Haut de page

Les Simpson à la TV

La reine du balai
S21E12

Marge et Homer participent aux jeux olympiques de Vancouver en curling...

Burns est piqué

SEQ 1 - EXT/JOUR Jet privé de Burns - Ciel
[Le jet privé de Burns est en plein vol. Burns et Smithers sont à l'intérieur]
Smithers : Monsieur, nous sommes à deux minutes d'atterrir à la retraite des milliardaires.
Burns : Oh ! Ma semaine préférée dans l'année. Des discussions financières sophistiquées avec mes compagnons ploutocrates. [Il se frotte les mains]

SEQ 2 - EXT/JOUR Retraite des milliardaires
[Burns est debout au milieu d'un genre de camp de vacances, il porte un t-shirt marqué “Vive les milliardaires”, il tient dans ses mains un hot dog et du ketchup. Derrière lui se trouve une banderole portant l'inscription “Bienvenue aux milliardaires”]
Burns : Bataille de bouffe ! [Tous les milliardaires en train de pique-niquer (qui portent le même t-shirt que Burns d'ailleurs) s'aspergent mutuellement de ketchup et autres nourritures] Prend ça Ted Turner ! Dans tes fesses fondateur de Facebook ! [La caméra se déplace alors à travers tout le campement nous permettant ainsi de voir les diverses activités de celui-ci, telles que les brochettes de pierres précieuses grillées au feu de bois, le tir à l'arc sur tableaux de maîtres comme la Joconde de Leonardo Da Vinci, la Mère de Whistler ou encore le Cri, un tournoi de Quidditch] Baignade à poil ! [Il enlève son t-shirt couvert de ketchup et mayonnaise] Ouais ! [Il se jette entièrement nu dans une étendue d'eau]
Riche Texan : Youhou ! [Il déchire son t-shirt et suit Burns en tirant des coups de feu. Il porte un string en cuir. Tous les autres milliardaires se déshabillent à leur tour et se jettent dans l'eau]
Homme : Laissez passer ! [Un homme en fauteuil roulant se jette lui aussi dans l'eau]
Riche Texan : Chaud devant !

SEQ 3 - EXT/JOUR Ecole élémentaire - Cour de récréation
[Lisa est entourée de plusieurs autres élèves. Bart s'approche mesquinement de la porte des toilettes des filles une bombe de peinture à la main. Il efface le “Wo” de “Women” transformant ainsi l'indication “Femmes” en “Hommes”. Il se cache alors derrière un mur. Skinner s'approche en chantonnant des toilettes]
Skinner : “Hommes”. Des toilettes pour moi ! [Il entre et on entend de nombreux cris de filles, Skinner ressort alors son pantalon à la main. Bart rit. Jimbo, Dolph et Kearney l'encerclent alors]
Jimbo : Bonne blague, Simpson. Je te défie de faire tomber ce nid d'abeilles sur ces enfants du primaire. [Il montre une ruche qui est sur un arbre, juste au dessus de Lisa et ses amis]
Bart : Pourquoi je ferais ça ?
Jimbo : Parce que je t'ai dis que je te défiais. Kearney relis-nous ce passage. [Kearney sort alors un carnet de sa poche ainsi qu'un crayon à papier]
Kearney : “Bonne blague, Simpson. Je te défie de faire tomber ce nid d'abeilles sur ces enfants du primaire. Bart : Pourquoi je ferais ça ? Jimbo : Parce que je t'ai dis que je te défiais. Kearney relis-nous ce passage. Kearney : Bonne blague, Simpson. Je te défie... [Jimbo interrompt Kearney]
Jimbo : Toujours est-il, Simpson, qu'un défi a été lancé sur tes roubignoles.
Bart : Mes roubignoles, l'acceptent. [Il étire son lance-pierre et tire un caillou frappant la ruche et la faisant tomber sur les enfants]
Ralf : Des trucs qui piquent ! [Le nid tombe au milieu des enfants]
Lisa : Sauve-qui-peut ! [Tout le groupe s'enfuit et Lisa saute au ralenti sur la ruche, puis voyant que rien ne se passe elle s'interroge] Hein ? Où sont les abeilles ?
Dolph : Pas d'abeilles ?
Jimbo : Défi annulé.
Bart : Je peux faire appel ?
Jimbo : Ouais, appelle les autres fillettes, capitaine Mauviette ! [Les trois rient et se tapent dans les mains]
Kearney : En dehors de la naissance de mon gosse, c'est le jour le plus heureux de ma vie ! [Il joint les mains et cligne des yeux. Plus loin Lisa ouvre le nid d'abeilles]
Lisa : Toutes les abeilles sont mortes !
Willie : Hélas, les abeilles meurent toutes, mais pas seulement ici, partout dans le monde, de l'Ecosse à l'Auvergne et personne sait pourquoi... [Il montre à Lisa une zone d'apiculture dans laquelle toutes les abeilles sont par terre, mortes. Willie joue une marche funèbre à la cornemuse puis il la pose sur une ruche et enlève sa casquette] J'ai perdu beaucoup de mes petites amies ces derniers temps...
Lisa : Willie, je ne savais que tu étais apiculteur.
Willie : D'après le contexte ça doit vouloir dire “éleveur d'abeilles”... C'est une tragédie, Lisa, personne ne devrait survivre à ces abeilles... [Il montre un cimetière d'abeilles avec plusieurs mini-pierres tombales dont celles de Buzz Aldrin, Bee Arthur, Gordon Summer (Sting), Bee Bee King, Susan Bee Anthony et Jerry Seinfeld] Maintenant elles piquent Dieu... [Il se retourne et s'effondre sur une ruche] Houhahahouhou, mon Diou... Houhahahouhou !
[Lisa réfléchit]

SEQ 4 - EXT/NUIT Retraite des milliardaires
[On peut voir plusieurs cabanes sur lesquelles des pancartes indiquent le nom de leur propriétaire et la valeur de leur fortune. Rupert Murdoch, le propriétaire de la Fox, sort de sa cabane et rajoute un 7 à sa fortune en riant avec une bombe de peinture. Avec ce chiffre supplémentaire Murdoch posséderait 76843104200$. Le plan suivant montre un groupe de milliardaires autour d'un feu en train de raconter des histoires qui font peur]
Milliardaire 1 : [Il tient une torche pour lui éclairer le visage] Et l'appel de la CES, venait de l'intérieur de leur propre maison de courtage ! [Tous les auditeurs crient effrayés]
Milliardaire 2 : Jeff Bezos s'est fait dessus ! [Jeff Bezos a une tâche humide à l'entrejambe]
Bezos : Mais c'est pas vrai, c'est du jus de pomme qui était déjà là !

SEQ 5 - INT/NUIT Retraite des milliardaires - Cabane
[Depuis une fenêtre on aperçoit Burns, le riche Texan et d'autres milliardaires en train de jouer au poker. Smithers surveillant Burns]
Milliardaire 3 : Je me couche...
Burns : Je relance d'un millions de dollars, et, pour améliorer le pot, mon assistant, Smithers.
Smithers : Si vous me perdez, Monsieur, puis-je vous dire que l'honneur fut pour...
Burns : Les paris ne parlent pas ! Ils regardent parier.
Smithers : Ah... [Smithers se met alors sur la table à côté des jetons]
Riche Texan : Alors, si on parie des personnes, j'en ai tout un troupeau : mon équipe de basket professionnel, les Austin Celtics [Il lance le programme des matchs dans le pot]
Burns : Mais ils n'arrivent pas à la cheville d'un Smithers... Nous n'avons pas toute la nuit, est-ce que vous battez un neuf ? [Il étale son jeu sur la table. Il est composé d'un 2 de carreau, d'un 3 de trèfle, d'un 4 de pique, d'un 6 de cœur et d'un neuf de carreau]
Riche Texan : Damned ! Je n'ai qu'un huit ! [Il jette son jeu composé d'un 2 de trèfle, d'un 3 de carreau, d'un 4 de cœur, d'un 6 de pique et d'un 8 de trèfle]
Burns : [En ramassant le programme des matchs] Alors, je possède une équipe de basket maintenant, hein ?
Riche Texan : Prenez bien soin d'eux, Burnsy, ne laissez pas les avants ce mélanger avec la défense et s'ils vous semblent trop paresseux, injectez-leur quelques stéroïdes dans leur cocaïne. [Burns acquiesce]

SEQ 6 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salon TV
[Homer est assis devant la télé et boit une canette de bière]
Kent : Pour gagner au loto il fallait jouer le 9...
Homer : Pfff, je savais...
Kent : ...le 7...
Homer : D'oh !
Kent : ...le 3...
Homer : Quoi ?
Kent : ...et...
Homer : La barbe ! [Il éteint la télé, Lisa arrive en courrant]
Lisa : Papa, il faut faire quelque chose, toutes les abeilles meurent !
Homer : [Sarcastique] Oh non ! Plus d'abeilles ! Oh... Alors qui viendra me piquer et se balader sur mes sandwichs ?
Lisa : Mais papa, les abeilles pollinisent les fleurs !
Homer : Pfff, les fleurs, les pouffes maquillées du monde des plantes...
Lisa : Pas d'abeilles, veut dire pas de miel.
[Un gros plan se fait sur le yeux d'Homer qui comprend]

SEQ 7 - EXT/NUIT Rêve d'Homer - Ruelle
[Homer rêve. Dans une ruelle sombre on peut d'abord voir un journal sur lequel est écrit “La pénurie de miel continue”. Les rues sont désertes et à l'abandon. Puis Homer court en criant en passant devant une citerne de miel en feu ou encore devant un panneau publicitaire pour le miel synthétique]
Publicité : Le miel synthétique, au bon goût d'autrefois !
[Homer se retourne et un petit robot vert avec une bouteille de miel à la main lui parle]
Robot : Du miel ? [Il lui donne le flacon]
Homer : Merci, mon pote... [Il met le flacon à la bouche et tète le miel, à ce moment-là le petit robot l'attrape et le rentre dans sa carcasse, Homer se débat et crie et ressort compacté comme les déchets] D'oh !

SEQ 8 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salon TV
[Retour à la réalité]
Homer : J'avais jamais rêvé que l'avenir serait aussi effrayant... En route Lisa [Il se lève du canapé] nous avons des vers à sauver !
Lisa : Des abeilles...
Homer : Des vers, des abeilles, des tiques, des mouches... En route, en route !

SEQ 9 - EXT/JOUR Champ de fleurs
[Homer, Lisa et le professeur Frink se trouvent dans un champ de fleurs près de la centrale nucléaire]
Frink : Je suis ravi que vous m'ayez appelé. Je sais que je ne suis pas le premier des savants dans l'annuaire... C'est le Professeur agrégé Aaron Abelman, comme je le hais ! [Il s'arrête surpris en voyant une abeille morte sur une fleur] Tonnerre de peste, c'est exactement ce que je craignais ! [Il prend l'abeille avec une pince à épiler, l'examine puis la met dans un flacon] Là-dedans. Ferme. [Il montre l'abeille à Lisa et Homer] Vous voyez ces petits points rouges, cette abeille est atteinte de la rubéole des abeilles, ou, comme je l'appelle, la “roubeillole”.
Homer : Les animaux peuvent être malades ?!
Frink : À partir de maintenant, je parle à la petite fille !
Homer : Andouille vous-même !
Frink : Ce que nous devons faire maintenant c'est trouver assez d'abeilles non infectées pour commencer une colonie saine. Ce phéromone devrait les attirer... [Il vaporise un peu de phéromone dans l'air, lorsqu'une sublime jeune femme s'approche de lui]
Femme : Epouse-moi ! Je te soutiendrai toute notre vie !
Frink : Vous n'êtes pas une abeille ! Ce truc ne sert à rien... [Il laisse tomber le flacon, la femme s'en va, vexée. On voit alors Lisa avec une abeille sur la joue]
Homer : Y'en a une sur Lisa ! Bouge pas, ma chérie, papa va la tuer, et cette fois-ci, je vais pas rater mon coup ! [Il met des gants noirs, Frink se précipite pour le stopper]
Frink : Arrêtez ! Arrêtez ! C'est une reine non infectée !
Lisa : Oh ! Comment l'attraper sans lui faire de mal ?
Frink : Malheureusement, la meilleure méthode c'est d'accepter qu'elle te pique. [Lisa se fait piquer] Oui, un peu comme ça ! Maintenant, pince autour de la piqûre pour la garder attachée, et une colonie d'abeilles va bientôt se former autour de ton visage. [Lisa s'exécute, la reine se débat et une multitude d'autres abeilles gravitent autour de son visage] Maintenant, tu les gardes comme ça jusqu'à ce que la colonie soit saine et fleurissante !
Lisa : Ca va durer combien de temps ?
Frink : Oh, assez longtemps pour que tout Springfield te connaisse comme la folle aux abeilles ! Haha ! Elle aime les piqûres !

SEQ 10 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salon TV
[Marge tricote pendant qu'Homer (qu'on aperçoit par la fenêtre) s'apprête à rentrer]
Homer : [Depuis la fenêtre] Marge, tu te souviens quand on parlait de ce qui nous faisait le plus peur ?
Marge : Hein hein [Elle acquiesce]
Homer : Moi, c'était les serpents, et toi c'était...
Marge : Ne jamais être grand-mère !
Homer : Ah bon ? Je croyais que c'était Lisa avec une barbe d'abeilles... Enfin, quoi qu'il en soit, accroche-toi !
[Homer entre suivi de Lisa avec effectivement une barbe d'abeilles, Abraham sort de la cuisine]
Abraham : Président Lincoln ! Vous êtes revenu et vous avez abandonné votre chapeau ! J'ai voté pour vous...

SEQ 11 - INT/JOUR Maison des Simpson - Séjour
[Les Simpson sont maintenant dans la salle de séjour. Lisa a toujours sa barbe d'abeilles]
Marge : Lisa, je n'aime pas ça du tout...
Lisa : Ce n'est pas pour longtemps, mais jusqu'à ce qu'elles trouvent un habitat convenable, cette barbe est le seul espoir qu'ont ces abeilles...
Bart : T'inquiètes m'man, je vais leur faire prendre une forme que t'aimes bien ! [Bart sculpte alors la tête de Milhouse en abeilles sur Lisa]
Marge : Arrêtes de milhouser ta sœur ! [Il s'assier sur le canapé et se moque de Lisa] Il faut t'en débarrasser avant qu'elles ne te piquent !
Lisa : En réalité, les abeilles piquent rarement quand elles sont en essaim, elles n'attaquent que pour défendre leur ruche.
Marge : Mmh... J'sais pas... Il suffit qu'y'en ai une un peu dérangée...
Lisa : Je t'en prie, laisse-moi les garder juste un peu de temps ! [Bart fait avec les abeilles deux sourcils suppliants]
Marge : Bon... d'accord... Une nuit !

SEQ 12 - INT/JOUR Terrain de basket
[Sur un panneau devant un terrain de basket on peut lire : « Mavericks contre Springfield Celtics. Burns et Smithers se trouvent dans la loge des propriétaires visiteurs d'un terrain de Basket]
Burns : Alors, voyons comment nos manieurs de ballons aux robustes fessiers se débrouillent. [Il regarde à travers des jumelles] Oh ! Smithers, nous menons 2 à 0 ! Jouez la montre, mes petits ! Jouez la montre ! [L'horloge affiche encore 11 min 47 de jeu, lorsqu'un des joueurs des Mavericks marque un panier à 3 points]
Cuban : Oui trois points ! Trois P aux joueurs de O-N-C, Marc Cuban C ! Ouah ! [Il danse sur le terrain]
Burns : Qui est cet homme ? Pourquoi son enthousiasme n'est-il pas puni ?
Smithers : C'est Marc Cuban le propriétaire d'équipe de basket le plus bling-bling... [Marc Cuban arrive alors au sommet d'une pyramide de jeunes filles avant d'attraper un crochet et de descendre en tyrolienne, une fusée à la main]
Cuban : Je suis complètement dingue !
Burns : Comme c'est étrange, son argent semble lui avoir apporté le bonheur... [Marc Cuban est alors transformé en homme-orchestre et joue de tous les instruments sur le terrain] J'aimerais le rencontrer, Smithers...

SEQ 13 - INT/JOUR Terrain de basket - Loge des propriétaires visiteurs
[Plus tard, Marc Cuban se trouve dans la loge]
Cuban : Alors vous avez fait votre fric avec le nucléaire ? Moi je me rappelle pas comment j'ai fait mon fric !
Burns : Si vous êtes vraiment milliardaire, donnez-moi la poignée de main secrète des milliardaires. Smithers tournez-vous ! [Il se tourne et les deux hommes exécutent une danse très particulière et malheureusement indescriptible ici] Alors pourquoi n'avez-vous pas horreur du public comme tout bon milliardaire ?
Cuban : Pourquoi posséder une équipe de basket si on n'y prend aucun plaisir ?
Burns : “Plaisir”... C'est comme ça que ça ce prononce ? Je l'ai juste vu écrit !
Cuban : Attendez un peu... Personne ne fait attention à moi depuis 10 bonnes secondes... [Il s'en va et retourne sur le terrain pour jongler avec une pom-pom girl, une tronçonneuse et un ballon de basket, scandé par la foule]
Burns : Il est temps pour ce paon de déployer ses plumes, vous savez les plumes avec le gros œil qui leur fait croire que c'est mon front... Comme si un déplumé pouvait parader !

SEQ 14 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salle à manger
[La famille Simpson mange des crêpes au miel, de nombreuses abeilles de Lisa sont sur les crêpes]
Bart : M'man, t'aurais peut-être pas dû mettre autant de miel sur les crêpes.
Homer : Mmmh... Le secret c'est de pas avaler les insectes. [Il mange un morceau et recrache les abeilles qu'il contenait dans un verre]
Lisa : P'pa ! Ne mange pas les abeilles !
Homer : C'est juste des bourdons Lisa... Ils vivent que 5 minutes de toute façon et s'ont juste des cellules haploïdes et pas diploïdes comme Bart et moi ! [Ils se tapent dans les mains]
Bart : Ouais !
Marge : Ecoute, Lisa, j'étais en train de réfléchir à un moyen d'aider tes abeilles, et je me suis souvenu de cette serre abandonnée qu'il y a à l'extérieur de la ville.
Homer : Qui était une serre magnifique et prospère, jusqu'à ce qu'on m'engage pour la diriger. Hi hi !

SEQ 15 - EXT/JOUR Devant la Serre de Springfield
[Marge et Lisa s'approchent de la serre]
Marge : Tes abeilles vont avoir plein d'espace dans cette ancienne serre. En plus, il y a des fleurs et elle près d'une prison, comme ça elles ont un endroit plein de gens à piquer. [Elle montre la prison qui se trouve à côté]

SEQ 16 - INT/JOUR Serre de Springfield
[Marge ouvre la porte de la serre et laisse y entrer Lisa]
Lisa : Oh... M'man, c'est parfait ! Allez vivre votre vie, quitter mon visage ! [Toutes les abeilles s'envolent dans la serre] Oh... Elles me manquent déjà...
Marge : Maintenant, tu sais ce que je ressentirai quand t'iras à la fac.
Lisa : Y'aura toujours Bart ! ... Toujours...
Marge : Mais il partira lui aussi, pour réparer les réfrigérateurs...
Lisa : Toujours... [Marge semble déprimée]

SEQ 17 - INT/JOUR Palais des sports
[Le panneau à l'entrée affiche “Grand Match”]
Animateur : Mesdames et messieurs, je vous demande d'accueillir... [On voit dans le public Homer, accompagné de Lenny et Carl en train de manger des pop-corns] notre nouveau propriétaire épicurien. Vous l'avez vu en couverture du numéro de décembre 1943 de “Images du Monde”, Montgomery Burns !! [Un hélicoptère avec la tête de Burns sur le fuselage entre dans le palais, les portes s'ouvrent, et Burns en sort sous les acclamations de la foule]
Burns : Silence ! Maintenant, faites un triomphe à l'équipe de basket préférée de tous que je viens de rebaptiser “Surexcitation de Springfield” !
Homer : Je le savais ! [Il déchire son maillot et on peut voir son tatouage sur lequel il est écrit “Surexcitation de Springfield]
Burns : Maintenant, je voudrai vous chanter notre hymne national... [Il chante] “Mon pays et l'votre aussi, l'Autriche et la Hongrie ! [Tout le public est choqué] Obéis à ton Roi...”
Smithers : [En coupant Burns et en lui chuchotant à l'oreille] L'archiduc est mort...
Burns : Quoi ? L'archiduc est mort !?
Smithers : Et l'Empire anéanti...
Burns : Après que c'est-il passé ?!
Smithers : La Première Guerre Mondiale...
Burns : Et après ?
Smithers : La Deuxième Guerre Mondiale...
Burns : Et après ?
Smithers : La période d'après-guerre...
Burns : Et après ?
Smithers : La Guerre Froide...
Burns : Et après ?
Smithers : La Guerre du Viêt-Nam...
Burns : Et après ?
Smithers : La Guerre du Golfe...
Burns : Et après ?
Smithers : L'Union Européenne...
Burns : Une Union Européenne ?! Bonté divine !
[Plus tard. Cette fois le panneau à l'entrée affiche “Le plus petit Jumbotron du monde”]
Burns : Mesdames, tenez bien vos maris, voici venir le petit numéro coquin des pom-poms de Springfield, les Basket-Belles ! [S'en suit alors un spectacle de pom-pom girls habillées à la mode des années 30 et faisant un spectacle digne de cette époque où elles montrent leurs chevilles. Ceci est aussitôt hué par la foule] Assez de cette vulgarité ! Retournez dans votre boxon, catins ! [Les filles s'en vont] Maintenant, je vous souhaite un bon match et amusez-vous avec les bouffonneries du tenant du titre de cette propriété... moi !
[Un homme est en train de distribuer des hot-dogs au public, Burns s'en approche, l'interpelle et lui montre ce que lui sait faire : il prend une pelle, la plonge dans un tonneau rempli de foie gras et le lance sur le public, qui est dégoûté. Sur le terrain un homme déguisé en gorille est en train de dribler, puis il s'élance pour marquer un panier lorsque Burns l'abat d'un coup de fusil]
Smithers : Euh... Monsieur, c'étaient de vraies balles ?
Burns : Oui... C'était un vrai gorille ?
Smithers : Non...
Burns : Je vois... [L'homme déguisé est par terre, du sang coulant de sa tête s'épanche sur le sol, le public se lève écoeuré puis s'en va]
Smithers : Euh... Monsieur, vos frasques, bien que bien intentionnées, semblent repousser tous vos fans...
Burns : Nous devons retourner la situation... Il faut réfléchir et voir plus loin que le bout de son nez ! Qu'est-ce que Marc Cuban ferait ? [Il imagine alors Marc Cuban au volant d'une Ferrari, ce jeter du haut d'une falaise]
Cuban : C'est complètement dingue !! [Sa voiture s'écrase au pied de la falaise et prend feu]
Burns : Ca ne m'aide pas beaucoup... [A ce moment-là l'ange de Marc Cuban s'échappe de la voiture et s'adresse à Burns]
Cuban : Construisez un nouveau stade à la pointe de la technique !
Burns : Un nouveau stade... ?

SEQ 18 - INT/JOUR Serre de Springfield
[Alors que tout est bien calme, les abeilles butinent sous le regard attendri de Lisa, un bulldozer vient tout détruire]

SEQ 19 - EXT/JOUR Derrière la serre de Springfield
[Lisa regarde par la fenêtre de la serre et voit un panneau qui dit “Site de démolition - Futur stade des Surexcitation de Springfield” à côté duquel se trouve Burns]
Burns : Bravo mes braves ! Pavez et goudronnez comme Dieu l'a voulu !
Lisa : Monsieur Burns, vous ne pouvez pas faire ça !
Burns : Je peux, je dois, et dans l'avenir, je l'aurais fait ! Rien ne peut m'arrêter ! [Il s'en va fier et se prend un arbre en pleine tête, il tombe alors par terre] Tuez ses glands et obligez-le à regarder !

SEQ 20 - INT/NUIT Mairie - Salle de conférences
[A l'entrée de la Mairie une banderole affiche : “Ce soir : Burns vs. Abeilles et demain : Burns vs. L'air pur]
Quimby : D'abord, une annonce : j'ai le regret de vous informer qu'on a pas organisé de garde d'enfants ce soir, je sais pas du tout quel est le type à qui vous avez confié vos gosses... Et maintenant, sans plus attendre, préparons-nous au référendum ! [Il laisse la place à Lisa]
Lisa : Il n'y a qu'un endroit en ville où les abeilles peuvent survivre, et Monsieur Burns, veut abattre ce bâtiment ! Je vous en prie, mes amis, vous ne m'avez pas écouté pour l'anesthésiant d'escargots, vous ne m'avez pas écouté pour l'aigle pêcheur, et vous ne m'avez pas écouté pour la javeline !
Lenny : Le cochon vivace du désert ?
Lisa : Apparemment pas assez vivace... Les futures générations nous jugeront sur l'attention que nous aurons portée aux petites créatures, je ne vous demande pas juste de sauver les abeilles, je vous demande de sauver nos âmes ! [Elle se fait applaudir et siffler par le public]
Burns : Excellent ce speech, tout à fait excellent ! Je n'ai plus envie de bâtir mon magnifique nouveau stade de basket-ball...
Lisa : Vous n'avez plus envie ?!
Burns : Seigneur, non ! [Il soulève un drap dévoilant la maquette de son stade] Plus de loges VIP, plus de caméras de sécurité, plus l'occasion pour nous de nous émerveiller devant notre recrue vedette : Mac Mu, le Pôle Nord fait homme ! [Un homme très grand s'approche. Il a un ballon de basket dans la main gauche et une lance dans la droite. Le public est impressionné] Non, j'ai bien peur qu'il ne reprenne le premier kayak pour l'Alaska...
Public : Non !! [Mac Mu s'en va]
Carl : Ne reprenez pas notre phénomène !
Moe : Je t'aime Mac Mu ! [Le public scande son nom]
Quimby : Que tous ceux qui sont en faveur de la construction de ce monument démesuré et décadent disent : Oui !
Public : Oui !!
Lisa : Haaa, nan... [Elle va voir Mac Mu (elle lui arrive aux genoux)] Je sais que ce n'est pas votre faute, Mac Mu, vous êtes une âme douce et aimante...
Mac Mu : [En un certain dialecte, peut-être de l'inuit] Je tue les baleines par plaisir.

SEQ 21 - EXT/JOUR Site de démolition de la serre
[Lisa tient les abeilles qu'elle a recueillies dans une bouteille pendant qu'elle regarde le triste spectacle de la serre qui se fait raser et du stade qui se construit à la place]

SEQ 22 - INT/JOUR Bar de Moe
[Homer et Lisa sont au bar, Homer boit une chope de bière et Lisa noie ses soucis dans un ver de lait aux côtés de ces abeilles]
Moe : Qu'est-ce qu'elles ont tes abeilles, Lisa ?
Lisa : Monsieur Burns leur a pris leur refuge, et maintenant elles ne sont plus assez fortes pour survivre par elles-mêmes. [Elle boit son verre et se lève] Je rentre à la maison, donnez-moi les clés de mon anti-vol de vélo...
Moe : Tu es sûre ?
Lisa : Donnez-moi les clés !!
Moe : D'accord, d'accord. Je ne sais pas pourquoi je les ai de toute façon...
Lisa : [En marmonnant et en partant] Stupide... Idiot...
Homer : Oh... Je ferais n'importe quoi pour réconforter ma pitite fille...
Moe : Vraiment ? Ecoute Homer, dans l'arrière salle j'ai des abeilles africaines super costaudes, j'avais vu une pub dans un magasine de charme pour des petites excitées africaines, et c'est ça qu'ils m'ont envoyé... Si on peut les fusionner avec les abeilles de Lisa, ça les rendrait assez fortes pour survivre à tous les environnements !
Homer : Mais comment on est censé fusionner les ADN de deux races de la même espèce ?!
Moe : En réalité, Homer... [Il l'attrape et lui chuchote quelque chose à l'oreille]
Homer : [Très choqué] Haan... Toi et moi ?!
Moe : Nan ! Les abeilles !
Homer : Ah oui, oui, oui ! C'est ce que je pensait aussi. [Embarrassé]...J'ai... aucune...inclinaison...

SEQ 23 - INT/JOUR Bar de Moe - Arrière-salle
[Homer et Moe sont habillés en apiculteurs et Moe pose le bocal d'abeilles africaines sur la table]
Moe : Tu as la reine ?
Homer : Oui, et elle est prête pour une nuit d'amour anonyme avec de multiples partenaires. Hihihi ! [Il ouvre le sachet contenant la reine, Moe l'attrape avec une pince et la met avec les abeilles africaines]
Moe : Maintenant, laissons-leur un peu d'intimité pendant qu'elles... [Il recouvre le bocal d'un torchon] font leur petite affaire... [Il se frotte les mains l'air vicieux et en ricanant. Il passe alors le vinyle d'un slow, baisse la lumière, allume quelques bougies et sert une mini bouteille de champagne dans de mini verres] Aah... Si c'était moi j'en aurai déjà fini...

SEQ 24 - EXT/NUIT A coté du Stade des Surexcitations - Colline
[Six semaines plus tard - Ouverture du stade. Lisa et Homer sont sur une colline à côté du stade, ils marchent et sont essouflés]
Lisa : Waaah ! Ca doit être important P'pa, j'tai jamais vu faire l'effort de grimper une colline...
Homer : Ma pupuce j'ai une surprise très très spéciale pour toi ! [Il lui montre plusieurs ruches]
Lisa : Mes abeilles ?!
Homer : Hihi ! Tes abeilles sont mortes depuis longtemps, elles se sont leurs furieuses descendantes mutantes, et elles sont assez fortes pour vivre dans n'importe quel environnement !
Lisa : Elles font un bruit féroce... Elles sont dangereuses ?
Homer : Mmmh... J'suis pas sûr, je vais vérifier. Vous êtes dangereuses les fifilles ? [Il ouvre une ruche et toutes les abeilles lui sautent à la figure] Un simple oui Aurait été bien suffisant !
Lisa : Aaah !!
Homer : T'inquiète pas Lisa, où veux-tu qu'elles aillent ? [On voit l'essaim se diriger sur le nouveau stade flambant neuf]
Lisa : Dans ce nouveau stade qui ressemble exactement à une ruche !
[On adopte à ce moment-là la vision d'une abeille voyant cette énorme ruche]

SEQ 25 - INT/NUIT Stade des Surexcitation
[Burns est en train de faire son discours d'ouverture devant le public au complet, on le voit sur un écran géant]
Burns : Bienvenue dans le rêve américain ! Un milliardaire a utilisé les fonds publics pour construire une aire de jeu pour les gens riches et puissants.
Public : Ouais !!!
Burns : Et maintenant, pour que nos VIP profitent du dernier cri de la high-tech je leur offre le ciel ! [Il appuie sur une télécommande activant l'ouverture du toit du stade, laissant par la même occasion passer l'essaim des féroces abeilles qui se jette sur le public]
Homme-abeille : Arrêtez ! C'est que je suis l'une de vous !
[Une abeille est en gros plan et bourdonne, ce qu'elle dit est sous-titré : “On te hait, Oncle Tom !”]
Commentateur : Nous avons été envahi par une nuée d'abeilles tueuses ! Mon micro ne ressemble plus à un micro, c'est une ruche ! Est-ce que j'ai été moi-même piqué ? Oui ! Et ça fait mal !!
[Celui qui s'occupe d'écrire les messages sur l'écran géant se voyant menacé par les abeilles écrit “Vive les abeilles ! Ce soir : 498.262 abeilles.” Puis il passe un petit film intitulé “Quelques gaffes d'abeilles” dans lequel on peut voir une abeille en train d'essayer de piquer un mannequin dans un magasin. Sur le terrain Mac Mu est couvert d'abeilles]
Mac Mu : [Dans sa langue, sous-titré] J'ai 50 mots pour neige, aucun pour cet événement !
[Le chef Wiggum tente de descendre quelques abeilles en tirant dans l'essaim]
Wiggum : Nos balles sont inefficaces ! [Les abeilles s'emparent alors du revolver de Wiggum et lui tirent dans le bras] Bon, bah, elles sont efficaces sur moi...

SEQ 26 - INT/JOUR Stade des Surexcitations
[Le lendemain les abeilles se sont emparées du stade et l'ont transformé en ruche, Homer et Lisa pénètrent à l'intérieur]
Lisa : Ooh ! Elles ont trouvé un refuge ! [Burns surgit de derrière un mur]
Burns : Tu as gagné le premier round, mais à notre prochaine rencontre, les piqués seront... les piqueurs... [Il attrape une abeille en ricanant puis celle-ci s'envole en emportant Mr Burns avec elle] Aide-moi Mac Mu ! [Mac Mu tente alors de sauter pour récupérer Burns mais rien n'y fait]
Mac Mu : [Dans sa langue, sous-titré] Mieux que jouer à L.A.

SEQ 27 - EXT/NUIT Retraite des milliardaires
[Un an plus tard. Plusieurs milliardaires sont autour d'un feu en train de faire griller des guimauves, Burns leur raconte une histoire]
Burns : Voilà comment j'ai été roulé par une petite fille et son compagnon débile, quand mon magnifique stade a été déclaré refuge des abeilles et que ma dernière mi-temps m'a coûté 804 millions de dollars.
Homme 1 : Attendez une minute, quelqu'un actualise les chiffres...
[Le Riche Texan pianote sur une calculatrice]
Riche Texan : Il ne vaut plus que [On voit le chiffre sur la calculatrice] 996 036 000 dollars.
[Tous les milliardaires regardent alors Burns avec de gros yeux et la bouche ouverte, lorsque Jeff Bezos se lève et montre Burns du doigt]
Bezos : Il n'est plus milliardaire du tout !!
Burns : Attendez, attendez, attendez ! C'est juste l'affaire de 4 millions... Je sais que je peux trouver ça quelque part... [Il sort son portefeuille] J'ai...euh...50 dollars dans mon portefeuille... [Il se tourne vers Marc Cuban sous le regard méchant des autres] Marc, peux-tu me donner un coup de main, au nom du bon vieux temps ?
Cuban : J'peux pas Monty... [Marc fait un signe de la tête aux autres pour leur dire “Vous pouvez y aller”. On voit alors 4 mains s'avancer vers Burns le saisir et l'emmener]
Riche Texan : Oh, ne vous inquiétez pas vous vous sentirez beaucoup plus à votre place dans le camp des millionnaires...
Burns : Nan, nan ! Posez-moi tout de suite !!

SEQ 28 - EXT/NUIT Retraite des millionnaires
[Les quatre hommes lancent Burns par-dessus un mur, et il atterrit dans la boue, lorsqu'il relève sa tête il voit plusieurs hommes habillés de façon bien moi classe que lui]
Homme 2 : Salut, ça va ? J'ai une équipe de hockey de deuxième division !
Burns : [Terrifié] Aaaaaah !!!
L'équipe du site | A propos
©2000-2022 The Simpsons Park