Haut de page

Les Simpson à la TV

La pêche au Ned
S22E22

Ned Flanders tombe sous le charme d'Edna Krapabelle...

La réponse de Bart

SEQ 1 - INT/JOUR Appartement d'Edna Krapabelle - Chambre
[Le réveil affiche 06 : 30, il sonne. Edna l'éteint et se redresse péniblement dans son lit qui est recouvert de copies, un marqueur rouge à la main. La musique « Another Day » de Paul McCartney commence. Les yeux mi-clos et sans regarder ce qu'elle fait, elle note d'un B les copies de Nelson et Martin puis se lève]

SEQ 2 - INT/JOUR Appartement d'Edna Krapabelle - Salle de bain
[Edna, somnolente, se regarde dans un miroir. Elle vide un verre de vin dans le lavabo puis le remplit de bain de bouche qu'elle boit, se gargarise la gorge puis recrache le liquide. Elle se regarde à nouveau dans le miroir]
Edna : [Monocorde] Ça va être une bonne journée. [Un peu plus souriante] Ça va être une bonne journée. [Confiante] Ça va être une bonne journée !
[Elle se met du mascara tout en souriant]

SEQ 3 INT/JOUR Appartement d'Edna Krapabelle - Séjour
[Edna fait des abdominaux sur un ballon de sport en tenue d'aérobic rose tout en suivant les instructions d'une émission de sport. À l'écran, une jeune femme sportive montre l'exemple]
Femme : Et 5 ! Et 6 ! Oh oui ! [Edna perd l'équilibre et tombe la tête la première dans la gamelle de son chat] Votre mec va adorer ces nouveaux abdos si sexy ! [Démoralisée, Edna soupire]

SEQ 4 INT/JOUR Appartement d'Edna Krapabelle - Cuisine
[Edna trempe une barre « Déesse » au citron (« Goddess Bar - Lunar Lemon ») dans un pot de beurre de cacahuète puis la mange. Elle prend son thermos et quitte l'appartement]

SEQ 5 EXT/JOUR Rues de Springfield - Voiture d'Edna Krapabelle
[Edna boit son thermos tout en conduisant. Elle s'arrête à un feu rouge et chante gaiement en cœur avec la radio. La musique s'arrête. Dans la voiture d'à côté, 4 étudiants. L'un d'eux la montre du doigt]
Étudiant : [Moqueur] Eh, visez-moi ça ! Cette folle qui chante une chanson vieille de deux millions d'années ! [Leur voiture s'en va, ils ricanent. Edna prend un regard abattu]

SEQ 6 INT/JOUR École élémentaire - Couloir
[La sonnerie retentit. Edna se précipite devant la porte de sa classe, son thermos et un dossier dont s'échappent des feuilles dans les bras]
Edna : Bon, Edna, dis-toi un truc : si tu apprends une seule chose à un seul élève, tu auras réussi ta journée.

SEQ 7 INT/JOUR École élémentaire - Classe de Mme Krapabelle
[Les élèves sont tous sur leur téléphone portable. Des sonneries et des bips assourdissants retentissent de tous les côtés. Edna les regardent, désespérée]
Edna : Allons les enfants. [Elle hausse le ton] Les enfants ! Les enfants, s'il vous plaît prêtez-moi attention !
[Nelson est en train d'enserrer Martin par le cou]
Nelson : Avoue que t'es une tante ! Avoue que t'es une tante !
[Martin lui envoie « Oncle » par texto. Nelson tape alors sur son portable « Je hè lé profz ! » (I h8 teacherz ! »). Pendant ce temps, un élève regarde un épisode de « Itchy & Scratchy » sur son téléphone. À l'écran, Itchy allume la mèche d'un canon dans lequel se trouve Scratchy. Le canon explose, Scratchy est propulsé dans les airs et atterrit dans un filet. Itchy tire un boulet de canon qui percute Scratchy. Il se met à pleuvoir des steaks puis le mot « Fin » apparaît dans une éclaboussure de sang. Dans la classe, Edna parcourt les allées. Les enfants continuent de plus bel leur vacarme]
Edna : [Excédée] Vous êtes des enfants ! Pourquoi avez-vous besoin de ces portables ?
Milhouse : Sécurité.
Nelson : Urgence.
Kearney : Sécurité.
Jimbo : Éducatif.
Edna : [Soupirant] Pourriez-vous au moins les mettre en vibreur ? [Les enfants mettent leur téléphone sur vibreur et les posent sur leur bureau. Les portables bourdonnent à l'unisson. Edna se fâche et prend un carton vide] Ça suffit. On met tout ça dans la boîte. [Elle passe dans les allées afin de récolter les portables. La classe râle] Je ne veux plus de gadget dans cette classe. Ils vont tous dans le tiroir avec les grenouilles biologiques. [Elle ouvre le tiroir de son bureau, il est rempli de grenouilles. Elle vide le contenu du carton dans le tiroir et le ferme à clé. Les enfants protestent]
Nelson : D'accord, on va vous mettre à l'épreuve. Vous nous enseignez que les connaissances que vous avez en mémoire.
Edna : [Embarrassée] Oh ne vous inquiétez pas, nous avons toujours ce bon vieil ordinateur de la classe. [Elle s'approche de l'ordinateur et prend la cassette « Word Jammers »] Qui veut jouer à « La lettre qui manque » ? [Elle insère la disquette dans l'ordinateur d'un air peu convaincu. À l'écran, il s'affiche « A_PLE » « TR_E » « BA_L »]
Nelson : [Mécontent] Mon grand-père après son infarctus a plus de mémoire que ça !
Milhouse : Comment il va ?
Nelson : [Souriant] Mieux, merci.

SEQ 8 EXT/JOUR Derrière la maison des Simpson - Jardin
[Bart est debout sur un caisson. Ses camarades de classes sont assis sur des bancs devant lui]
Milhouse : [Plaintif] Comment Krapabelle a-t-elle osé confisquer mon portable ? J'en suis qu'au premier mois de mon contrat de soixante mois !
Bart : Vous savez, Krapabelle a besoin de se décoincer et de comprendre que la vie est cool. Mais comment ? [Il réfléchit. On entend Homer rigoler. Celui-ci arrive en courant, une bière à la main, poursuivi par Petit Papa Noël tenant un tuyau d'arrosage ouvert dans sa gueule. Homer boit goulûment sa bière]
Homer : [À Petit Papa Noël, ivre] Bon, maintenant c'est moi qui serai le clebs et toi qui seras le papa. [Il s'empare du tuyau et fourre la bouteille de bière dans la gueule de Petit Papa Noël tout en rigolant. Il se remet à courir à travers le jardin, complètement nu et le tuyau dans la bouche, en poursuivant le chien qui porte ses vêtements. Bart et les enfants les regardent s'éloigner. Bart continue sa réflexion]
Bart : Vous voyez, mon vieux est beaucoup plus sympa après quelques bières. Peut-être que miss Krakra sera plus gentille si on « irish » son café ?
Nelson : Si on met du sang dedans ?
Bart : Non, de l'alcool ! D'abord le plus facile : les copains, trouvez-moi de l'alcool !

SEQ 9 INT/JOUR Succession de séquences
[Sur « Danse de la fée Dragée » de Piotr Ilitch Tchaïkovski, les enfants dérobent de l'alcool :
Chez les Van Houten, Milhouse ouvre un placard à l'aide d'un pied de biche et s'empare de bouteilles d'alcool.
Chez les Prince, Martin, profitant que sa mère ait le dos tourné, ouvre des chocolats à la liqueur et récolte dans un flacon le liquide à l'intérieur.
Chez les Hibbert, le docteur Hibbert fait la sieste sur son canapé. Son fils s'empare d'une seringue dans la mallette de son père puis prélève du vin dans une bouteille à l'aide de celle-ci pour l'injecter ensuite dans un sachet. Le docteur Hibbert émerge de son sommeil. Son fils lui administre alors un peu de vin afin qu'il se rendorme.
Au club de strip-tease, la mère de Nelson fait de la pole-danse pendant que Nelson, caché sous le comptoir, renverse dans un seau des verres d'alcool qui traînent sur le bar.
Chez les Simpson, Bart est sur son ordinateur dans sa chambre. Il est sur le site de vente d'alcool « ebooze » qui lui demande de confirmer s'il a bien plus de 21 ans. Bart clique sur « Oui ». Plus tard, un livreur dépose un carton d'alcool « Absolut Krusty » devant leur porte d'entrée. Bart signe un registre et salut le livreur]

SEQ 10 INT/JOUR École élémentaire - Classe de Mme Krapabelle
[Bart et Richard versent de l'alcool dans une gourde Krusty puis Bart la secoue comme s'il s'agissait d'un cocktail et verse son contenu dans la tasse d'Edna. La musique s'arrête. Nelson fait le guet, debout sur le dos de Martin]
Nelson : [À Bart] Dépêche ! Elle a fini de flirter avec le livreur de machine à café.
[Par la vitre de la porte, on aperçoit Edna gloussant bêtement devant le livreur. Le regard aguicheur, elle lui pose la main sur l'épaule. Le livreur regarde alors sa montre et s'en va. Edna soupire tristement et se dirige vers la porte de sa classe. Les enfants regagnent leur place en vitesse. Edna entre, la mine abattue, et s'assoit à son bureau puis boit dans sa tasse]
Milhouse : [À Bart] Et si elle sent qu'il y a de l'alcool ?
Bart : [Confiant] T'inquiète ! [Il brandit un paquet de crème noisette] La crème goût noisette couvre tout. [Edna finit sa tasse et l'observe d'un air perplexe]

SEQ 11 INT/JOUR École élémentaire - Classe de Mme Krapabelle
[Milhouse fait un exposé au tableau, un livre à la main]
Milhouse : Et c'est pour ça que j'ai trouvé que « Bonne nuit Gorille » était la lecture parfaite pour un été à la plage. [Edna se penche sur lui, visiblement saoule]
Edna : [Ivre] Deux étoiles pour toi. [Elle colle une gommette en forme d'étoile sur chacun des verres de lunette de Milhouse] Et une de plus parce que tu vas avoir une vie très difficile. [Elle lui colle une troisième gommette sur le nez. Puis, assise sur son bureau, brandissant sa tasse et battant la mesure, elle chante] Un tambour a bien le droit de boire un coup chez le père Fran*hic*çois...

SEQ 12 INT/JOUR École élémentaire - Classe de Mme Krapabelle
[Edna écrit au tableau mais elle est si éméchée qu'elle colle tout-à-coup son visage contre celui-ci et avance en laissant glisser sa joue tout en traînant la craie de manière incontrôlée sur le tableau. Bart s'avance vers elle, la gourde Krusty à la main]
Bart : Vous avez l'air fatiguée. Peut-être qu'il vous faut un autre café ? [Il verse à nouveau le contenu de sa gourde dans la tasse d'Edna et la lui tend, l'air malicieux. Edna la boit et semble de nouveau requinquée]

SEQ 13 INT/JOUR École élémentaire - Couloir
[Elizabeth Hoover et ses élèves traversent en rang le couloir d'une marche quasi militaire. Edna arrive en titubant, marchant en zigzag et se cognant contre les casiers tout riant bêtement. Sa classe la suit en l'imitant]

SEQ 14 INT/JOUR École élémentaire - Auditorium
[Sur la scène, la chorale de l'école chante. La salle est pleine, les élèves et le corps enseignant les écoutent. Une banderole « Au revoir, élèves correspondants » (« Goodbye, exchange students ») est accrochée. De l'autre côté de la scène, les 4 correspondants sont assis et ne semblent pas vraiment apprécier la chanson]
Chorale : [Ils chantent] Vous allez rentrer au Danemark, en Espagne, en Uruguay. Et on se promet de s'écrire, oui, mais on sait qu'on le fera jamais.
[Edna, assise au premier rang avec les professeurs, se lève et les interrompt]
Edna : [Ivre] Eh, vous savez pourquoi on appelle ça un chœur ? Parce qu'on peut pas les appeler des fesses. [L'assemblée est choquée, les correspondants baissent la tête. Edna se prend le derrière en le trémoussant sous le nez de Dewey Largo, fortement offusqué] Cette panty se met en tir-bouchon...
Largo : [Choqué] Edna, je vous en prie ! Même le syndicat ne pourrait pas vous défendre ! [Edna se retourne vers lui et l'imagine en jeune et bel homme au regard coquin. Elle s'approche langoureusement de lui. Largo est terrifié]
Edna : [Ivre et d'un ton aguicheur] Donne-moi encore une nuit Dewey, je t'envoie au septième ciel. [Largo se crispe de peur]
Largo : [Énervé] Jamais !
[Le principal Skinner prend Edna par le bras]
Skinner : Edna, allons-nous-en. [Ils partent dans le fond de la salle mais elle se met à courir en rigolant. Skinner essaie de la rattraper, Nelson et Bart les regardent s'éloigner]
Bart : Oh oh. Tu crois qu'on y est allé trop fort ?
Nelson : Non ! L'alcool ne fait faire que des choses qu'on a toujours voulu faire.
[Edna roule debout sur un globe géant]
Edna : [Ivre] Je suis la reine du monde ! [Elle sort du champ de l'écran puis on entend un grand fracas. Les enfants regardent tous dans sa direction, choqués]

SEQ 15 INT/JOUR École élémentaire - Bureau de Skinner
[Skinner lit le journal de l'école élémentaire de Springfield, le « Daily Fourth Gradian ». Il est écrit en gros titre « Exclusif - Une professeur pompette révèle la taille du zob du principal » (« Exclusive - Tipsy teacher Mars assembly reveals size of principal's wang ») accompagné d'une photo d'Edna éméchée. Le journal s'abaisse et on découvre Edna assise face à Skinner, honteuse]
Edna : [Désolée] Je suis tellement navrée, je ne sais vraiment pas ce qu'il m'est arrivé.
Skinner : Vous vous êtes donnée lamentablement en spectacle hier.
Edna : [Honteuse] Oh ça je le sais mais je ne sais pas pourquoi.
Skinner : C'est la chose la plus difficile que j'ai eu à faire mais je dois me séparer de vous.
[Edna affiche une mine déconfite]
Edna : [Au bord des larmes] Seymour, je vais pleurer... [Elle éclate en sanglots]
Skinner : Tenez, prenez mon mouchoir. [Il sort un mouchoir de la moche de sa veste et le lui tend. Edna s'empresse de pleurer dedans. Le mouchoir s'avère être relié à une longue enfilade de tissus colorés. Skinner tire dessus] Uh, je travaille mon numéro de magie pour les folies de la faculté mais pour le moment je ne suis pas d'humeur à faire des folies. [Il range les tissus dans un tiroir. Edna essuie ses larmes]
Edna : Puis-je être seule un moment ?
Skinner : Bien entendu. [Sa chaise effectue un tour et lorsqu'elle se replace face à Edna, un lapin blanc est à la place de Skinner. Pendant ce temps, ce dernier se carapate sous le tapis sans grande discrétion. Il émerge] Il y a un formulaire sur le bureau pour vos allocations chômage. [Il ouvre la porte et sort de la pièce en rampant]

SEQ 16 INT/JOUR École élémentaire - Classe de Mme Krapabelle
[Les élèves sont à la fenêtre, ils regardent Edna charger ses affaires dans le coffre de sa voiture]
Bart : [Ennuyé] J'ai jamais voulu la faire virer.
Nelson : Je parie que c'est ce médicament pour hamster qu'on lui a filé qui lui a fait péter les plombs.
Bart : Peut-être que je devrais dire à Skinner qui l'a... [Il est interrompu par l'arrivée d'un homme dans la classe. Ce dernier s'avance avec assurance]
Zacharie : L'aiguille frotte. Je m'appelle Zacharie Vaughn. Je viens juste d'avoir ma maîtrise d'enseignant à l'université de Tufts et vous êtes ma toute première classe. [Les enfants sont émerveillés. Zacharie pose une enceinte ultra-connectée sur le bureau]
Milhouse : Un maître de l'université de Tufts, chouette !
Zacharie : Mais pourquoi parler alors qu'on pourrait texter ! [Il donne un grand coup de pied dans le bureau. Un tiroir s'ouvre et il prend le carton où étaient rangés les portables des élèves. Il les redistribue]
Bart : Nos portables !
Milhouse : Nos Bluetooths !
Nelson : Ma calculatrice de pourboire !
[Zacharie tape sur le clavier de son smartphone. Tous les élèves reçoivent son message : « Devoirs : 20 minutes de tweet » (« Homerwork : 20 minutes of twittering »). Toute la classe pousse un cri d'émerveillement]
Milhouse : Ce texto vaut totalement les quinze centimes qu'il a coûté pour le recevoir ! [Les autres acquiescent]

SEQ 17 INT/JOUR Maison des Simpson - Cuisine
[Bart, Lisa et Maggie sont assis à la table. Lisa fait ses devoirs tandis que Marge écoute Bart]
Bart : [Enthousiaste] Ensuite Zack nous a Skypé, il a mis notre dictée sur blog et nous a accueilli sur son Facebook.
Lisa : Je croyais que vous deviez étudier le débat Lincoln-Douglas ?
Bart : Tu veux parler de la guerre d'insultes de Linc' et Doug' ? [Lisa soupire en levant les yeux au ciel]
Marge : [Inquiète] Je suis ravie que tu aies un remplaçant aussi enthousiasmant mais je m'inquiète pour madame Krapabelle.
Bart : Oh t'inquiète ! J'ai entendu dire que sur le cours de squash, elle se défend très bien.
Lisa : Plus personne ne joue au squash de notre époque, ce ne sont que des ragots.

SEQ 18 INT/JOUR École élémentaire - Classe de Mme Krapabelle
[Zacharie est assis sur son bureau et boit un « Blue Bronco - Energy Drink » puis le jette dans la poubelle déjà pleine de ce genre de canette]
Zacharie : Bon alors, qui peut me dire ce que c'est que la « doctrine Monroe » ? [Martin lève la main]
Martin : La politique du président Monroe, comme quoi l'Amérique a le droit en tant que nation... [Zacharie lui coupe la parole]
Zacharie : [Railleur] Attends, attends, ne me dis pas que t'as mémorisé ce fait quand n'importe qui avec un portable peut le savoir en 30 secondes ?!
Martin : [Effondré] J'ai... J'ai... J'ai rempli ma tête de tellement de bêtises !
Zacharie : Tu l'as dit, bouffi. [Il remarque un rouleau de gommettes smiley sur le bureau] Ça c'est quoi ?
Milhouse : Ce sont des stickers smiley. Madame Krapabelle les collait sur nos copies pour récompenser notre bon travail.
Zacharie : Je fais une classe sans copie papier. [Il tape sur son téléphone] Regardez-moi ça ! [Milhouse regarde son portable et semble déçu]
Milhouse : [Déçu] Mais euh... C'est juste une ponctuation qui veut rien dire. [L'écran affiche « :) ». Zacharie lui retourne l'appareil dans le sens horizontal. Milhouse est conquis] Oh, c'est trop top !
Zacharie : Qui veut rendre ses récompenses de l'âge des cavernes à madame Krapabelle ?
Bart : Moi ! C'est genre sur le chemin de chez moi. Je peux m'arrêter chez la vioc. Elle s'est sûrement dégotée un job dans une école préparatoire plus chicos. [Il a l'air embêté et coupable]

SEQ 19 INT/JOUR Appartement d'Edna Krapabelle - Séjour
[À « L'Académie Intello » (« Highbrow Academy »), Rodney Dangerfield arrive, habillé comme un étudiant]
Rodney Dangerfield : Faites place au nouvel étudiant de première année ! Où je trouve les bouquins, la bibine et les boudins ? [Il voit le doyen fumer une pipe devant lui] Eh doyen, où je peux avoir un peu d'intimité ? J'ai envie de m'immatriculer.
[Les images s'avèrent être un film à la télévision qu'Edna, avachie sur son canapé et en robe de chambre, est en train de regarder. Elle a l'air fatiguée, négligée et déprimée. Son appartement n'est plus entretenu. On sonne à la porte]
Edna : La porte est cassée ! [Bart entre]
Bart : [Inquiet] Madame K, est-ce que tout va bien ?
Edna : Bien sûr. [Elle tousse] J'ai jamais été aussi bien. [Elle tousse encore plus fort. Bart la regarde, préoccupé] Je sais Bart, c'est bien triste de voir sa maîtresse tomber aussi bas. [Ils baissent tristement la tête. Soudain, Bart éclate de rire]
Bart : Ahahah ! C'est le film, il est trop rigolo !
[À l'écran, toujours dans « L'Académie Intello », il y a un banquet dans un jardin. Rodney Dangerfield court à toutes jambes, poursuivi par une horde de cochons. Il s'arrête devant une dame forte à la poitrine opulente]
Femme : [Indignée] Monsieur, c'est une fête de charité pour développer notre dotation !
Rodney Dangerfield : Chérie, si on développe un peu plus votre dotation, vous risquez d'exploser ! [La femme est offusquée. Il rit en se tournant vers la caméra] Restez comme ça ! [Les cochons les percutent et Dangerfield tombe sur la dame. Ils s'écroulent tous deux sur un énorme gâteau] Eh tout le monde, j'offre le dessert !
[Bart hurle de rire]
Bart : Excusez-moi, excusez-moi ! [Edna lui fait les gros yeux]

SEQ 20 INT/JOUR Appartement d'Edna Krapabelle - Séjour
[Edna, toujours en pyjama, colle des stickers smiley sur ses lettres de facture impayées, complètement déprimée]
Edna : [Lasse] Merci de m'avoir rapporté les stickers smiley, Bart, ça met tout de suite un peu d'ambiance.
Bart : Madame K, il faut pas rester enfermée ici. C'est quand la dernière fois que vous vous êtes lavé les tifs ?
Edna : Y a deux semaines.
Bart : ...Ouais bah c'est mieux que moi. Mais il faut que vous sortiez !
Edna : [Lasse] Pourquoi faire ? J'ai pas de travail, pas d'argent, pas d'homme qui veuille de moi sauf Disco Stu... [Disco Stu entre avec un bouquet de rose à la main]
Disco Stu : Disco Stu, c'est un peu plus qu'un simple disco ! Je suis aussi, oh, super chrétien ! [Il fait le signe de croix et prend la pose]

SEQ 21 INT/NUIT École élémentaire - Classe de Mme Krapabelle
[C'est la réunion parent-professeur. Homer est installé à une place devant Zacharie, assis nonchalamment sur son bureau tout en buvant du « Blue Bronco ». Sur le tableau, on peut lire « Grade 4 - zachattack.com »]
Homer : Okay, y a un match de foot à la téloche ce soir alors débarrassons-nous de ce truc vite-fait. Montrez-moi les œuvres d'art de Bart, donnez-moi quelques faux espoirs et voici un pitit quelque chose pour l'aider dans ses résultats. [Il glisse des billets dans le col de Zacharie] Je vous demande pas qu'il ait des A, juste la moyenne. [Zacharie redonne les billets à Homer]
Zacharie : Monsieur Simpson, je n'ai pas besoin de votre argent ! Bart est un véritable défi pour moi. Mais oui, j'aime les défis ! [Il rit] Il a un farouche sens de l'humour, regardez le dessin qu'il a fait. [Il lui montre un dessin d'Homer étranglant Bart avec l'inscription « Mon dernier anniversaire » (« My last birthday ») tout en riant]
Homer : [Menaçant, marmonnant à lui-même] Ça va être son dernier anniversaire s'il fait des dessins comme ça.
Zacharie : [Choqué] Quoi ?!
Homer : [Radouci] Je disais : y a-t-il des domaines dans lesquels nous, parents, nous pouvons nous améliorer ?
Zacharie : Oh oui, oui, juste un : relax ! C'est clair que vous êtes un père aimant. [Homer éclate en sanglots]
Homer : [Il pleure] Vous êtes le premier enseignant qui m'ait compris. [Zacharie le réconforte dans ses bras]
Zacharie : Laissez-vous aller, laissez-vous aller. [Les pleurs d'Homer redoublent et paraissent interminables. Zacharie s'impatiente mais continue de le consoler] Vous laissez pas aller, vous laissez pas aller.

SEQ 22 INT/JOUR Bookaccino's - Café
[Bart et Milhouse sont devant le comptoir, l'adolescent boutonneux leurs sert leur boisson]
Adolescent boutonneux : Deux chocolats chauds avec des pépites de caramel.
[Bart et Milhouse vont s'asseoir à une table. Bart est préoccupé]
Bart : Milhouse, on a pourri la vie d'Edna. Faudrait lui faire retrouver son boulot.
Milhouse : Mais on peut pas perdre Zack, regarde la méga vidéo qu'il vient juste de m'envoyer par mail.
[Sur l'écran du portable de Milhouse, on voit Zacharie qui porte un t-shirt avec le chiffre 7]
Zacharie : [Avec une voix de rappeur] Un coup d'œil sur les multiples de 7, les gars ! Yeah ! [Sur « La Chevauchée des Walkyries » de Richard Wagner, un montage de photos de Zacharie défile. Au fils des images, un nouveau t-shirt avec un multiple de 7 est superposé sur le précédent]
Bart : Doit y avoir un autre moyen d'aider madame K.
Milhouse : Peut-être qu'on trouvera la réponse dans cette librairie ?
Bart : Les librairies n'ont pas de réponses, elles ont juste des mecs chelous vautrés dans des fauteuils au bout des allées. [Il pointe du doigt Moe qui lit « Team of Rivals » de Doris Kearns Goodwin sur un fauteuil plus loin dans la librairie]
Moe : J'ai jamais payé pour lire Doris Kearns Goodwin de ma vie et je vais pas commencer maintenant. [Au livre] Oooh, ça c'est un bon Doris, là !
Milhouse : [À Bart] T'as raison. Sans doute que personne n'a écrit un livre pour aider une femme d'âge moyen à refaire sa vie. [Bart et Milhouse se lèvent et se dirigent vers une employée à côté d'un présentoir]
Employée : Excusez-moi. Je pense que vous, les enfants, vous cherchez « La Réponse » ! [Elle leurs tend un livre]
Bart : C'est quoi, « La Réponse » ?
Employée : Simplement la meilleure vente des coffrets livres-DVD depuis la Bible.
[Elle allume une télévision. « O Fortuna » de Carl Orff commence. À l'écran, une femme, le visage grave, avance en traînant une valise à roulettes]
Voix off féminine : [Solennelle] Ma vie était foutue. J'avais perdu mon travail, mon mari m'avait quittée, je me retrouvais à dormir dans la poche d'un kangourou... Et puis j'ai découvert « La Réponse ». [Des flashs d'images défilent accompagnés de des inscriptions « SECRET - DON'T TELL - VISIT OUR WEBSITE »] « La Réponse » a été découverte par les philosophes de la Grèce antique qui l'ont cachée sous un rocher où elle fut retrouvée par les chevaliers de la Table Ronde qui la placèrent dans une bouteille qu'ils jetèrent dans l'océan où elle fut trouvée par Pat Sajak. [Pendant que la voix off parle, des images illustrent ses propos : on voit des philosophes déchiffrer un parchemin qui est ensuite dissimulé sous une pierre puis des chevaliers la poussent et le découvrent. Une bouteille contenant le parchemin est jetée à la mer puis se retrouve dans les mains de Pat Sajak, le visage sournois, sur le plateau de son émission « Wheel of Fortune » (« La Roue de la Fortune »)] Tous ces grands hommes connaissaient « La Réponse ». [Les visages de Saint Pierre (St. Peter), Charlemagne, Jack l'Éventreur (Jack the Ripper), Colonel Sanders, Barry Bonds, « le gars qui a épousé Brooke Shields », Père Noël (Santa Claus) et une silhouette noire avec d'un point d'interrogation « Vous » défilent] « La Réponse » est le secret pour réaliser les désirs de votre cœur. [Les mots « ARGENT», « FORTUNE », « $$$ », « FRIC », « HOMERUN TRUQUÉS » se succèdent] Apprenez « La Réponse » et changez votre vie. [Le livre « La Réponse » apparaît dans un nuage]
Voix off masculine : Disponible partout où les bouquins douteux et pseudo-scientifiques sont vendus.
[Milhouse et Bart se regardent, conquis]

SEQ 23 INT/JOUR Appartement d'Edna Krapabelle - Séjour
[Toujours en robe de chambre, Edna est avachie sur son canapé, complètement abattue. Bart est assis face à elle]
Bart : Alors, vous portez la même robe de chambre que celle que vous aviez la dernière fois que je suis venu ? C'est cool.
Edna : Bart, tu es un brave garçon. Tu es le seul d'ailleurs qui soit venu me voir.
Bart : Bah madame K, j'ai trouvé justement le livre-DVD qu'il vous faut, « La Réponse » ! [Il montre le livre et l'ouvre] Ce livre fait appel à l'ancien pouvoir de la volonté.
Edna : [Incrédule] Ça n'a absolument aucun sens.
Bart : Eh, c'est pas parce qu'on ne comprend pas l'électricité qu'on doit pas profiter de ces avantages.
Edna : Mais on comprend très bien l'électricité ! Tout noyau chargé positivement et... [Bart lui coupe la parole]
Bart : Taisez-vous, vous n'êtes plus la maîtresse !
Edna : Belle façon de me remonter le moral... [Elle tousse]
Bart : Écoutez madame K, je suis un Simpson et un Simpson n'abandonne jamais tant qu'il n'a pas essayé au moins un truc facile. Laissez-moi vous aider. [Edna est touchée]

SEQ 24 INT/JOUR Appartement d'Edna Krapabelle - Cuisine
[Le livre « La Réponse » est posé sur la table basse et semble avoir été lu. Edna est en train d'écrire au bar de sa cuisine. Elle n'est plus en pyjama. Bart s'assoit en face d'elle]
Bart : Alors, vous avez écrit votre rêve sur la fiche dite « du destin » ?
Edna : [Sceptique] Oui... Mais ça me semble toujours stupide. [Elle tend le papier à Bart qui le lit]
Bart : « Je veux tenir une boutique de muffins ». Super comme idée ! Alors voyons... [Il ouvre « La Réponse » et lit] « Découpez votre rêve en différents petits souhaits puis découpez le tout en actions souhaitables. ».
Edna : [Un peu agacée] Bart, ça commence à ressembler à un de ces guides loufoques pour s'aider soi-même.
Bart : Loufoque ? Est-ce qu'un guide loufoque pour s'aider soi-même aurait la marque de la question magique à l'intérieur ? [Il montre une page avec une image holographique d'un point d'interrogation ou d'exclamation selon l'inclinaison du livre] Hein ? Hein ? Hein ?

SEQ 25 EXT/JOUR Devant Edna's Edibles
[Une file d'attente se tient sur le trottoir devant la boutique. Une banderole « Grande ouverture » (« Grand opening ») est accrochée à la façade. Edna, en tenue de serveuse, et Bart sont sur le trottoir d'en face. Edna a retrouvé le sourire]
Bart : Tout ça grâce à « La Réponse » !
Edna : Eh bien ! Ouvrir cette boutique a demandé beaucoup de travail mais ta foi en moi m'a beaucoup aidée. [Elle passe derrière Bart et désigne du regard une feuille dépassant de sa poche] Et on dirait que tu as ta propre « fiche du destin ». Quel est ton rêve ?
Bart : Boh rien, rien du tout. [Il cache le papier. Il est marqué dessus « Vision de flammes » (Flame vision »)]
Edna : [Elle lui sourit] Eh bien je suis sûre qu'il va se réaliser.
[Bart se retourne et fixe une station service en plissant les yeux avec sérieux. Une pompe à essence commence à brûler]

SEQ 26 INT/JOUR Edna's Edibles
[Ned s'avance gaiement vers le comptoir. Bart est à la caisse tandis qu'Edna dispose des muffins dans un panier]
Ned : Un muff' aux airelles pour un réel sans meuf ! [Il paie]
Bart : Mais avec plaisir ! [Il lui tend un paquet et Ned repart]
Edna : [À Bart, interloquée] Qu'est-ce qu'il voulait ?
Bart : Oh j'ai rien pigé. Je lui en ai donné un à la banane.
Edna : Eh bien merci encore Bart, cette boutique m'a véritablement changé la vie.
Bart : Ouais je me sens soulagé maintenant. [Il retire son tablier et se dirige vers la sortie]
Edna : [Suspicieuse] Qu'est-ce que tu veux dire par là ?
Bart : Bah euh, je crois que je peux vous le dire parce que tout ça s'est terminé pour le mieux.
Edna : [Suspicieuse] « Tout ça » ? C'est quoi « tout ça » ?!
Bart : [Il rit jaune] Bah, c'est marrant vous allez voir... C'est moi qui ai mis de l'alcool dans votre café et qui vous ai fait virer. [Il ricane]
Edna : [Furieuse] T'as fait quoi ?!
Bart : [Effrayé] Pitié, me tuez pas !

SEQ 27 INT/JOUR Edna's Edibles
[Bart et Edna sont dans le magasin]
Edna : [Furieuse] Tu as ruiné ma vie ! C'est ta faute si je dois travailler dans cette stupide boutique de muffins !
Bart : Mais cette boutique, c'était votre rêve !
Edna : [Furieuse] Mon vrai rêve était d'être enseignante et tu m'as fait virer ! Maintenant je suis endettée jusqu'au cou pour payer cette stupide boutique et quatre autres boutiques de muffins se sont ouvertes dans le quartier ! [Elle désigne une succession de boutiques toutes sur le même trottoir : « 'Muff said », « R. Crumb's - Keep on Muffin' », « H.R. Muffin Stuff » et « Muff*Mart - 50,000 sq. ft. of nothin' but muffins » (« 50000 square feet (~ 4600 m2) rien que des muffins »). Un « Muffin Store » , en cours de travaux, est annoncé prochainement juste à côté]
Bart : [Hurlement de terreur] Nooooon ! [Il sort le livre « La Réponse » et parle d'une voix tremblotante] Mais... Mais... Mais... Vous avez trouvé la « Réponse » ? [Edna lui arrache le livre des mains et le broie dans un mixeur] Non ! J'avais écrit un numéro de téléphone dedans !
Edna : [Furieuse] Peu importe ce que tu as fait. J'ai toujours cru qu'il y avait une étincelle de décence en vous, Bart Simpson, mais j'avais tort ! Je n'aurai jamais cru dire ça à un enfant mais tu es mauvais dans le fond ! [Bart est choqué]

SEQ 28 INT/JOUR Maison de Simpson - Chambre de Bart
[Homer passe dans le couloir en chantonnant. Il voit Bart, triste, assis au bord de son lit]
Bart : [Préoccupé] P'pa, est-ce que je suis mauvais dans le fond ?
Homer : Non. Mais les couches de mauvais à la surface ont tendance à descendre chez toi.
Bart : Mais tu crois qu'il y a une graine de bon au fond de moi ?
Homer : Mmh je sais pas. Une graine, c'est pit-être beaucoup.
Bart : [Attristé] Oww... Écoute, j'ai réfléchi... [Il attrape sous son lit la gourde Krusty qui contenait de l'alcool] ...Si quelqu'un a fait quelque chose de mal à un prof et qu'en suite il a fait quelque chose d'aussi mal à un autre prof pour que le premier prof retrouve son boulot, est-ce que ça pourrait aller ?
Homer : Quand tu dis « prof », est-ce que tu veux dire « parent » ?
Bart : Bah non, je veux dire « prof ».
Homer : Super, fais l'andouille. Mais souviens-toi : on n'a jamais eu cette discussion.
Bart : Quelle discussion ?
Homer : [Contrarié] Celle que nous avons eu à propos des mauvaises choses que t'as faites, espèce de crétin ! [Il approche ses mains du cou de Bart mais s'arrête aussitôt puis sourit] Huuuh ! [Il fait un clin d'œil à Bart]

SEQ 29 INT/JOUR École élémentaire - Classe de Mme Krapabelle
[Les cours n'ont pas encore commencé. Bart s'introduit dans la classe en passant la carte bancaire de Ned dans l'embrasure de la porte. Il avance discrètement, sa gourde Krusty à la main, et ouvre un tiroir dans le bureau de Zacharie où se trouve un thermos « Blue Bronco ». Mais au moment où il s'apprêtait à verser l'alcool dans le thermos de son maître, il doute et abandonne]

SEQ 30 INT/JOUR École élémentaire - Bureau de Skinner
[Skinner est à son bureau, Bart sur une chaise face à lui]
Bart : [Honteux] Alors, vous voyez ? C'était ma faute. C'est moi qui ai saoulé madame Krapabelle. Ensuite j'ai voulu faire la même chose à Zack mais j'ai décidé qu'il valait mieux vous dire la vérité.
Skinner : [Souriant] Bart, tu mérites une récompense pour avoir dit la vérité. [Bart esquisse un sourire] Et cette récompense prendra la forme d'une sévère punition ! [Il se lève, l'air sévère et contrarié]
Bart : [Triste] C'est pas grave, du moment qu'Edna retrouve son boulot.
Skinner : Désolé Bart mais je ne peux pas me débarrasser d'un professeur s'il fait un bon travail ou un travail adéquat ou juste fait son cours sans toucher à personne.
[Une voix provenant du couloir l'interrompt. On distingue la silhouette de Zacharie par la vitre de la porte. Il gesticule dans tous les sens]
Voix de Zacharie : [Il parle fort, ivre] Je hais les enfants ! Je hais les enfants ! Les enfants c'est nul ! Les enfants c'est nul !
Skinner : [Stupéfait] Qu'est-ce que... Le corps enseignant manifeste dans les couloirs ? [Il ouvre la porte]

SEQ 31 INT/JOUR École élémentaire - Couloir
[Skinner et Bart découvrent Zacharie au milieu d'élèves, brandissant son thermos « Blue Bronco » et vraisemblablement éméché]
Zacharie : [Il parle fort, ivre] Je hais les enfants ! Je hais les enfants ! [Il désigne des élèves tour à tour] Toi et toi et toi et toi et toi ! Vous gâchez tous vos vies ! Hilary Swank n'a jamais un seul diplôme ! Elle a eu deux Oscars et elle en méritait au moins un !
[Skinner se penche vers Bart]
Skinner : [À Bart] Bart, tu as dit que tu ne l'avais pas enivré.
Bart : Je l'ai pas fait, je le jure !
[Zacharie se retourne vers eux]
Zacharie : [Ivre] Non il a raison, j'ai mélangé un peu de vodka à mon « Blue Bronco ». [Il verse l'alcool dans son thermos puis balance la fiole de vodka. À tous] Y a quelqu'un d'autre qui veut monter mon poney indigo ?
Martin : Ça peut donner des UVs en plus ?
Zacharie : [Ivre et menaçant] Oooh, ils vont te bouffer tout cru à l'institut de technologie, mon p'tit. Tout cru !! [Martin, complètement effrayé, s'enfuit. Zacharie rigole puis boit avant de jeter son thermos. Il fait de la air guitare et chante mal] Ouaiiis, cette école est une prison ! Dow, dow ! Les gosses vont tous être foutus ! Dow, dow ! Gosses et vodka ! [Il se jette à genoux et glisse tel une rock star] Yeaaah ! Aaahahahah !
[Willie l'empoigne sous les bras et le traîne dans le couloir]
Willie : C'est toujours les meilleurs qui dézinguent le plus vite.
Zacharie : [Mécontent] Lâchez-moi ! Vous pouvez vous débarrasser de moi mais pas de la vérité, mon vieux ! Cette école, c'est une roue pour hamsters glorifiés que font tourner des bureaucrates incompétents qui peuvent vous évaluer par des tests mais vous échouerez au test de la vie ! [Ils disparaissent dans une salle]
Skinner : Les enfants, les doigts dans les oreilles, faites-moi « la la la ». [Il met ses doigts dans ses oreilles et chante d'un ton monocorde] «La la la la la la la la la la ». « La la la la la la la la la la ». « La la la la la la la la la la ».
[Zacharie ressort dans le couloir]
Zacharie : [Tonitruant] Seul l'alcool peut rendre la vie supportable ! Vous devez boire ! Toujours boire ! [Willie le tire à nouveau par derrière]

SEQ 32 INT/JOUR École élémentaire - Classe de Mme Krapabelle
[Edna replace la plaque avec son nom sur son bureau et se tourne vers la classe]
Edna : [Souriante] Eh bien mes enfants, je dois dire que je suis heureuse d'être de retour.
Bart : Et y a pas de ressentiment ?
Edna : Non. [Elle sort un panier de muffins] Maintenant vous allez tous goûter un de mes délicieux muffins. [Bart en prend un]
Bart : [Déçu] Uh, c'est tout sec...
Edna : [Grondante] Mange ce muffin !
[Bart le mange avec dégoût. Edna distribue un muffin à chaque élève. Ils font la moue]
Voix off féminine : Une simple maîtresse d'école trouva satisfaction dans une vengeance par les muffins tout ça grâce à... « La Réponse ».
[Sur « O Fortuna » de Carl Orff, Edna regarde à la fenêtre et adresse un sourire au Père Noël, Barry Bonds et Charlemagne qui se tiennent dans la cours et la saluent]
L'équipe du site | A propos
©2000-2022 The Simpsons Park