Haut de page

Les Simpson à la TV

La pêche au Ned
S22E22

Ned Flanders tombe sous le charme d'Edna Krapabelle...

Le barbier de Springfield

SEQ 1 - EXT/JOUR Devant l'église[Sur le panneau devant l'église il est inscrit : « Jésus : la vraie nouvelle star ». On entend le révérend Lovejoy parler à l'intérieur de l'église]
Lovejoy : [Off] Ainsi s'achève notre office. Que la paix du seigneur soit avec vous.
Homer : [Off] Salut, les nuls ! [Les Simpson sortent de l'église en courant, suivit par les autre Springfieldiens qui semblent très pressés de quitter l'église] Foncez ! Foncez ! Foncez ! Vous voulez qu'on sorte les deuxièmes du parking !? [A Bart, l'air énervé] C'est ça que tu veux !? [Lisa trébuche. Homer continue de courir, mais Marge s'arrête pour aller aider sa fille] Laisse-là !
Marge : L'autre fois, on l'a laissée et elle est rentrée après dîner ! [Elle aide Lisa à se relever]
[Les Simpson montent dans leur voiture et Homer démarre très rapidement pour semer les Springfieldiens qui tentent eux aussi de partir au plus vite]
Homer : Ils me rattraperont jamais, seigneur ! Hi, hi, hi ! [Ils quittent l'église]

SEQ 2 - EXT/JOUR Rues de Springfield - Voiture d'Homer[Homer roule dans les rues de Springfield]
Homer : Hou, pinaise, aujourd'hui c'était vraiment mortel ! J'ai fait tout un livre de mots mêlés... [Lisa a dans les mains le livre de mots mêlés. Elle montre l'une des pages. Les A et des I sont entourés en rouge]
Lisa : Euh, papa, tu n'as fait qu'entourer les A et les I.
Homer : C'est des mots.
Marge : Où est-ce qu'on va prendre le brunch ? [La voiture passe devant différents restaurants. Marge cite leurs enseignes] Gueuleton sur le toit ?... Les œufs au beurre noir ?... Gaufres Luftwaffles ?... Le café Olé ?... Le repère des morfales ?...
Homer : Je veux en dire un !
Marge : Je t'en prie.
Homer : McDo... [Déçu] Oooooh !
Bart : Y a la queue devant tous les restaurants !
Homer : On s'en fout, on rentre chez nous. Ta mère fera la cuisine. [Marge est vexée]
Lisa : Moi, je veux une simple salade avec pignons de pain, haricots verts, cœurs d'artichauts, tomates cerise...
Marge : Pas question ! Je crois que j'ai le droit, une fois par semaine, de bien m'habiller et de me faire servir à manger !
Bart : Eh, y a pas la queue devant celui-là ! [Il montre une camionnette sur laquelle il est inscrit : « Les enseignants affamés ». Des profs, dont Largo et Krapabelle, livrent des plats à domicile]
Homer : Wouhou !
Lisa : Ce n'est pas un restaurant, c'est la maison d'un particulier.
Homer : Lisa a raison. Votre maman a bien trop de classe pour s'inviter comme ça chez...

SEQ 3 - EXT/JOUR Devant la maison d'un particulier[Marge est sortie soudainement de la voiture et est en train de rentrer par le soupirail de la maison]
Marge : Je ferai pas à manger ! [Elle rentre à l'intérieur puis ressort la tête pour s'adresser à sa famille qui est dans la voiture un peu plus loin] Vous couperez votre viande tout seul !
Homer : [Triste] Oooooh !

SEQ 4 - INT/JOUR Maison d'un particulier - Salon[Les Simpson, avec un sourire crispé, entrent dans la maison et se mêlent aux invités]
Homer : Tâchez d'avoir l'air décontract. Si quelqu'un demande, dites qu'on est plombiers, et plombifier jusqu'à ce qu'ils s'éloignent.
Marge : [Elle crie en faisant de grands signes] Bonjouuuur !... [Tout le monde la regarde. Puis, d'un air embarrassé...] Vous...
[Homer s'approche d'un homme qui est en train de manger un morceau de tarte. Homer l'agrippe par les épaules et le secoue. L'homme est surpris]
Homer : Salut, tu t'en souviens pas mais on est potes !

SEQ 5 - INT/JOUR Maison d'un particulier - Salle à manger[Un grand buffet se trouve sur la table de la salle à manger. Les Simpson dégustent chaque plat]
Marge : Oh Homer, il faut que tu goûtes ce rosbif dans son jus. [Homer prend le rosbif avec sa fourchette et n'en fait qu'une bouchée. Il apprécie]
Homer : Ce jus ! C'est tout plein de graisse et de sang...
Lisa : Regardez ce monde devant cette table ! [Elle montre un groupe de personnes]
Bart : Eh, ça doit être la table où on fait ses propres glaces ! [Homer, entendant ça, se met à bousculer tout le monde pour s'approcher de la table]
Homme : Eh, attention !
Homer : Hou, j'ai hâte de goûter le chocolat fondu, le caramel, les noisettes pillées répandues sur un délicieux... [Il voit un cercueil avec un vieil homme mort dedans] cadavre de vieux !!
Lisa : [Surprise] Ooooh ! C'est un enterrement !
Marge : Oh, mince ! Vite, prenez tous un air triste ! [Ils prennent un air triste] Plus triste ! [Là, les visages des Simpson sont complètement décomposés, comme prêt à pleurer. Les membres de la famille du défunt viennent voir le corps un à un]
Lisa : Il vaut mieux s'en aller, venez. [Homer, Marge, Lisa et Maggie s'en vont discrètement]
Marge : Où est Bart ? [Bart est encore près du cercueil, à côté d'un petit garçon. Bart toque sur le cercueil]
Bart : Du chêne, bon pour le vin et les cercueils.
Denis : [Triste] Il me manque grand papa.
Bart : [Faussement triste] Il me manque aussi beaucoup. C'est quoi ton nom ?
Denis : Denis.
Bart : C'est toi Denis ? [Dennis hoche la tête] Grand papa a dit qu'après sa mort, tu dois me donner 10 dollars par semaine... dés maintenant.
Denis : [Triste] D'accord. [Il sort un billet de sa poche et le donne à Bart. Bart le range dans sa veste]
Bart : Ecoute, euh... Je serais pas là la semaine prochaine, alors euh... [Il lui fait un signe de main pour qu'il lui donne un autre billet. Denis sort un billet de sa poche. A ce moment là, Homer arrive]
Homer : Viens, on se casse. [Il rend le billet à Denis] Houuu, après une dernière mini-quiche... [Il s'approche du buffet et mange encore quelque amuse-gueules. Une femme vêtue de noir avec un voile sur le visage s'approche d'Homer]
Veuve : Excusez-moi, mon frère s'est tordu la cheville en installant les chaises...
Homer : Les tragédies qui frappent cette famille ne cesseront donc jamais !? [Il se couche sur la table et fait semblant de pleurer tout en continuant à manger les amuse-gueules]
Veuve : Vous voulez bien porter la bière ?
Homer : Evidement !

SEQ 6 - EXT/JOUR Cimetière[Homer, avec cinq autres personnes, porte le cercueil dans le cimetière]
Homer : J'ai cru qu'elle parlait de bouteille de bière !
Homme 2 : Monsieur, un peu de respect pour le défunt !
Homer : Oh, oui, bien sûr... [Soudain il trébuche dans la tombe. Il tombe sur le dos et a très mal] Aaaaaah ! Ooooh, mon dos ! J'ai mal ! Vachement mal ! [Bart arrive et regarde son père gisant dans la tombe]
Bart : Ouais, c'est triste, mais la vie continue. [Il prend une pelle et envoie des pelletées de terre sur le visage d'Homer] Ha, ha, ha ! [Homer, paralysé, ne peut éviter la terre]
Homer : Oh ! Mais ça va pas !? [Bart continue de lui envoyer de la terre au visage. La vision d'Homer est maintenant complètement obstruée par la terre] Je suis en dessous !

SEQ 7 - INT/JOUR Hôpital - Chambre[Homer est couché dans un lit d'hôpital et est attaché par des sangles. Sa famille et le Dr Hibbert sont dans la pièce]
Hibbert : Homer, vous avez une petite entorse du dos... Et vous avez aussi ingéré une grande quantité de terre.
Homer : Oh, vous dites toujours qu'il faut que je mange plus de terre !
Hibbert : Pas de terre, de légumes !
Homer : Qui poussent dans quoiiii ?...
Hibbert : [Soupire] Ooooh ! Bon ! Il faut que je m'assure que vos vertèbres sont bien alignées... [En appuyant sur un bouton, il change l'inclinaison du lit pour que celui-ci soit à plat] Ca ne prendra qu'une minute et coûtera environ 1000 dollars... [Il baisse un appareil de radiologie qui est accroché au plafond pour le placer juste au dessus du ventre d'Homer. Homer pousse alors son célèbre cri « D'oh » mais avec une voix très différente, plus mélodieuse]
Homer : [Voix de ténor] D'oooooooh !
Marge : Ca ressemble pas à son cri d'agacement habituel. [Hibbert remonte l'appareil de radiologie et avec son index, il tapote le ventre d'Homer. A chaque fois que le ventre d'Hibbert heurte son ventre, Homer crie « D'oh » avec une voix de ténor]
Homer : [Voix de ténor] D'oooooooh !... D'oooooh !
Hibbert : Fascinant ! [Il montre la radio du corps d'Homer à la télé] Quand Homer est allongé, son estomac vient se loger sous son diaphragme ce qui lui donne une puissante voix de ténor.
Bart : C'est possible, ça ?
Lisa : Mais oui ! Le ténor Andrea Bocelli a enregistré toute une chanson allongé.
Hibbert : En chantant, vous pourriez soulager des patients qui souffrent et nous économiser des calmants.
Homer : Avec plaisir. [Il se met à chanter en anglais avec une voix de ténor] If ever I would leave youuuu. It wouldn't be in summeeeer. Seeing you in summeeeer I never would go. [Bart, Lisa et Maggie sont impressionnés. Bart fait une bulle avec son chewing-gum. Elle pète]

SEQ 8 - INT/JOUR Hôpital - Chambre 2[Les lignes d'un oscilloscope deviennent droite, ce qui signifie que le patient à côté est mort. Un médecin met un drap sur le corps de la personne concernée, mais Homer passe à ce moment là dans le couloir, et en entendant Homer chanter, le « mort » se réveille]
Homer : [Voix de ténor] Your hair streaked with sun-light...

SEQ 9 - INT/JOUR Hôpital - Maternité - Chambre[Une femme est en train d'accoucher. Elle est accompagnée par son mari qui filme l'accouchement. Le médecin sort le bébé en le tenant par une jambe, et Homer passe à cet instant devant la chambre]
Homer : [Voix de ténor] Your lips red as flaaaaame, Your face witha lustre. That puts gold to shaaaaame ! [En entendant Homer, Le bébé cesse de pleurer, et le couple, le médecin et le bébé sourient en balançant lentement leur tête de droite à gauche en appréciant la chanson]

SEQ 10 - INT/JOUR Hôpital - Chambre[Retour dans la chambre d'Homer. Homer est couché sur son lit et continue de chanter]
Homer : [Voix de ténor] But if I'd ever leave youuuu... [Bart appuie sur un bouton pour incliner un peu le lit. Homer, n'étant plus à plat, chante très mal avec une voix désagréable] It couldn't be in autuuuuunm !... [Bart rabaisse le lit. Sa voix de ténor revient] How I'd leave in autumn... [Bart incline le lit de nouveau. Homer retrouve sa voix désagréable] I never will knooooow !

SEQ 11 - INT/JOUR Hôpital - Block opératoire[Le Dr Hibbert est en train d'opérer un patient. Homer est couché juste à côté et chante en duo avec Hibbert]
Homer et Hibbert : [Ils chantent] I've seen how you sparkle... When fall nips the aiiiir... I know you in autuuuumn... And I must be theeeere !...

SEQ 12 - INT/JOUR Hôpital - Morgue[Burns et Smithers marchent dans un couloir]
Burns : Aaaah, rien n'est meilleur pour le moral qu'un peu de shopping ! [Ils sont dans la morgue. Burns désigne plusieurs cadavres] Bon, alors, je vais prendre son foie, une caisse de pommes d'Adam, la moustache de ce motocycliste...
Smithers : Vos investissements dans les lois anti-casque s'avèrent très payantes.
Burns : Oui, les jeunes gens sont mon avenir. [Ils entendent Homer chanter]
Homer : [Voix de ténor. Off] And could I leave you running merrily through the snoooow...
Burns : Oh ! Quelle voix magnifique ! Elle fait s'emballer mon coeur! [On voit l'intérieur du corps de Burns. On y voit un cœur minuscule tout fripé relié à une machine à vapeur entretenue par des lutins. La machine fait battre le cœur de Burns assez rapidement]
Smithers : [Tendant l'oreille] Ca vient du bout du couloir.
Burns : Allons dans l'aile Betty et Herbert Weinstein !

SEQ 13 - INT/JOUR Hôpital - Couloir[Homer est allongé sur un brancard au milieu du couloir]
Homer : [Voix de ténor] Oh, no ! Not in spring-tiiiime ! [Une infirmière doit mettre un thermomètre dans la bouche d'un patient, mais elle est si occupée à regarder Homer qu'elle ne regarde pas ce qu'elle fait et met deux fois le thermomètre dans l'oeil du patient. L'homme, énervé, prend lui-même le thermomètre et se le met dans la bouche] Summer, winter or faaaall ! No, never could I leave youuuuu at aaaaall ! [La chanson est finie. Burns applaudit Homer. La camera recule et on se rend compte que Smithers tient les bras de Burns et les bouge de gauche à droite pour l'aider à applaudir]
Burns : Excellent ! Excellent ! [Il s'approche d'Homer] L'opéra de Springfield, dont je suis le fondateur, le directeur artistique et le déclencheur d'ovation, va présenter « La bohème ». Vous allez chanter le rôle principal !
Homer : Mais je peux chanter que quand je suis allongé...
Burns : Oh, nous modifierons l'histoire.

SEQ 14 - EXT/NUIT Devant l'Opéra de Springfield[Un immense opéra se trouve juste à côté du minuscule bar de Moe. Sur une banderole accrochée sur l'opéra il est écrit : « Homer Simpson dans La bohème »]

SEQ 15 - INT/NUIT Opéra de Springfield - Scène[Les techniciens mettent tout en place sur la scène avant le début du spectacle, quelques comédiens répètent. Homer est également sur scène]
Technicien : En place, tout le monde ! [Tout le monde quitte la scène sauf Homer et le metteur en scène]
Homer : Oh, oh, juste une pitite question : Cette pièce ça parle de quoi ?
Metteur en scène : Oh, pour la dernière fois, c'est pas une pièce !
Homer : Excusez-moi ! Ce film !... [Le metteur en scène étrangle Homer] Aaarg !
Metteur en scène : C'est un opéra ! Et vous êtes dedans ! [Il embrasse Homer sur la bouche] Bonne chance ! [Il s'en va. Le spectacle commence. Un technicien apporte une table pour qu'Homer puisse se coucher dessus. Un comédien s'approche et ils se mettent à chanter en Italien. La traduction des paroles s'écrit au dessus d'eux sur un panneau numérique]
Comédien : [Il chante en Italien] Rudolpho, pourquoi es-tu allongé ?
Homer : [Il chante en Italien, voix de ténor] Oooh, je me suis fait mal au pied... [Il continue de chanter. La camera monte doucement vers plafond. Lenny et Carl regardent le spectacle depuis une passerelle]
Lenny : Homer est fantastique.
Carl : Ouais, mais ces places, c'est une horreur. [Il sort deux tickets de sa poche]
[Plus tard, l'opéra est presque terminé. Une femme dans le public utilise des lunettes spéciales pour voir le spectacle de plus près. Elle est très émue et essuie une larme avec un mouchoir au bout d'un bâton semblable à celui des lunettes]
[Sur scène, Homer est à côté d'un lit. Sur ce lit gît une femme morte. Homer pleure, puis il pousse la femme pour la faire tomber du lit et s'allonge à sa place pour pouvoir chanter]
Homer : [Il crie, voix de ténor] Mimiiiiiiii !! [Il se remet debout et pleure. Il se rallonge] Mimiiiiiiii !! [Il se lève puis se met à genoux à côté du lit et sanglote. Le rideau se baisse. Le public applaudit]
Public : Bravo ! Bravo ! [Le rideau se lève. Homer est debout et salue son public. Burns arrive sur scène avec un bouquet de fleurs à la main]
Burns : Mon garçon, vous êtes une star.
Homer : Wouhou !
Burns : Une star d'opéra.
Homer : [Déçu] Ooooh !

SEQ 16 - INT/NUIT Opéra de Springfield - Loge d'Homer[Homer et Burns sont dans la loge. Homer, Bart et Lisa viennent voir Homer dans la loge après le spectacle]
Bart : P'pa, t'as été super !
Lisa : Et tu as contribué à notre culture !
Homer : [Honteux] Je l'ai pas fait exprès.
Lisa : Non, non, c'est une bonne chose.
Homer : Aaah, tant mieux ! Ca rachète ma conduite quand je suis venu bourré au bal de l'école.
Lisa : Le bal, c'est la semaine prochaine.
Homer : Désolé, Lisa, je peux pas changer le futur.

SEQ 17 - EXT/JOUR Devant l'opéra de Springfield[Deux ouvriers se trouvent sur le toit de l'opéra. Ils déplient une banderole sur laquelle figure Homer, debout, en train de chanter. Ensuite, ils font pivoter la banderole pour la mettre dans le sens de la largeur. Ainsi, Homer est couché]

SEQ 18 - INT/JOUR Opéra de Springfield[Il y a un décor Egyptien sur la scène. Homer, habillé en pharaon, est allongé sur une planche. Cette planche monte lentement vers le plafond. Pour le faire monter, ce sont deux éléphants qui tirent une corde. Les éléphants parlent entre eux]
Eléphant 1 : [Barrissements sous-titré] On soulève toute la troupe ?
Eléphant 2 : [Barrissements sous-titré] Non. Un seul gars.
Eléphant 1 : [Barrissements sous-titré. Surpris] Un seul gars !?

SEQ 19 - INT/NUIT Stade de hockey[Homer est allongé au milieu de la glace et chante l'hymne national]
Homer : [Voix de ténor] And the hooooome... of the braaaaaaave ! [Il chante si fort que la vitre du box des penalty éclate dans lequel se trouvent deux joueurs]
Hockeyeur : Ouais ! Enfin ! [Les deux joueurs sortent du box en riant diaboliquement, ils avancent sur la glace en lançant un regard assassin. Les patins, frottant sur la glace, provoquent des flammes]

SEQ 20 - INT/NUIT Opéra de Springfield - Vestiaire[Homer termine une représentation sous les acclamations du public. Il va dans le vestiaire où d'autres chanteurs d'opéra se changent]
Homme : Figaro ! Figaro ! Làlàlàààà... [Homer ouvre son vestiaire. Placido Domingo, le chanteur d'opéra, claque sa serviette sur les fesses d'Homer]
Domingo : Félicitation, Homer, c'était grandiose.
Homer : Waaah ! Des éloges de Placido Domingo !
Domingo : Appelez-moi P Dingo.
Homer : Je... Je tâcherai d'y penser.
Domingo : Vous savez, Homer, il y a une chose dans l'opéra qui m'a toujours agacé... Tout le monde chante au lieu de parler. Mais vous, vous m'avez emmené dans un monde merveilleux où chanter c'est parler.
Homer : Merci. Vous savez, des trois ténors vous êtes mon deuxième préféré... Non, attendez, j'avais oublié l'autre... Désolé, troisième. [Domingo est déçu. Homer est en train de partir]
Domingo : Euh, Homer ! [Homer s'arrête] Une dernière chose, ces derniers temps j'ai travaillé une nouvelle note. Donnez-moi votre avis... [Avec une voix de ténor, il pousse un cri très long et mélodieux] Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !! [Une fois la note terminée, il regarde Homer en souriant, attendant qu'il donne son avis. Long silence]
Homer : Hum... Vous devriez la faire un peu plus dans ce goût là... [Il se couche sur un banc et pousse un cri lui aussi mais beaucoup moins mélodieux] Euuuuuuuuuuuuuuuuuuuh !!
Domingo : Comme ça ? [Cette fois le cri est moins mélodieux que la première fois] Ooooheuuuuuuu !!
Homer : C'est mieux, mais y a encore du boulot. [Il s'en va. Domingo continue de s'entraîner]
Domingo : Euuuuuuuuuuh !!... [L'air déçu] Ooooooh !

SEQ 21 - INT/NUIT Restaurant « La truffe dorée »[Homer et Marge sont au restaurant]
Homer : Joyeux anniversaire de mariage.
Marge : Se serait peut-être un petit peu plus romantique sans tes copains à notre table... [Lenny et Carl sont assis à leur table. Carl joue à un jeu vidéo et Lenny porte une tenue de base balleur et fume le cigare]
Homer : J'ai besoin de mes vieux copains pour pas avoir la grosse tête. Tu voudrais que j'aie la grosse tête ?!
Marge : Homer, j'aimerai qu'on soit seuls ! C'est notre anniversaire ! [Lenny et Carl se lèvent, l'air vexé]
Carl : On va à une autre table... puisqu'on gène ! [Une fois Lenny et Carl partit, Marge regarde Homer amoureusement]
Marge : Alors, c'est pas mieux de dîner en amoureux ? [Deux vieilles femmes s'approchent d'Homer. L'une d'elle semble un peu moins âgée]
Vieille 1 : Excusez-nous, pourriez-vous signer des autographes pour ma mère et moi ? [Elle lui donne une affiche]
Homer : Hi, hi, hi ! Avec plaisir ! [Il dit tout haut ce qu'il écrit sur l'affiche] Pour les filles les plus sexy du resto. Hé, hi, hi, hi !
Vieille 2 : [Elle crie] Qu'est-ce qu'il a diiit ?
Homer : Que vous êtes sexy... [Il crie] Sexyyyy ! Ay Chihuahua !
Vieille 2 : [Elle crie] Ay Chiquoi ?
Homer : [Il crie] Huahua !! [Les vieilles femmes s'en vont]
Marge : [Vexée] J'aimerai que tu cesses de flirter avec des femmes ! [Un homme s'approche d'Homer]
Homme : Monsieur, j'avoue que j'ai adoré votre prestation !
Homer : [Très doux] J'avoue que j'adore le calme océan de vos yeux bleus turquoise.
Homme : Oh, vous ! Ha, ha, ha ! [Homer se tourne vers Marge qui est toujours vexée]
Homer : Quoi ? Les mecs parlent comme ça !
Marge : Roooh ! [Elle s'en va]

SEQ 22 - EXT/NUIT Rues de Springfield[Marge, vexée, Marche très vite. Homer essaie de la rattraper]
Marge : Tu dépasses vraiment les bornes ! Les soirées dehors, les restos, t'es devenu trop gros pour ta cape... [Marge s'arrête. Homer se retourne et regarde d'un air triste sa cape déchirée] Ooooh Homer, on ne se voit presque plus toi et moi. Tu me manques... [Une limousine se gare devant eux. Homer s'approche, la vitre arrière se baisse. A l'intérieur du véhicule se trouvent Lenny et Carl]
Carl : T'as besoin d'aide ?
Lenny : Tu veux qu'on l'emmène faire du shopping ?
Homer : Non, allez-y, on va rentrer à pied tranquillos.
Carl : T'as raison. Marcher, c'est le pied !

SEQ 23 - EXT/NUIT Rues de Springfield - Limousine[On voit l'intérieur de la limousine. Lenny et Carl sont en compagnie des deux vieilles dames du restaurant. Lenny remonte la vitre]
Vieille 1 : Je rêve de sortir avec Homer.
Carl : On sait bien tous les deux que c'est impossible... Mais euh... moi, je suis là. [La vieille femme est étonnée. Lenny met la radio. On entend la musique « Superhero ». Lenny et Carl regardent les deux vieilles en souriant. Elles, n'ont pas l'air rassuré]

SEQ 24 - EXT/NUIT Rues de Springfield[Retour à l'extérieur de la limousine. On entend toujours la chanson et la limousine bouge de bas en haut puis s'en va]
Homer : Marge, quand je suis sur scène, je peux chanter des chansons d'amour qu'en imaginant ton merveilleux visage. Donc, dans un sens, mes groupies sont en fait nos groupies.
Marge : [Attendrie] Oooh ! T'es gentil !
Vieille 3 : [Off] Oh, mon dieu, c'est lui ! [Homer et Marge regardent dans la direction d'où vient cette voix, puis ils s'enfuient dans le sens opposé, l'air terrorisé. C'est une horde de groupies d'Homer qui le poursuit]

SEQ 25 - EXT/NUIT Ruelle[Homer et Marge vont dans une ruelle pour se cacher du groupe de vieilles femmes. Quelques secondes après, les groupies arrivent dans la ruelle]
Vieille 4 : Prend tes jumelles de théâtre, Dorothy. [La femme appelée Dorothy prend ses jumelles et regarde dans la ruelle. Homer et Marge ne sont pas là]
Dorothy : Je passe en vision thermique... [Les jumelles passent en vision thermique. Tout dans la ruelle prend une couleur verdâtre mais on voit dans une benne à ordure deux formes de couleur rouge/jaune. Ce sont Homer et Marge. Homer ramasse quelque chose dans la benne et le mange] Cible localisée. [Homer et Marge sortent de la benne. Les vieilles les poursuivent. Homer et Marge sont alors pris au piège par un grillage]
Marge : On est piégé ! Tes fans vont nous tailler en pièce !
Homer : Pas moi, elles m'adorent !
Marge : Ooooh ! [Les groupies s'approchent lentement d'Homer et Marge. De la lumière apparaît de l'autre côté du grillage. C'est le phare d'un side-car. Le véhicule démarre, monte sur une porte inclinée qui fait office de tremplin et décolle. Le side-car tombe sur le ventre de Barney, qui est couché par terre, et rebondit. Le véhicule passe au dessus de la grille et tombe près des groupies]
Motard : Montez ! [Homer et Marge montent sur le side-car et le véhicule démarre]

SEQ 26 - EXT/NUIT Devant la maison des Simpson[Le side-car se gare devant la maison des Simpson. Homer et Marge descendent]
Marge : Merci de nous avoir sauvé, monsieur. Vous voulez prendre un café ? [Le motard retire son casque. C'est une femme]
Julia : Eh oui, je suis une femme !
Homer : Une femme qui conduit une moto ? C'est la quatrième dimension ! [Julia le regarde, l'air vexé]

SEQ 27 - INT/NUIT Maison des Simpson - Séjour[Marge sert une tasse de café à Julia qui est assise dans le fauteuil, en face d'Homer]
Julia : à cause de quelque fans déchaînées, nous passons toutes pour des folles...
Marge : Croyez bien que je le déplore, Julia.
Julia : Ecoutez, j'adore l'opéra, mais je déteste la façon dont elles traitent votre mari. Pourquoi ne pas me nommer présidente de son fan club ? Je pourrais m'occuper de ces furies.
Marge : Mais c'est une excellente idée ! Je vais faire décongeler des petits fours pour fêter ça. [Elle sort de la pièce]
Homer : Alors, vous étiez dans la salle ce soir ? Vous vous rappelez quand j'ai oublié les paroles et que j'ai dit : « Oui mais des Panzano » ? J'espère qu'ils m'enverront des pâtes... [Julia se lève, s'approche d'Homer et retire sa combinaison de moto. Elle se retrouve alors toute nue devant Homer qui est bouche bée]
Julia : Ecoute-moi bien, Homer, je suis à toi où tu veux, quand tu veux.
Homer : [Embarrassé] Euuuuh... Maaarge...
Julia : Mais si tu dis un seul mot à ta femme, je dis que tu t'es jeté sur moi !
Marge : [Off, depuis la cuisine] Qu'est-ce qu'il y a, chéri ?
Homer : [Embarrassé] Euuuuh... Tout le monde porte des vêtements, ici...
Marge : [Off, depuis la cuisine] C'est bien !

SEQ 28 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salon TV[Julia fait les cent pas dans le salon. Elle a un téléphone portable dans la main et une oreillette. Elle s'adresse aux groupies d'Homer]
Julia : Monsieur Simpson vous enverra une photo si vous lui envoyez une enveloppe timbrée... [Elle passe à l'appel suivant] Monsieur Simpson ne peut pas chanter pour votre anniversaire, mais il viendra pour le gâteau... [Appel suivant] Inaugurer votre magasin ? Qu'est-ce que vous vendez ?... Je ne crois pas, non.
[Homer et Marge l'observent depuis la porte de la cuisine. Marge a l'air contente alors qu'Homer semble mal à l'aise]
Marge : Elle est parfaite ! Pour la première fois depuis que tu es devenu une star, je peux enfin me détendre.
Homer : [Embarrassé] Ben... Je suis pas sûr qu'elle soit à la hauteur. [Julia regarde alors Homer tendrement. Elle ferme les yeux et sur ses paupières il est écrit : « Je t'aime ». Elle ouvre ensuite la bouche, un petit ruban accroché à sa langue se déplie. Il est inscrit dessus : « A la folie »]

SEQ 29 - INT/JOUR Centrale nucléaire - Cœur du réacteur[Homer porte une combinaison et se trouve dans le cœur du réacteur. Il utilise des gants pour prendre des barres de plutonium de l'autre côté de la vitre. Julia arrive de l'autre côté en bikini et lui fait toucher ses seins. Homer s'enfuit en courant]

SEQ 30 - EXT/JOUR Evergreen Terrace[Homer, qui n'a pas l'air rassuré, promène Petit Papa Noël dans la rue. Il détourne le regard puis repose les yeux sur son chien. A à la place du chien se trouve Julia, vêtue d'une tenue en cuir SM. Homer, apeuré, part en courant]

SEQ 31 - INT/NUIT Maison des Simpson - Chambre d'Homer et Marge[Les cheveux de Marge dépassent des couvertures. Homer, en peignoir, sort de la salle de bain et s'approche du lit. Il retire les couvertures et découvre que ce n'est pas Marge qui est dans le lit, mais Julia en tenue légère et avec une fausse chevelure imitant celle de Marge]
Homer : Ca suffit ! Et maintenant, que les choses soient bien claires, monsieur appartient à Marge ! Il sera jamais jamais à toi ! [Julia est triste] Cet opéra est fini ! Tu salues et tu quittes la scène ! [D'un air triste, Julia retire sa fausse chevelure et descend du lit]
Julia : Très bien Homer, je comprends parfaitement. Tu ne seras jamais à moi.
Homer : Bravo ! Tu t'es calmement résignée à ne jamais avoir le seul homme que t'aimeras dans ta vie. Maintenant, je crois que le mieux, c'est que tu partes. [Julia s'en va tristement] Julia, attend !
Julia : [Elle se retourne, heureuse] Oui ?
Homer : Avant de partir, tu pourrais te trouver une remplaçante ? Mais vérifie que c'est pas une cinglée comme toi. [Julia est fâchée]

SEQ 32 - INT/JOUR Maison des Simpson - Cuisine[C'est le matin. Homer, à moitié endormi, verse des céréales Krusty dans un bol. Un cobra sort de la boite]
Homer : [Apeuré] Aaaaaaah ! [Il attrape le serpent par la queue et le frappe à plusieurs reprises sur le frigo] Crève saleté de cobra ! Crève ! Crève ! [Lisa et Maggie, assis à la table, assistent à la scène. Maggie, en voyant le cobra complètement sonné par les coups que lui a infligé Homer, rigole et applaudit]
Lisa : Papa, je crois que quelqu'un essaie de te tuer !
Homer : Qui ça peut être ? Un ancien employé mécontent ? Qui que ce soit, le cobra est son symbole. [Lisa lève les yeux au ciel]

SEQ 33 - EXT/JOUR Devant l'opéra de Springfield[Plusieurs voitures de police se trouvent devant l'opéra ainsi que 3 hélicoptères dans le ciel. Sur une banderole sur l'opéra il est inscrit : « Le barbier de Séville »]

SEQ 34 - INT/JOUR Opéra de Springfield - Loge d'Homer[Deux policiers gardent la porte de la loge d'Homer. A l'intérieur, Homer, vêtu de son costume d'opéra, est couché sur un lit pliable et fait des vocalises]
Homer : [Il chante] D'oh, d'oh, d'oh, d'oh, d'oh, d'oh, d'oh... Wou, hou, hou, hou, hou, hou, hou... E, e espèce d'andouille de Flandeeeeeers... [Ned entre dans la loge]
Ned : Joli crescendo, mon vieil amigo.
Homer : [Il chante] Dégage avec tes sales moustaaaaaaaaaches !
Ned : D'accodac. [Il s'en va. Marge et le chef Wiggum sont eux aussi dans la loge]
Marge : Chef, il vaudrait mieux annuler la représentation.
Wiggum : Pas question, Marge. Mon premier devoir est envers les abonnés, mais soyez sans craintes, j'ai veillé à ce que l'opéra soit sur haute surveillance...

SEQ 35 - EXT/JOUR Devant l'opéra de Springfield[Des tireurs d'élites sont assis au sommet de l'opéra, sur les gargouilles, prêt à faire feu]
Wiggum : [Off] Y a des tireurs d'élite sur les gargouilles...

SEQ 36 - INT/JOUR Opéra de Springfield - Salle de spectacle[Des ballons à l'effigie d'Homer survolent les sièges dans la salle]
Wiggum : [Off] Des leurs d'Homer gonflables sur les sièges... [Un des ballons éclate]

SEQ 37 - INT/JOUR Opéra de Springfield - Loge d'Homer[Retour dans la loge]
Wiggum : Et pour écarter la plus grande menace, on va faire tomber le gros lustre.

SEQ 38 - INT/JOUR Opéra de Springfield - Salle de spectacle[Eddie, tenue par des sangles, est au plafond et coupe la chaîne du gros lustre avec une pince. Le lustre s'écroule sur les sièges vides de la salle et se brise]

SEQ 39 - INT/NUIT Opéra de Springfield - Salle de spectacle[C'est le soir, le spectacle commence. La salle est remplie de spectateurs. Homer est couché sur scène et chante en italien en compagnie d'autres chanteurs. Marge, Bart et Lisa regardent l'opéra depuis le premier balcon]
Marge : Oooh ! Je suis stressée. Je peux pas apprécier Le comte Almaviva dans sa sérénade à la future épouse du docteur Bartolo ! Je peux pas ! [Lisa scrute la salle avec des jumelles de théâtre]
Lisa : Je ne vois rien de suspect, hormis une personne qui ouvre bruyamment un paquet de bonbons... [Moe, au milieu du public, tente d'ouvrir un emballage en aluminium]
Moe : C'est pas des bonbons, c'est une côte de porc enveloppée dans de l'alu ! [Bart, lui, regarde vers la scène avec des jumelles]
Bart : Eh, m'man, est-ce que tous les chefs d'orchestre ont des flèches empoisonnées ?
Marge : Euh, Arthur Fiedler en avait toujours, mais je vais regarder. [Elle regarde le chef d'orchestre avec ses jumelles de théâtre et constate que c'est Julia, avec une perruque à cheveux courts sur la tête. Elle prend discrètement une fléchette dans sa veste et l'introduit dans sa baguette de chef d'orchestre qui est creuse. Marge, voyant ça, appelle Wiggum qui est caché derrière le rideau, sur le côté de la scène] Chef Wiggum ! C'est le chef d'orchestre le tueur !
Wiggum : Très bien, j'y vais ! [Il retire son képi et le remplace par un casque de viking. Il va ensuite sur scène, devant Homer, en dégainant son arme. Julia enlève sa perruque et fait un signe de main à l'orchestre pour qu'il joue plus fort. Wiggum, surpris par la musique très forte, tombe de la scène sur un tambour. Une violoniste et un violoncelliste, à côté de lui, continuent de jouer et lui plantent leur archet dans le ventre sans le vouloir] Aie ! Aie ! Allegro ! Allegro ! [Les musiciens jouent plus vite, il reçoit plus de coups d'archet] Andante ! Andante ! [Les musiciens jouent moins vite. Wiggum est soulagé] Aaah, ouaiiis ! [Julia s'apprête à souffler dans sa sarbacane, mais Marge saute du balcon, atterrit sur scène et prend un cor. Quand Julia souffle, la fléchette s'engouffre dans le cor, ressort par la hanche et vient se planter sur le corps de Julia. Julia s'écroule sur le sol. Wiggum parle alors dans un petit micro qu'il a sur le col] Tireurs d'élite : feu ! [Des coups de feu retentissent, mais toutes les balles manquent Julia qui est pourtant immobile sur le sol. Des tireurs d'élites tirent depuis les balcons. Les gens présents sur ces balcons ne sont pas du tout effrayés et font comme si de rien n'était. Julia se réveille et constate que plusieurs trous de balles l'entourent mais aucune balle ne l'a touchée. Une seule balle parvient à toucher son bras. Soudain, le gros lustre s'écroule sur elle. Wiggum s'approche] Ok, le spectacle est fini.

SEQ 40 - EXT/NUIT Devant l'opéra de Springfield[Des voitures de police et une ambulance sont présentes devant l'opéra. Julia se trouve sur un brancard entouré de Homer, Marge, Bart, Lisa, Hibbert et Wiggum]
Hibbert : Par chance, la balle du tireur a empêché son cœur de pomper le poison dans son corps, jusqu'à ce que le lustre, en l'écrasant, le fasse gicler à l'extérieur. Elle devrait pouvoir à nouveau sévir dans une semaine. Ho, ho, ho, ho ! [Il s'en va]
Marge : Je suis navrée que vous soyez blessée, mais ça vous servira de leçon. Il ne faut pas se mettre entre Homer et moi.
Julia : [Méchamment] Vous me le payerez, Marge ! Je vous en donne ma parole ! [Gentiment] Oh, les gens du câble viendront mercredi entre midi et deux.
Marge : Oh, mercredi ? Mais ça m'arrange pas...
Julia : Je sais, Marge. Je sais bien ! [Elle rigole diaboliquement]
Wiggum : En route, Rigoletta ! Ou devrais-je dire : Madame Butterfolle ! Ha, ha, ha ! [Wiggum, Eddie et Lou emmènent Julia dans l'ambulance] J'ai fais deux jeux de mot ! [Les Simpson s'en vont]
Homer : J'arrête là, l'opéra c'est fini pour moi. C'est trop populaire... [Il prend la main de Marge et d'un air coquin] Mais y a un truc bien plus amusant que je peux faire allongé sur le dos...

SEQ 41 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salon TV[Homer est allongé sur le dos sur un échafaudage. Il peint le plafond. Bart et Lisa entrent dans la pièce, l'air surpris. Homer est en train de peindre une parodie de « La création de l'homme » mais où les protagonistes ne sont autres que les Simpson. Homer en Adam effleurant la main de Marge, Bart et Lisa en ange, etc.]
Homer : Grâce à l'opéra, je suis devenu un bon peintre !
Bart : C'est possible, ça ?
Lisa : Noooon !

SEQ 42 - Générique[Pendant le générique on entend de la musique d'opéra, puis au logo Gracie film, le « Chut » de la femme est remplacé par un cri de Ténor]
L'équipe du site | A propos
©2000-2022 The Simpsons Park