très bien. Je peux m'amuser tout seul.
[Burns sort un pistolet et tire sur la gâchette. Il y a un drapeau "Bang" qui sort]
Burns : Flûte ! Il est coincé.
[Il donne un coup dedans et le drapeau est envoyé sur Smithers]
Smithers : Aïe !
Burns : Ha ha ha ! C'est hilarant.

SEQ 7 - INT/JOUR Centrale nucléaire - Couloir :Burns : [tout seul] Eh bien, puisque bobonne est partie, je vais peut-être enfin pouvoir m'amuser un peu au bureau.
[Burns se retrouve devant un distributeur automatique]
Burns : Ah, une boutique de bonbons. Oui, je voudrais une livre de marrons glacés. Euh, inutile des les emballer c'est pour manger tout de suite.
[Pas de réponse]
Burns : Vous venez de vous faire un redoutable ennemi, mon garçon.

SEQ 8 - INT/JOUR Centrale nucléaire - Cafétéria :[Homer boit 3 bouteilles de bière Duff]
Lenny : Waahh ! J'avais jamais remarqué que tu te nourrissais d'autant de bières le midi.
Carl : Ouais, je suis conquis.
[Homer et Lenny le regardent bizarrement]
Carl : C'est le mot du jour à apprendre.
[Il montre son calendrier avec le mot "conquis" écrit dessus]
Homer : J'essaie de me donner du courage pour demander une augmentation à Burns ou un stage de formation bien payé. Enfin, un truc pour régler mes problèmes de fric.
[Monsieur Burns entre]
Burns : Il doit sûrement s'agir du cafétorium.
Carl : Ca tombe bien Homer. Monsieur Burns vient de... [il regarde son calendrier] faire son entrée.
[Monsieur Burns va au self service. Il veut attraper quelque chose à manger mais il n'y arrive pas à cause de la vitre. Homer vient vers lui]
Burns : Qu'est-ce que c'est ? Un champ magnétique semble protéger ces légumes.
Homer : C'est la vitre anti postillons. Il faut passer en dessous pour prendre une salade ou postillonner dessus.
[Monsieur Burns passe sa tête dessous]
Burns : Ahh, tout cela est si vert et si frais. Mmmm...
Homer : Euh, monsieur Burns. Je me demandais si je pouvais avoir une augmentation.
Burns : De combien, je vous prie ?
Homer : De beaucoup.
Burns : Je vois. Vous avez 30 secondes pour me convaincre.
Homer : Eh bien monsieur... Vous savez monsieur, je travaille chez vous depuis longtemps, ma femme est boiteuse, et mes enfants ils boitent eux-aussi.
Burns : Pff, ce genre de jérémiades mammifères. Je suis un vieil homme triste qui s'ennuie à mourir. Faites-moi m'esclaffer.
Homer : Esclaffer ? D'accord, y'avait quoi aux nouvelles, ce matin ?
Burns : Oh pour l'amour de... [il attrape une crème au self-service] Lancez-le sur ça.
Homer : Sur Lenny ? C'est un ancien combattant.
Burns : Eh bien dans ce cas, décorez-le.
Homer : Non.
Burns : Pas même pour... 4 dollars ?
[Homer jette la crème sur Lenny qui la reçoit en plein visage]
Lenny : Aïe ! Mon oeil ! Faut surtout pas qu'il y ait du pudding dedans !
Burns : Ha ha ha ! C'était très amusant. J'en ai mal aux côtes.
Homer : Ca m'a plu de balancer ce pudding.
Burns : refaites-le et je vous donne 8 dollars.
Homer : C'est vous le patron.
[Il rejette une crème]
Lenny : Aïe ! Je souffre le martyre !
Burns : On va continuer à se gondoler, hein Simpson ? je vais faire de vous un directeur chargé d'organiser mes distractions. Non non, mieux que ça. Mon singe farceur.
Homer : Vous continuerez à me payer ?
Burns : Je ne vais pas laisser mon petit singe déambuler en guenille.
Homer : Wou hou !
[Il jette une crème sur Carl]
Burns : Mais qu'est-ce qui vous prend mon vieux ? C'est Carl !
[Il aide Carl à se laver. Homer est très gêné]

SEQ 9 - INT/JOUR Le Donjon de l'Androïde :[Burns et Homer sont devant la boutique]
Burns : C'est partit pour les espiègleries, mon petit singe farceur.
[Dans le magasin, le vendeur de comics mange des marshmallows]
Vendeur de comics : 98... 19... et ça fait 100. Ah si je pouvais m'envoyer de vraies petites poulettes aussi facilement.
Burns : Regardez ce marchand de bandes dessinées en train de se goinfrer comme un porc. A toi de jouer, mon petit singe.
[Homer entre dans la boutique]
Homer : Je voudrais le premier numéro de Spiderman en parfait état, s'il vous plait.
Vendeur de comics : Et moi je voudrais passer une nuit avec la princesse Leila.
[Homer pose une valise remplie de billets sur le comptoir]
Vendeur de comics : Oh, par les anneaux de Saturne ! Je vous donne ça tout de suite.
[Il tape un code. Il sort le comic d'un tube qui le conserve au froid]
Vendeur de comics : Sac en papier ou plastique renforcé ?
Homer : Non, c'est pour consommer sur place.
[Il déchire les pages et il les mange]
Vendeur de comics : Oh non ! Mais, qu'est-ce que vous faîtes ? Vous êtes fêlé! [il se roule par terre] Oh mon Dieu !
[Homer sort. Monsieur Burns l'applaudit]
Burns : C'était désopilant. Tu étais parfait le singe.
Homer : Vous me payez à présent ?
Burns : Mmm, où sont mes bonnes manières ? Voilà !
[Il jette des billets par terre. En les ramassant, Homer se fait écraser par un vélo]
Burns : Vous êtes tellement plus drôle que Smithers. C'est vrai, il ne connaît pas le sens du mot gai.

SEQ 10 - INT/JOUR Comédie musicale de Malibu Stacy :[Smithers est sur le capot d'une voiture avec une fille. Ils ont des postures de poupées]
Smithers : [il chante] Seul, dans ma boîte. Je souffrais d'avoir été vendu, séparément. Mais sorti de la boîte je te trouve magnifique.
Comédienne : Romantique.
[Ils se prennent la main]
Les deux : Tout comme moi.
Cowboy : [à sa femme] Et tu m'as fait rater le rodéo pour ça ?

SEQ 11 - INT/JOUR Stade - Toilettes :[Burns et Homer sont dans un cabinet. Burns retire les vêtements d'Homer lui laissant simplement une couche de bébé]
Burns : C'est bon. Allez-y.
[Homer se couche au milieu des toilettes sur le dos devant les gens]
Homer : Aidez-moi, vous voulez bien m'aider ? A fait caca culotte.
Homme : Il est complètement cinglé.
[Une femme entre dans les toilettes des hommes]
Femme : La queue dans les toilettes des dames n'en finit pas alors j'espère que vous ne m'en voulez... Ahh !
Homer : Bébé a fait caca culotte.
Mme Vanderbilt : Quelle horreur !
[La femme tombe dans les pommes. Burns est caché dans le cabinet]
Burns : Hé hé hé ! Voilà pour toi, bouffon !
[Il lui envoie un rouleau de billets]

SEQ 12 - INT/JOUR Cabinet du Dr Hibbert :[Hibbert vaccine Bart qui crie. Il y a un tas de seringues vides]
Hibbert : Voilà, vous êtes vaccinés pour les dix années à venir.
[Homer donne de l'argent au docteur Hibbert]
Homer : Voilà pour vous, mon brave. Et pendant que vous y êtes, faites-leur une piqûre de... polio-machin-chose.
Hibbert : Oh, oui monsieur.
[Il attrape une seringue]
Homer : Hep ! Anti-polio.
[Hibbert attrape une seringue beaucoup plus grande]
Marge : Homer, comment as-tu gagné une telle somme d'argent ?
Homer : A côté de mon bouleau, j'ai bossé pour quelques projets pour monsieur Burns.
Marge : C'est vrai ? Lesquels ?
Homer : Ah ben... tu sais, les réductions d'effectifs, renouveler le réseau informatique, réduire le quota de femmes.
Marge : Eh bien, je suis fière de toi. Tu es un bon père de famille. Allez les enfants, remerciez votre père pour vos vaccins.
[Ils se frottent le bras]
Bart et Lisa : Merci, p'pa.

SEQ 13 - INT/JOUR Zoo :[Il y a un spectacle organisé dans l'enclos des pandas. Milhouse voit un marchant de glaces qui fait des glaces en forme de panda.]
Milhouse : Eh, p'pa. Donne-moi de l'argent pour une glace panda.
Kirk : Qu'est-ce que tu fais des 68$ que j'envoie à ta mère chaque mois ?
Milhouse : Le copain de maman avait envie d'un DVD.
[Burns est accompagné d'Homer déguisé en panda]
Burns : Regardez l'impatience qui se lit sur leur visage. J'ai hâte de voir leur tête quand ils verront que leur panda n'est qu'un gros plein de soupe costumé.
Homer : Pourquoi qu'il faut que je danse le lindy hop ?
Burns : Ahh, c'est le temps fort du numéro.
[Burns met la tête du panda sur Homer. Un animateur va commenter le spectacle]
Animateur : Elle nous a été offerte par un donateur anonyme, applaudissez notre femelle panda, Simsim.
Spectateurs : Ouais !
Animateur : Ne sois pas timide. Ah oui, ça c'est une bonne fille. Oh, mais je crois qu'elle s'apprête à... oui ! Elle danse le lindy hop.
[Homer s'est mit debout et il danse le lindy hop dans le costume de panda. Burns regarde]
Burns : C'est ça. Un pas en avant, un en arrière, avant, arrière, on tourne.
Animateur : J'ai l'impression que Simsim est un peu petit énervée aujourd'hui. Nos assistants vont faire ce qu'il faut pour la calmer.
[Les assistants, à l'aide d'appareils électrocutent Homer. Il crie]
Animateur : Rassurez-vous, les amis. Grâce à leur épaisse fourrure, nos amis les pandas ne ressentent que très légèrement les décharges électriques.
[Homer crie de plus en plus fort]
Animatrice : Oh, elle dit "Je vous adore".
Spectateurs : Ouais !
Homer : Ca fait affreusement mal. Aaahh !
Ralph : Simsim aime bien danser.
Lisa : Il se passe quelque chose... quelque chose de grave.
Animateur : Oh, mais voici qu'arrive notre mâle, Pimping. Avec un peu de chance, ces deux là vont devenir très très proches, si vous voyez ce que je veux dire.
Homer : Au secours, monsieur Burns !
[Homer a peur, il court. Il trébuche sur une gamelle et il atterrit sur un rocher dans une position favorable au mâle]
Animateur : Elle se montre très accueillante. On pensait qu'il nous faudrait des années pour en arriver là.
[Le mâle attrape Homer]
Spectateurs : Ouais !
[L'animateur ferme le rideau où il est écrit "Chut ! Les pandas dorment"]
Animateur : Pimping a demandé Simsim en mariage, et je crois qu'elle a répondu oui.
Spectateurs : Ouais !
Homer : Non ! Au secours !
[Homer réapparaît per dessous le rideau mais il est rattrapé de nouveau par le Pimping]
Moe : Ah ! Tu n'y échapperas pas, ma jolie.
[Le lendemain. Homer et Pimping sont dans le lit. Pimping enlace Homer. Homer part discrètement. Il escalade le grillage mais en voulant redescendre de l'autre côté, ses pieds restent coincés. Des putois s'approchent d'Homer]
Homer : Content de vous voir les putois. Courez prévenir...
[Les putois lui envoie leur mauvaise odeur. Lisa arrive]
Lisa : Papa ? Le panda c'était toi ?
Homer : T'as vu comment papa a dansé ? Tout le monde m'a vu danser.
Lisa : Ohh... Papa.
[Un peu plus loin, sur un banc. Homer a quitté son costume de panda, il a une couverture sur lui]
Lisa : Alors c'est ça le mystérieux travail que tu fais pour monsieur Burns ?
Homer : Ouais. Je fais des trucs humiliants pour quelques poignées de dollars.
Lisa : Papa, il faut y mettre un terme.
Homer : Je le sais.
[Monsieur Burns arrive]
Burns : Bien joué bouffon. L'autre panda a ajouté un peu de piment au spectacle.
Homer : Pit-être pour vous. Pourquoi vous êtes pas venu à mon secours ?
Burns : J'étais bien trop occupé à me tenir les côtes tellement je riais. Je me les suis cassées une fois. Le roi s'ennuie, le bouffon l'amuse. Tout va pour le mieux.
Homer : Vous pourriez me montrer un peu de respect.
Burns : Oh, taisez-vous, gros mollusque.
Homer : Vous voyez, qu'est-que je vous disais.
Burns : Oh, quelques jolis billets verts vont adoucir tout ça.
Lisa : Il n'en veut pas de votre sale argent.
Burns : Oh voyons donc. Tout le monde peut être acheté.
Lisa : Pas mon père !
Homer : Chut, on discutent entre adultes, chérie.
Lisa : Papa. Comment peux-tu monnayer ta dignité ?
Homer : Elle a raison. Ouais, je suis à poil et j'ai encore l'odeur du panda sur moi, mais je veux arrêter tout ça avant que ça n'aille trop loin.
Burns : Avalez vous paroles pour... [il tend l'argent] 903$.
Homer : Je retire ce que j'ai dit.
[Burns met les billets dans la bouche d'Homer]
Lisa : Papa.
Homer : [à Burns] Allez vous faire voir !
Burns : Voyez-vous ça ? On dirait que mon singe est devenu un homme... un pauvre homme.
Homer : Quoi ? Ohh... pourquoicil a fallu qu'il ajoute ça ?
Lisa : Oublie-le papa. Je suis fière de toi.
Homer : Oh, je te remercie ma chérie. Qu'est-ce que je vais faire de cet argent sale que j'ai pas mérité ? Je ferais mieux de le jeter à la poubelle.
Lisa : Y'a des tas d'enfants pauvres dans les rues.
Homer : Je vois où tu veux en venir. Je vais m'acheter un fusil.
Lisa : Non, p'pa. Tu pourrais apporter un peu de joie a ces enfants défavorisés.
Homer : Ouais, t'as raison. Il est temps que je retrouve un peu d'amour propre.
[En se levant du banc, Homer arrache sont slip et se retrouve entièrement nu]
Homer : Hé, qu'est-ce qui se passe ?
[Juste à ce moment, la même femme qui était dans les toilettes des hommes passe par là]
Mme Vanderbilt : Oh ! Doux Jésus, quelle semaine !
[Elle tombe dans les pommes]

SEQ 14 - INT/JOUR Magasin Costington :[Homer va voir un employé, avec un panier remplit de billets]
Homer : Excusez-moi monsieur.
Vendeur : Oui.
Homer : Voilà, j'aimerais acheter tous ces jouets pour des enfants pauvres. Est-ce que j'ai suffisamment d'argent sale ?
[Le vendeur met un gant et plonge sa main dans le panier]
Vendeur : Mais absolument cher monsieur.
[Il passe un coup de téléphone]
Vendeur : Monsieur Costington, il vient de se passer une chose merveilleuse... Oh non... Oh non... Oh oui !

SEQ 15 - INT/JOUR Magasin Costington - Bureau de Mr Costington :Mr Costington : Je ne me souviens pas avoir eu un tel geste de générosité. Vous êtes le bon samaritain des temps modernes.
Homer : Oh je fais ça pour retrouver un peu de ma dignité perdue.
Mr Costington : Je connais. A une époque j'adorais renifler les chaussures. Et depuis l'accès de ce rayon m'est interdit.
Homer : C'est pas grave.
Mr Costington : Monsieur Simpson, je viens d'avoir une idée géniale. Comme chaque année, nous organisons la parade de Thanksgiving, et vous avez la corpulence idéale pour jouer le Père Noël.

SEQ 16 - INT/JOUR Maison des Simpson - Séjour :[Marge ajuste le costume de Père Noël d'Homer]
Marge : Ne bouge pas.
Lisa : Je suis drôlement fière. Mon père sera dans le char qui clôture la parade de Thanksgiving.
Bart : Tu veux répéter, p'pa ?
Homer : J'ai pas besoin de répéter. Oh oh oh, joyeux...
[Il ne trouve pas la suite. Bart lit le texte écrit sur une feuille]
Bart : ... Noël.
Homer : Ah bon ? Fais voir ça.

SEQ 17 - EXT/JOUR Rue - Parade de Thanksgiving :[Kent Brockman présente la parade]
Kent Brockman : La parade de Thanksgiving va encore avoir lieu sous un soleil de plomb, grâce à l'effet de serre. N'est-ce pas, Leeza Gibbons ?
Leeza Gibbons : Exactement, Kent Brockman. L'événement que nous allons commenter est sponsorisé par le magasin Costington. Le seul magasin encore ouvert à côté de la soupe populaire.
[Il y a un ballon qui vole représentant un clown nommé Rusty]
Bart : Rusty le clown ? N'importe quoi, il sont nuls ces ballons.
Marge : Tu plaisantes ! Voilà Funky, un personnage de BD. Viens par ici, Funky ! Oh, regarde, c'est Niklor. Là où Niklor passe, les microbes trépassent.
Enfant : [à Lisa] Eh, est-ce que tu sais sicil doit défiler le Père Noël ? Il faut absolument que je le vois.
[Lisa pose sa main sur son épaule]
Lisa : Quelque chose me dit qu'il sera là.
Enfant : Bats les pattes ! De quel droit tu me touches ?
Kent Brockman : Dîtes-moi Leeza. Vous aimez le pain d'épice ?
Leeza Gibbons : Non, pas vraiment.
Kent Brockman : Dans ce cas, vous allez adorer le prochain char. C'est un accessoire de bureau tout en pain d'épice.
Spectateurs : Ouais !
[Homer est dans le char habillé en Père Noël]
Homer : Oh oh oh, joyeux tout le monde !
[Burns arrive à côté du char d'Homer avec un char qui a un drapeau de pirate]
Burns : [à Homer] Eh oh, du bateau !
Lisa : [elle lit ce qui est noté sur le char le Burns] "Farcegiving" ? Oh oh.
Burns : Prépare-toi à l'abordage, Père Noël.
[Burns monte dans le char d'Homer]
Homer : Qu'est-ce que vous faîtes là ? Je vous l'ai déjà dit, je suis plus votre bouffon.
Burns : Tais-toi bouffon. Puisque te voilà Père Noël, nous avons l'occasion de donner une leçon à cette ville en lui jouant un tour qu'elle n'oubliera pas de sitôt. Vous allez...
[Burns chuchote à l'oreille d'Homer]
Kent Brockman : Voilà un char en hommage aux amér-indiens qui nous ont appris comment célébrer Thanksgiving.
Leeza Gibbons : Ce qui est remarquable dans ce char, c'est que le papier mâché qui le compose est fait d'anciens traités non respectés.
Kent Brockman : Hi hi hi ! Ils sont beau joueur.
[Dans le char du Père Noël]
Homer : La réponse est non, monsieur Burns. Pas pour tout l'or du monde.
Burns : Même pas pour un million de dollars ?
Homer : Oh ! Ca en fait de la tune ! Mais le Père Noël peut pas être méchant. Qu'est-ce que ça en fait de la tune !
Leeza Gibbons : Et voici le char que tout le monde attend impatiemment.
Kent Brockman : Oui. Que l'on soit chrétien ou seulement non-juif, tout le monde aime le Père Noël.
Spectateurs : Ouais !
Kent Brockman : Il devrait lancer des jouets dans la foule, mais j'ai l'impression qu'il s'agit plutôt de sucreries.
Leeza Gibbons : Vous faîtes erreur, Kent. Ce ne sont pas des sucreries, ce sont des viscères de poisson.
[Les spectateurs reçoivent des viscères de poisson à la figure]
Enfant : C'est le Père Noël ! Par ici Père Noël !
[Lui aussi en reçoit]
Enfant : Oh mais pourquoi ?
[Lenny a un cache sur son oeil. Il le retire]
Lenny : J'ai le droit d'enlever mon cache 5 minutes par jour.
Carl : Ouais. Comme ça tu vas pouvoir voir le Père Noël.
[Il a le droit au même sort que les autres]
Lenny : [triste] Oh, pourquoi Père Noël, pourquoi ?
Tahiti Mel : Voilà les mouettes qui rappliquent !
[Pleins de mouettes foncent sur les spectateurs, attirées par le poisson]
Frink : Gentil l'oiseau ! Gentil l'oiseau ! Gentil l'oi... non pas gentil l'oiseau !
Lisa : Oh, p'pa, tu as vendu ton âme.
Homer : Pas encore chérie.
Lisa : Papa ! Mais, si tu es là, qui est dans le char ?
[Burns est déguisé en Père Noël dans le char]
Burns : Poisseux Noël !
Marge : Mais qu'est-ce qui se passe ?
Homer : Disons que Lisa m'a offert son cadeau de Noël avec un peu d'avance. Elle m'a rendu ma dignité.
[Ils reçoivent du poisson]
Bart : Aahh !
L'équipe du site | A propos
©2000-2022 The Simpsons Park