Haut de page

Les Simpson à la TV

La pêche au Ned
S22E22

Ned Flanders tombe sous le charme d'Edna Krapabelle...

Au nom du grand-père

SEQ 1 - EXT/JOUR Parking du Convention Center
Bart : Le salon de la maison et du jardin ? [Bart, Homer et Marge sont déçus] M'man ! T'as dit qu'on allait à une expo de jeux vidéos !
Lisa : A moi tu m'as dit qu'on allait ramasser les ordures sur l'autoroute.
Homer : Et à moi tu m'as dit quelquechose mais j'ai pas écouté.
Marge : Désolé de mes petits mensonges ! [Ils sortent de la voiture] Je vais vous dire, si ça vous plait pas, vous pouvez vous plaindre tout le chemin du retour.
Homer : C'est réglo. Les enfants ? On s'entraine ! [Il souffle dans un instrument] Mi mi mi ! Oh ça craint !
Bart : Une journée de perdue pour [???].
Lisa : Mais quel ennui !
Homer : C'était pas mal mais Lisa t'es encore à te plaindre de gorge et non pas par le diaphragme !
Lisa : [Chantant] Mais quel ennui ! [Homer lui fait signe que c'est bon]

SEQ 2 - INT/JOUR Salon de la maison et du jardin
[Les Simpson entrent au salon. Ils arrivent à un stand de paillassons.]
Marge : Ho, regardez, un paillasson qui vous indique votre poids !
[Homer monte dessus.]
Paillasson : Votre poids est... impossible à évaluer !
Homer : D'oh !
Bart : Oh la vache, regardez là-bas ! [Il désigne un stand tenu par le proviseur Skinner]
Skinner : [Il tient à la main un pistolet pour embout de tuyau d'arrosage] Le pistolet confort, le pistolet de luxe et le pistolet super luxe sont les Simon et Garfunkel plus un de tous les systèmes d'arrosage existants ! Observez ! [Il essaie d'arroser une vielle plante mais l'eau ne sort pas, Bart a coupé l'arrivée d'eau. Il regarde le pistolet de plus prêt, Bart réenclenche l'eau, Skinner est aspergé]
Bart : [Il rit] L'arroseur arrosé !
Marge : [De la vapeur se propage au-dessus de Marge et Homer] Quel est ce bruit de bouillonnement apaisant ?
Homer : Pit-être un pot-au-feu ! [Des Springfieldiens essaient des jacuzzis. Lenny y boit une bière.] Oh, un jacuzzi ! C'est comment les enfants ?
Carl : Oh, comme un massage de dos pendant l'orgasme.
Homer : Je veux vous acheter votre plus beau jacuzzi !
Vendeur : Oh, vous voulez parler du "You Soup 5000" ! [Il le désigne]
Homer : S'te plaît Marge, j'peux l'avoir ? S'te plaît, s'te plaît !
Bart : Je pourrais fêter mes anniversaires dedans !
Lisa : Je serais moins stressé ! Je suis vraiment stressé grave !
[Maggie tire la robe de Marge pour lui montrer une brochure sur un crédit pour acheter le jacuzzi]
Marge : Si je suis plus détendu je serais une meilleure maman ! On peut ? On peut ? Oh mais attendez, à qui je demande ça ?
Lisa : J'sais pas !
Homer : S'te plaît, s'te plaît !

SEQ 3 - EXT/JOUR Derrière la maison des Simpson - Jardin
[Les Simpson se relaxent dans leur jacuzzi.]
Bart : Maintenant je sais pourquoi les homards poussent des cris de plaisir quand on les jette dans la marmite !
Marge : Ho-ho, on commence à attirer les échangistes !
[Julius et Bernice Hibbert, Disco Stu et Edna Krapabel se rapprochent du bassin.]
Hibbert : Très bien !
Disco Stu : Ouais !
[Les Simpson sont inquiets]
Homer : Je m'en charge ! [Il sort du jacuzzi, prend deux couvercles de poubelle et les entrechoque] Retournez dans vos clubs ! [Disco Stu revient en rampant quand Homer à le dos tourné, mais celui-ci le chasse en frappant à nouveau les couvercles. Homer se replonge dans le jacuzzi.]
Marge : On pourrait peut-être sortir maintenant.
Homer : Proposition intéressante ! A laquelle on peut en opposer une autre. [Il appuie sur un bouton] Bain bouillonnant ! [Le bain bouillonnant se déclenchent, les Simpson apprécient. A la nuit tombée, ils sont toujours dans le jacuzzi et poussent des cris de contentement.]
Ned : [A sa fenêtre] Hé, doucement les basses on essaie de s'endormir !
Homer : Hé Flanders, tu devrais venir avec nous ! Ou t'as pit-être peur que ta moustache se mouille !
Flanders : Bah, oui...
Bart : Allez mec, baptise tes miches !
Ned : [Il enfile un bonnet de bain puis un bonnet à moustache et entre dans le jacuzzi] Oh... et di di di, et di di di... [A l'aube, il s'en va, quand les Simpson sont toujours dans le jacuzzi]
Marge : J'ai le sentiment que nous oublions quelquechose
Lisa : Y'avait une note sur le frigo marqué urgent. Drôle de mot. Urgent. Urgent. Urgent !
Bart : Y'en a un qui devrait aller voir !
Homer : Heu... sans doute une note pour ne pas oublier de se relaxer.
Marge : Oh, oui.
Lisa : C'est ça.

SEQ 4 - EXT/JOUR Derrière la maison de retraite - Jardin
[A la maison de retraite, il y a un pique-nique familial pour les séniors. Au départ d'une course en équipe père-fils où les fils doivent tenir leurs pères par leurs pieds, Abraham est seul et, avec les mains au sol, tente de lever les pieds en vain.]
Arbitre : Désolé Abraham, je ne peux pas attendre votre famille plus longtemps.
Abraham : Mais ils arrivent, mon fils à même mis une note sur le réfrigérateur, je vous en prie, attendez !
Arbitre : Je crains qu'il ne soit trop tard. A vos marques, prêt...
Abraham : Noooon ! [Abraham essaie d'empêcher l'arbitre de tirer, celui-ci lui tire dessus, Abraham s'effondre, la course démarre]
Arbitre : C'est des balles à blanc Abraham.
[Abraham est triste]

SEQ 5 - EXT/JOUR Derrière la maison des Simpson - Jardin
[Les Simpson se relaxent toujours dans le jacuzzi mais le bain cesse de bouillonner]
Homer : Hé, qu'est-ce qui est arrivé aux bulles ?
Abraham : [Il a débranché le jacuzzi] Espèce de grosses méduses inutiles, pendant que vous êtes ici à tremper comme de vieilles assiettes sales, moi, j'étais plus seul et abandonné qu'un sénateur à un rendez-vous de la mafia ! Maintenant je comprends pourquoi je suis furieux ! [Il détruit le jacuzzi avec une batte de base-ball. Le reste de la famille reste figé puis sautille comme des poissons hors de l'eau. Abraham s'assied tristement sur une chaise pliante.]
Lisa : Désolé d'avoir raté ta journée spéciale grand père, mais on viendra l'année prochaine.
Abraham : Le problème c'est que j'ai plus beaucoup de temps à vivre, et une journée perdue comme aujourd'hui c'est une journée que je retrouverai jamais.
Homer : Oh papa, j'ai jamais su que t'avais des rêves et des émotions !
Marge : Nous allons nous rattraper. nous allons faire quelquechose que vous avez toujours rêvé mais pas eu l'occasion de faire.
Abraham : Ben y'a quelques petites choses que j'avais espéré faire avant d'être en poussière dans une urne !
Homer : Allons allons allons qui c'est qu'a parlé d'urne ?
Abraham : En fait j'ai fait ma liste. [Il la sort]
Homer : [Il prend la liste, mets ses lunettes demi-lunes, et la lit.] Bon alors, choses que je veux faire avant de mourir. Jouer dans une équipe de blacks ? Je pense voir au moins deux problèmes pour ça. J'peux pas lire celle-là, mon pouce est dessus. Boire encore une bière au pub d'O Flanagan. Bon, on va faire celle-là ! [On voit un avion de Derry Air dans le ciel] Ce pub est en Irlande ?
Abraham : Exactement maintenant allons réserver nos billets.
Homer : Sale vieux bonhomme, me faire prendre un avion !

SEQ 6 - INT/JOUR Avion
Commandant : Bienvenue en Irlande, aussi connue comme l'île d'émeraude, Patateville, Bostonville, tâche de rousseur, terre des poètes, et terre de la mauvaise poésie. Et sur votre gauche, vous voyez l'Irlande de l'Ouest. Et sur votre droite vous voyez Kathy Irlande.
Kathy Irlande : [Elle salue] Salut tout le monde ! [Un sous-titre précise : Ce n'est pas la vraie Kathy Irlande. Nous lui avons demandé de participer à la série mais elle a refusé. Nous espérons qu'elle va bien.]
Abraham : Je suis enfin de retour ! [Flashback. Abraham se voit, plus jeune, habillé en soldat, à l'extérieur du pub d'O'Flanagan, regarder à l'intérieur] Les jours que j'ai passé au pub d'O'Flanagan ont été les plus heureux de ma vie. [Abraham est entré, les clients du pub chantent. D'autres se battent en souriant. Un joueur de cornemuse passe, ils le passent à tabac et le jettent par la fenêtre. O'Flanagan fait couler dans un verre de la bière au robinet, puis dans une assiette, du corned-beef au robinet, et enfin, du chou au robinet. Les clients trinquent, puis Abraham monte sur le bar et commence une danse irlandaise traditionnelle. Il saute sur le billard et continue à danser, puis sur le plateau d'une serveuse qui sort dans la rue. Il saute sur des moutons puis danse sur eux. Il danse ensuite sur une tombe. Une veuve l'encourage en tapant des mains puis danse avec lui.]

SEQ 7 - EXT/JOUR Route en Irlande - Voiture
Abraham : [Il chante] Oh, this is the life in Ireland ! [La famille arrive dans le village de Dunkiledrry]
Lisa : Ce village est si pittoresque ! Il ressemble au puzzle dans le cabinet du pédiatre !
Abraham : Préparez-vous à revenir à une époque plus simple faite de casquettes de tweed, d'allègres brebis et de bagarres interminables ! [Ils voient des panneaux publicitaires pour de la chirurgie et pour l'entreprise de déménagement U2, et passent devant des boutiques de luxe.] Que quoi ? Des boutiques de luxe ? Des youpi-lutins ! [Deux lutins irlandais marchent sur le trottoir et chantonnent.]
Lisa : Ben l'Irlande est à la pointe du boom technologique de l'Europe !
[On voit l'immeuble de l'entreprise Hewlett Fitzpackard, Mick-rosoft et Cisc'o' systems]
Bart : Pan dans la gueule la Belgique !
Marge : Bart, si tu détestes tant que ça la Belgique, peut-être que je vais te retirer tous tes Tintin !
Bart : Oh non ! Je vais être sage ! [Il serre dans ses bras l'album "le crabe au pinces d'or"]
Abraham : Mais mon pub préféré est toujours là ! [Le pub O'Flanagan n'a pas changé, les bâtiments à côté sont modernes.]

SEQ 8 - INT/JOUR Pub d'O'Flanagan
Abraham : [Il entre dans le pub, il est vide] C'est pas comme ça que je m'en souvenais ! Où sont les clients ? Où sont les chansons ? Où sont passés mes vingt ans ?
O'Flanagan : [Il regarde la télévision dans une pièce à côté] Cours, cours, espèce de gros sac de glu !
Abraham : Tom O'Flanagan ?
Tom : Silence ! Ils sont dans la dernière ligne droite, plus vite, plus vite ! Bougez-moi vos fanons ! Mais bon sang, tu gagneras jamais une course ?
Lisa : Cette retransmission date de 1979.
Tom : Oui, je ne suis qu'un vieil homme gueulant sur mes cassettes. [Il jète la cassette sur un tas d'autres dans un carton] Oh, j'ai tout le temps pour ça à présent personne ne vient plus dans mon bar, ça fait des années que je n'ai pas vendu une seule pinte de bire.
Lisa : Vous voulez dire bière ?
Tom : Ça fait tellement longtemps que j'ai oublié comment on dit. C'est une blague d'appeler ça un pub ! [Ils sortent de la pièce, Tom va derrière le comptoir]
Abraham : Qu'est-ce qui s'est passé Tom ?
Tom : Tout le monde a trouvé du boulot, voilà ce qu'il s'est passé.
Homer : Monsieur, j'ai amené mon père depuis des milliers de kilomètres, juste pour boire à votre bar !
Tom : C'est vrai ? Attention, ne jouez pas avec le cœur d'un vieil homme !
Homer : Filez-moi une bière et une dose de Whisky.
Bart : [Il pose un dessous de verre Itchy & Scratchy sur le comptoir] J'prendrais un verre, un cocktail et une bière s'il vous plaît.
Marge :[Elle prends Bart par la main] Oh, pendant que ton père et ton grand-père boivent un verre, nous, on va visiter le coin.
Bart : J'ai passé dix heures en avion alors je reste ici, ils ont Krusty en allemand à la télé ! [A la télévision, Krusty asperge d'eau Tahiti Mel.] Quelle magnifique langue.
Marge : C'est pas comme ça que les vacances en famille se passent, nous devons faire des choses ensemble pendant que ton père fait des choses sans nous.
Abraham : Allez mon vieux Tom, sers-moi un verre !
Tom : [Il montre une bouteille de vin] Nous avons un délicieux Sheraz australien !
Abraham : [En colère] Un alcool Irlandais !
Tom : Oh, okay ! Voilà un bon Whisky Bushmiltz [Il met un verre de Whisky dans une Pomme de terre, qu'il fait tremper à la surface d'une pinte de Whisky] servi dans une pomme de terre servi dans une Guiness brune.
Abraham : [En colère] J'ai dit un alcool Irlandais ! [Tom crache dans le verre.] Ah, ça c'est mieux !

SEQ 9 - EXT/JOUR La chaussée des géants
[Marge, Bart et Lisa sont devant un monument de pierre]
Marge : La chaussée des géants est le résultat d'une éruption volcanique. Alors les enfants, n'est-ce pas là un fait instructif ? Les enfants ? [Les enfants escaladent les pierres] Revenez ici ! [Marge les poursuit, ils s'enfuient en sautant sur différentes plateformes, avec en fond des bruitages de jeux vidéos. Bart tombe mais réapparait tout en haut, Marge attrape Lisa.]

SEQ 10 - INT/JOUR Usine de Guiness
[Marge, Bart et Lisa font une visite guidée de l'usine de Guiness]
Guide : La Guiness est fabriquée depuis 1759. Qui voudrait connaitre le secret de la recette ? [Tout le monde lève la main] Et bien je ne vous le dirait pas. [Les visiteurs sont surpris] Si je vous le disait, ce ne serait plus un secret. [Les visiteurs sont contents] Enfin, ceci conclut notre visite.
[Le groupe avance, sauf Lisa qui reste en arrière et regarde derrière la porte. Elle voit deux alambics où il est inscrit "Eau de tourbière" et "Sirop de chocolat"]
Employé : Ho ! Et bien vous avez beau connaitre les ingrédients, mais vous ne connaitrez pas les doses !
Lisa : 50/50 ?
Employé : [En colère] Crénildu !

SEQ 11 - INT/JOUR Port
Lisa : [Elle lit guide] A Michelis Island les immigrants de retour qui en ont marre de l'Amérique doivent se présenter aux autorités irlandaises.
Douanier : Nom ?
Franck Smith : Franck Smith.
Douanier : [Il tamponne son passeport] A partir de maintenant vous êtes Francis O'Genesi, suivant !
Bill Jones : Bill Jones !
Douanier : [Il tamponne son passeport] Seamus Fitzpatrick ! Suivant ! Vous êtes Liam Fitzpatrick et vous êtes frères tous les deux ! [Il désigne Bill Jones derrière. Les deux nouveaux frères se serrent la main.] J'ai dit vous êtes frères, j'ai pas dit "vous sympathisez !" [Ils sont gênés.]

SEQ 12 - EXT/JOUR Château de Blarney - Entrée
[Le panneau qui annonce Château Blarney précise "Embrassez la pierre de Blarney". A côté se trouve un monticule de cailloux, un homme photographie sa femme et ses enfants devant]

SEQ 13 - EXT/JOUR Château de Blarney - Contreforts
[Les gens font la queue pour embrasser la pierre de Blarney]
Marge : [Elle parle à un employé qui s'ennuie] On dit que si on baise la pierre de Blarney on reçoit le don de la parole ce qui est très bien, mais je ne suis pas sûr d'aimer l'idée d'avoir un don en échange d'un baiser, quel genre de message ce sont pour Lisa et Maggie ? Ce sont mes filles. Mais d'un autre côté, l'Amérique n'a aucune pierre qui vaille un baiser, en France il y avait l'Abée Pierre mais il n'est plus de ce monde, et question don, c'était plutôt dans l'autre sens.
[Les gens embrassent la pierre de Blarney. Bart est derrière.
Bart : [Il se teint les fesses en gris pour faire croire à une pierre] B-i-z-m-o-n-c-u-l veut dire bise mon cul ! [Il rit et présente ses fesses au public. Un touriste les embrasse.] Frais ! [L'homme est surpris mais avance.]
Enfant : [Il tient un couteau dans ses mains] Je vais graver mes initiales dans la pierre. [Un cri fait fuir les oiseaux en dehors du château] Ha-ha !

SEQ 14 - INT/JOUR Pub d'O'Flanagan
Abraham et Homer : [Une bière à la main, en équilibre sur des tonneaux, ils chantent.] This is life in Ireland ! [Ils tombent]
Homer : Ça va, p'pa ?
Abraham : J'viens de faire le cauchemar que j'étais retourné avec ta mère. [Ils rient tous les trois]
Homer : Oh, comme elle me manque.
[Plus tard. Homer et Abraham dorment sur le comptoir.]
Tom : Ha, ils sont là les nouveaux proprios de la taverne de [???]
Homer et Abraham : Hein ?
Tom : Ben hier soir vous avez dit que ne vouliez plus quitter ce pub, alors vous me l'avez acheté !
Abraham : On a quoi ?
Tom : [Il sort des photos] Toutes ces photos ne peuvent mentir. [Homer serre la main d'un homme, une femme se tient à côté de ce dernier] On vous voit là avec les représentants du crédit et de la compagnie d'assurance. [La photo suivante montre Tom retirer un carreau] Là c'est moi remplaçant la fenêtre qu'avait subi des dégâts de termites, suivant les accords du dépôt judiciaire, ah, je dois je vous dire que pour des types ivres morts, vous avez eu de très bonnes connaissances des lois de l'immobilier.
Abraham : On a acheté ce bouge ?
Tom : Vous pouvez en être certains ! [Il leur montre le titre de propriété, ils sont signés tous deux.]
Homer : Hein ?
Tom : [Il rit mais se met à tousser] Hasta Luego, gogos ! [Il sort du pub]
Homer : Alors papa, y'avait quelquechose dans ta liste qui parle de se faire avoir par l'irlandais ?
Abraham : Le 4e en partant du bas. [Sa liste indique en effet "se faire avoir par un irlandais"]
Homer : D'oh !
Abraham : Ça prends en compte le suivant ! [Le souhait suivant est "Énerver mon fils". Homer grogne.]

SEQ 15 INT/JOUR Pub d'O'Flanagan
Abraham : [Devant des étagères où se trouvent des dizaines de bouteilles] J'connais pas tous ces alcools. Ce Brandy a cinquante ans ? Vaut mieux le jeter ! [Il le vide dans l'évier.]

SEQ 16 EXT/JOUR Rue - Devant le pub
Homer : [Il alpague un passant] Hé, mon brave, ça vous dirait de vous en jeter une bien fraiche ? [Le passant fait non de la tête. Homer attrappe un autre homme.] Et vous monsieur élégant ? Les irlandais aiment bien se beurrer !
Passant : Je suis aux A.A.
Homer : Quoi ? Vous osez pas dire alcooliques anonymes ? [Il parle à un cycliste qui s'arrête] Et vous le roi de la pédale ?
Cycliste : Je suis en retard pour une téléconférence avec Hong-Kong gros balourd !
Homer : Oh espèce de sale... [Il attaque le cycliste, il lui tire son pantalon élastique qui finit par lui rester dans les mains, il y prend des billets] Notre première vente ! [Le cycliste repasse et reprends les billets; Homer est déçu.] Notre premier remboursement.

SEQ 17 INT/JOUR Pub d'O'Flanagan
[Homer rentre dans le pub]
Abraham : T'as trouvé des clients ?
Homer : [Sarcastique] Oui ! Regarde-moi ce bar bondé ! [Il désigne des gens imaginaires] Y'a Sully et Mack, Jimmy D et Jimmy B. Qu'est-ce que je vous sers les enfants, comme d'habitude ? [Triste] Nous sommes dans le caca.

SEQ 18 EXT/JOUR Rues de Dublin
[Marge, Bart et Lisa sortent d'un bus à deux étages. Au loin, des gens en costumes traditionnels lisent des livres de James Joyce dans un cimetière.]
Lisa : Oh, ça doit être le Blumsday ! [Marge et Bart et Lisa sont surpris] Tous les 16 Juin des amoureux de James Joyce suivent la route prise par Léopold Blum dans le roman Ulysse.
Bart : Hmmm, laisse-moi prendre ça en note. [Bart note "L'année prochaine, visiter l'Écosse"] Ce que tu nous dis c'est qu'il nous reste plus rien de drôle à faire ici.
Lisa : C'est à peu près ça.
Guitariste : Oh il y a toujours quelquechose à faire en Irlande, je vais faire la cour à une fille rencontrée chez le disquaire. Regardez les enfants. [Il joue de la guitare et chante] On se connait pas, mais j'veux que toi, pour la...
Femme : [A sa fenêtre juste au-dessus] Laissez-moi tranquille ! J'ai un mari !
Mari : Et arrête de lui envoyer des pianos ! [Il balance un piano par la fenêtre, le guitariste l'évite mais à l'air triste]

SEQ 19 INT/JOUR Pub d'O'Flanagan
[Homer et Abraham sont tristes dans le bar vide]
Homer : Les irlandais n'aiment plus les pubs, qu'est-ce que tu veux, c'est comme si les danois se mettaient à ne plus aimer le design moderne épuré.
Abraham : [Il frappe du poing sur le bar] Mords-toi la langue, ce genre de choses n'arrivera jamais !
Homer : Bon ! On a besoin d'aide ! On a besoin de quelqu'un qui sait comment faire du fric avec un barre qui n'a aucun client et zero charme.
[Plus tard, Homer ouvre une caisse contentant Moe qui mange des cacahuètes]
Abraham : Moe, tu t'es envoyé par la poste ?
Moe : Non c'est comme ça qu'on vole en économique sur Delta.
Homer : Moe quelquechose de terrible est arrivé, les irlandais sont devenus travailleurs et sobres !
Moe : Voilà comment on va relancer cet endroit : Je laisse les gens faire des choses dans mon bar qu'ils ne peuvent faire nulle part ailleurs. Vous voulez un verre un dimanche matin ? No problemo ! Vous voulez danser un slow avec ma chèvre ? J'avoue que je fais des tas de choses, mais je ne juge jamais les autres.
Abraham : Tu veux dire qu'on doit enfreindre la loi ?
Moe : Peuh ! La loi, cette pétasse !

SEQ 20 INT/JOUR Rue - Devant le pub
[Homer, Abraham et Moe sortent du pub]
Homer : Alors qu'est-ce que les gens peuvent pas faire dans l'Irlande moderne ? [Deux caricatures d'Irlandais assis à un autre bar se font du charme.]
Moe : Ils sont certainement libéraux quand il s'agit d'amour.
[En face, des fumeurs ne peuvent entrer dans un pub.]
Portier : Désolé mais fumer dans un pub ne fait pas partie de la nouvelle Irlande, et pas de texto quand vous êtes au volant.
Client : [Déçu] Waw, mais qu'est-il arrivé au bon vieux temps ?
Homer : Les gens n'ont pas le droit de fumer à l'intérieur en Irlande ?
Moe : Alors laisse-les faire ! Ouvre un bar fumoir !
Abraham : Messieurs, nous avons pas mal de pain sur la planche.

SEQ 21 INT/JOUR Pub d'O'Flanagan
[Homer enlève l'affiche "ne pas fumer", Moe déchire "ne pas", Homer colle "fumer" sur le mur]

SEQ 22 INT/Nuit Pub de Simpson et fils
[Les clients fument, un groupe joue de la musique, Abraham vend des cigarettes. Un client lance des fléchettes sur le crâne d'Homer.]
Homer : [Il retire les fléchettes] Moe, t'avais raison !
Moe : Merci ! Maintenant je vais partir à la recherche de mon grand-père à partir de cette photo de mon enfance [Il montre l'image d'un irlandais sur un paquet de céréales Lucky Charms] tout ce que je me rappelle de lui, c'est qu'il faisait partie d'un bon petit déjeuner.
Un vieil irlandais : [Une pipe à la main, il tousse et prends la parole pour tout le pub] Le jour où on a banni les fumeurs des pubs un petit peu de l'Irlande est mort mais grâce à ces deux gentils yankees, nos poumons se re-noircissent avec plaisir, à Homer et son père !
Clients : [Ils lèvent leur verre] A Homer et son papa !
Homer : Et ben papa on dirait que cette fois tu as réalisé tous ses rêves.
Abraham : [Ému] Ha, le premier compliment de mon fils.

SEQ 23 INT/Jour Pub de Simpson et fils
[Plus tard, Abraham ouvre la caisse, remplie de billets.]
Abraham : Regardez-moi ce beau paquet d'euros, ces irlandais aiment vraiment la sibie !
[Un policier défonce la porte]
Policier : Alors comme ça vous exploitez un fumoir interdit dites-donc ?
Homer : D'oh ! [Homer et Abraham tentent de fuir mais un autre policier est derrière eux]
Policier : Vous croyez vous en sortir comme ça dites-donc ?
Homer : Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise, c'est une question ou une déclaration ?
Policier : Alors c'est notre syntaxe que vous critiquez dites-donc ? Fermez la boutique les gars !
[Six policiers pénètrent dans le bar, ils frappent les tables avec des haches, des matraques, retournent d'autres tables, un fumeur tire des bouffées très rapidement mais un policier éteint sa cigarette avec un pulvérisateur d'eau, un policier aspire la fumée dans un sac plastique où il est noté "preuve"]

SEQ 24 EXT/JOUR Rue - Devant le pub
[Homer et Abraham sont menottés]
Chef de la police : Jetez-les dans le panier à salade ! J'veux dire, à poulet !
[Homer et Abraham sont jetés dans une camionnette]

SEQ 25 EXT/JOUR Poste de police - Prison
[Un néon indique "Colin Farrel est A l'intérieur/A l'extérieur". Le néon "A l'extérieur" est allumé.]

SEQ 26 INT/JOUR Poste de police - Prison
[Homer et Abraham sont en prison, tristes.]
Abraham : Fiston, tout ça est ma faute, toi t'as juste essayé de rendre un vieillard heureux.
Homer : Oh te fais pas de bile papa on va sortir, l'Amérique c'est la patrie des New-York yankees, puissante et respectée, jusqu'à l'an 2000 !
Abraham : Oh fiston tu sais comme j'aime une bonne analogie !
Homer : Hi hi hi, elle était très bonne.

SEQ 27 INT/JOUR Tribunal
Homer : [Il s'adresse à la cour, Abraham est à côté de lui, Marge, Lisa, Bart et Maggie dans le public.] Laissez-moi vous dire que j'ai toujours admiré les irlandais, John Wayne, Larry Byrd et tout spécialement [???] et le munster.
Juge : [Il ressemble à monsieur Patate] Continuez.
Homer : Mais je vous le demande, qui la fumée peut-elle encore gêner ? Mis à par les fumeurs, les gens autour d'eux, et les enfants pas encore nés de femmes enceintes qu'on laisse participer aux soirées open-bar pour femmes enceintes. [Marge est gênée] Alors j'espère que vous pardonnerez à deux américains croyant bien faire, d'avoir essayé de ramener l'Irlande au bon vieux temps de la taverne de l'Irlandais. Merci.
[Abraham sourit et lève le pouce.]
Juge : Cette déclaration est absolument épouvantable, mais heureusement pour vous la peine encourue pour votre délit est la déportation et une petite amende.
Abraham : Merci monsieur le président et j'peux vous dire que je suis heureux d'avoir pu revoir l'Irlande, même si c'est pas celle dont je me souvenais.
Juge : Elle est plus agréable depuis qu'on a envoyé tous nos abrutis incompétents en Amérique dont vous avez fait on ne sait pas pourquoi des officiers de police.
Chef Wiggum : [Il pénètre dans la salle d'audience] Bien le bonjour à tout le monde ! [Il fait tourner sa matraque] Je viens chercher les Simpson pour les ramener sains et [il se cogne avec sa matraque et pousse un cri de douleur] Ah zut ça fait mal, faut que je mette tout de suite du spray dessus [Il pulverise sur son oeil un spray paralysant. Il heurte un garde puis un drapeau. Il se relève.] Ah ! Bon sang, je ferais mieux d'appeller du renfort. [Il prends son tazer] Ici unité 1-9-9. [Il s'électrocute longuement. Toute la salle le regarde sans bouger.]
L'équipe du site | A propos
©2000-2022 The Simpsons Park