Haut de page

Les Simpson à la TV

La pêche au Ned
S22E22

Ned Flanders tombe sous le charme d'Edna Krapabelle...

Manucure pour 4 femmes

SEQ 1 - INT/JOUR Finger-Looking Good Nail Salon
[Marge, Lisa et Maggie en poussette rentrent dans le salon de manucure et sont face à la manucure.]
Marge : Ma fille vient pour sa première manu-pédicure.
Lisa : Maman, je suis ravie que tu m'amènes ici, mais n'est-il pas plus important pour une femme d'être intelligente et puissante plutôt que belle ?
Marge : Une femme peut être belle, intelligente et puissante, comme la reine Élisabeth Ière. Elle avait tout. Sauf la chose la plus importante.
Lisa : J'ten prie, ne dis pas « un homme ».
Marge : Non. Un époux. C'était en l'an 1588. [Un fondu enchaîné montre un stade de baseball.] 400 ans avant que Kirk Gibson réussisse son célèbre home run. [Kirk Gibson frappe sa balle.]

SEQ 2 - INT/JOUR Palais de Richmond
[La reine Élisabeth Ière, interprétée par Selma, se trouve sur le trône en face à sa cour avec Marge à ses côtés qui réajuste la coiffure de la reine.]
Marge (narratrice) : La reine Élisabeth régnait sur toute l'Angleterre. Tous les célibataires d'Europe voulaient la demander en mariage.
Moe : Majesté, vos soupirants vous attendent.
Selma : J'vois pas pourquoi j'ai besoin d'un roi.
Moe : Pour que vous puissiez nous pondre un rejeton et que je n'ai plus à travailler pour une meuf. Euh, ma Seigneuse.
Tahiti Mel : J'annonce le Prince Ralph d'Autriche.
[Ralph fait son entrée.]
Ralph : Coupez-moi la tête !
Selma : Suivant.
Tahiti Mel : Le Roi Julio d'Espagne.
[Julio fait son entrée.]
Julio : Salut ma petite reinette.
Selma : Laissez tomber. J'vous ai vu faire l'œil de velours à mon bouffon.
Julio : Mais j'aime les hommes qui savent me faire rire. [À Krusty, le bouffon.] Mais pour toi, je ferai une exception. [Julio commence à partir avec Krusty mais la reine arrive et elle retient son bouffon.]
Selma : Bas les pattes, mon arlequin ! On est en 1588 et son matériel est encore tout neuf.
Julio : Vous avez fait une grave erreur, madame. [Il s'en va.]
Tahiti Mel : Son Excellence, Sir Walter Raleigh.
[Walter Raleigh, interprété par Homer, fait son entrée.]
Marge : [Souriante et charmée.] Mmm.
Homer : [Il s'agenouille.] Votre Majesté, je suis rentré du Nouveau Monde avec un cadeau. [Il sort un petit sac et le montre à la reine.] Cette plante amincissante et salubre, le tabac.
[La reine se saisit de feuilles de tabac et les dépose dans une pipe longue que lui apporte un serviteur. Ce dernier allume la pipe et la reine en prend une bouffée. Surprise, elle en tire une plus longue et se sent soulagée.]
Selma : Waouh ! Si jamais je faisais l'amour, ça sera un très bon after. Mmm.

[Pendant ce temps, en Espagne...]
SEQ 3 - INT/JOUR Château
Julio : Je vais leur montrer à ces ardeurs bœuf bouilleur d'englishs. [À Lenny] Quelle est la situation de mon armada ?
Lenny : [Lui montrant une maquette avec des bateaux miniatures.] 120 des plus récentes machines à tuer jamais construites.
Julio : Oh pas mal, pas mal du tout. Maintenant montre-moi les vrais bateaux.
Lenny : Ce sont les vrais bateaux. [Il joue avec un bateau en le déplaçant sur la carte.] Prends garde Angleterre. Non, ayez pitié mon Seigneur ! Jamais !
Julio : Gardes ! Emmenez-le et mettez-lui des choses à l'intérieur du corps. [Deux gardes arrivent, se saisissent de Lenny et le traînent.]
Garde : Des choses agréables ?
Julio : Mais non. Pas agréables.

SEQ 4 - INT/NUIT Palais de Richmond
[Homer fume une pipe et voit Marge qui monte les escaliers tout en portant des sceaux d'eau avec une courbe.]
Homer : [Il prend la courbe.] Vous permettez.
Marge : Ooh ! Vous avez la force d'un cheval de labour mais le charme d'un cheval de selle.
[Ils se regardent langoureusement puis s'embrassent. La reine surgit de la porte en haut des escaliers, cheveux mouillés et en serviette.]
Selma : Trahison ! Comment osez-vous faire des cochoncetés sous mon balcon alors que je me retrouve toute seule ? Ne savez-vous donc pas que je vous aime ? Que je vous ai toujours aimé !
Marge : [Regardant Homer tous les deux interrogatifs] Euh... Auquel d'entre nous vous adressez-vous ?
Selma : J'suis pas sûre. Au deux ! Ni l'un ni l'autre ! Quelle différence ça peut faire ? Conduisez-les à la Tour ! [Deux gardes surgissent aux côtés de la reine. Moe arrive en bas de l'escalier.]
Moe : Oh, quelqu'un a appelé Beowulf ! Grendel a encore frappé !
Selma : [Grognant de colère.] Mmm !
Moe : [Il est surpris puis s'agenouille.] Oh, euh... C'est vous votre Majesté. [Il se racle la gorge.] Le... L'Armada espagnole vogue vers l'Angleterre.
Homer : Armada ? C'est qui Armada ?
Moe : Personne. Ça va en « armader » plus d'un. Hi, ha, ha, ha. Non sérieusement, on va avoir de gros ennuis.

SEQ 5 - EXT/JOUR Plage
[Selma est en armure à côté d'un cheval.]
Selma : Allez, tronche de cake. [Elle met le pied à l'étrier et essaye difficilement de monter. Le cheval prend peur et s'enfuit en nageant vers la mer.] Ah ! [Le cheval regarde à nouveau derrière lui puis nage plus vite. Selma marche difficilement avec son armure vers Moe.] L'heure de la bataille approche.
[Moe regarde avec sa longue-vue.]
Moe : [En vue subjective, on aperçoit 6 petits navires.] Alors là c'est nous. [En vue subjective, on aperçoit plusieurs gros navires.] Et tout ça c'est eux. Il est peut-être un peu trop tôt pour rester sous cette bannière. [Moe et Selma sont sous une bannière sur laquelle est écrit « Mission accomplie. »]

SEQ 6 - EXT/JOUR En mer
[Sur un navire anglais, Lovejoy adresse une prière face à plusieurs personnes.]
Lovejoy : Seigneur Jésus, bien que notre pays soit devenu protestant à seul fin que notre gros méchant roi puisse larguer sa fidèle épouse, nous savons que vous êtes de notre côté. Alors s'il vous plaît, détruisez ces horribles monstres qui croient que votre mère doit être vénérée.
Homer : Amen. [Il fume un coup sur sa pipe. En soufflant, une braise tombe dans la cale du navire qui commence à prendre feu par les cordes puis les voiles.] Ah ! Quittez le navire ! [Il saute à la mer et est suivi par les autres membres laissant le bateau continuer sa route.]
Julio : [S'adressant à un garde en voyant le bateau en feu foncer sur lui.] Normalement j'adore voir les bateaux de rêve s'enflammer à ma vue, mais pas comme ça. Madre de dios ! Pas comme ça ! [Le navire en feu fait exploser le navire espagnol ainsi que le reste de l'Armada.]


SEQ 7 - INT/JOUR Palais de Richmond
[Devant sa cour, la reine fait anoblir Homer.]
Selma : Pour avoir détruit l'Armada espagnole, je vous adoube Sir, Sir Walter Raleigh. [Elle emmène Marge face à Homer.] Et je vous accorde ma bénédiction. [Homer et Marge s'étreignent.]
Marge : Votre Majesté, c'est si gentil à vous de laisser à une autre le seul homme que vous aimiez.
Selma : J'ai pas besoin d'un homme car j'ai, l'Angleterre !
Moe : [En boudant.] Oui, continuez à vous dire ça.

SEQ 8 - INT/JOUR Finger-Looking Good Nail Salon
[Marge et Lisa sont assises, trempant leurs pieds et leurs mains. Maggie est à leurs côtés jouant avec un jouet. Deux manucures arrivent vers elles.]
Manucure : Continuez à tremper. Nous on fait Koo Koo Roo. Ce qui dans notre langue veut dire « rien ». [Elles s'en vont.]
Marge : Lisa, tu vas être toute belle.
Lisa : Merci. Mais je connais une histoire sur la dangereuse obsession de la beauté féminine. Elle s'appelle « Blanche-Neige et les Sept... »
Avocat aux cheveux bleus : [L'interrompant dans sa phrase.] Excusez-moi. L'histoire que vous allez raconter est la propriété copyright de Walt Disney Production. [Il s'adresse à la manucure derrière lui.] Vous pouvez limer ça ? [Il lui montre ses mains velues dotées de vieux longs ongles pointus. La manucure se retrait d'effroi et de dégoût. Lisa saisit l'avocat par la veste.]
Lisa : Excusez-moi. Mais Blanche-Neige est un conte de fée depuis des siècles. Personne n'en ai propriétaire.
Avocat aux cheveux bleus : Y a-t-il des nains dans votre histoire ?
Lisa : Oui. Mais ils sont ma création originale.

SEQ 9 - EXT/JOUR Forêt
[Un fondu enchaîné nous présente les nains un par un qui marchent en file indienne.]
Lisa (narratrice) : Il y a Ronchon, [Interprété par Moe.] Pochtron, [Interprété par Barney qui boit une bière.] Glouton, [Interprété par Homer qui mange un donut.] Cupide, [Interprété par Burns.] Lenny... [Interprété par Lenny. Kearney surgit derrière Lenny et le soulève par le pantalon.]
Kearney : Kearney.
Lisa (narratrice) : Et « Doc »... teur Hibbert [Interprété par Hibbert.]
Hibbert : Ha, ha, ha, ha, ha, ha, ha. [Un trombone sonne et il chante.] Allons.
Tous les nains : [Ils chantent.] Allons. Allons. Nous allons au charbon. [Ils rentrent dans une mine de diamants.] C'est pas la chanson, nous nous en foutons. Allons. Allons, allons, allons. [Ils utilisent leur pioche pour taper sur des boutons d'un tableau de commande depuis un poste de contrôle. La mine est dotée de machines collectant et acheminant les diamants à leur place.]
Lisa (narratrice) : Ils ne se doutaient pas que leurs vies allaient être changer à jamais par une méchante reine. [On aperçoit le château de la reine sous un ciel orageux.]

SEQ 10 - INT/JOUR Château de la reine
[La reine se présente en face d'un écran.]
Reine : Télé achetée pour match de foot, quelle est la plus belle d'entre toutes ? [Des flammes surgissent de l'écran faisant apparaître le visage de la télé.]
Télé : Vous pourriez l'être à la rigueur ma reine. [Il fait apparaître sur l'écran Blanche-Neige, interprétée par Lisa, se servant d'un rouleau à pâtisserie.] Mais Blanche-Neige est la plus belle, pas de mène. Euh, il y a aussi une présentatrice météo sur Canal 9 qui est pas... Ah, ah, ah, ah, ah, ah.
Reine : [Au chasseur, interprété par Willie.] Apporte-moi le cœur de Blanche-Neige dans ce coffre. [Elle lui donne un petit coffre en or en forme de cœur.]
Willie : Qu'est-ce que je faisions du reste du corps ?
Reine : [Elle arrive avec un diable qui porte un petit cercueil en or en forme de Lisa.] Mets-le dans celui-ci. Et tu auras ta récompense. [Elle œillette de gauche à droite. Un cercueil en or en forme de Willie est caché derrière des rideaux. Un orage puis un fondu vers Blanche-Neige depuis la télé se fait.]

SEQ 11 - INT/JOUR Cuisine du château
[Blanche-Neige, avec l'aide d'écureuils et d'une souris, prépare un gâteau. Des oiseaux utilisent leurs pattes pour décorer autour d'une tourte.]
Lisa : [S'adressant à une tortue.] Maintenant tortue, j'ai besoin que tu plonges dans la soupe. [La tortue commence à rentrer dans une grande casserole d'eau chaude. Il rigole de plaisir et se détend. Dès que l'eau se met à bouillir, la tortue panique, souffre et se noie.] Ah, ah, ah, ah, ah, ah. [Une ombre apparaît sur elle et voit arriver de peur Willie le chasseur brandissant son couteau sur elle.] Ah !
Willie : [Il tremble.] J'a... Je... J'arrivions pas le faire. Sauve-toi petiote. [Lisa s'enfuit.] Trouve-toi des p'tits hommes et cache-toi chez eux. [Spider-Cochon arrive.] J'allons tromper la reine avec ce cœur de porc. [Spider-Cochon à un regard de peur.] Je... J'arrivions pas à le faire ! [Spider-Cochon s'enfuit et Willie pleure. Il se saisit ensuite d'une feuille de papier rouge.] T'être que je peux faire un cœur en découpant ce papier. [Il tremble.] Je... Je... Je... J'arrivions pas à le faire.

SEQ 12 - EXT/JOUR Chemin
[Blanche-Neige marche et voit sur son passage des maisons.]
Lisa : Alors voyons. La maison de pain d'épices. La maison de Mère Grand. [Le loup, déguisé en Mère Grand, sort sa tête de la fenêtre et voit Blanche-Neige, tout excité et affamé. Blanche-Neige passe devant la maison toute souriante sans y prêter attention et s'en va. Le loup est déçu. Blanche-Neige voit la boîte aux lettres sur lequel est écrit « Les Sept Nains ».] Ah, c'est ici.

SEQ 13 - INT/JOUR Maison des Sept Nains
[Blanche-Neige ouvre la porte de la maison.]
Lisa : [Elle baille.] Toute cette marche m'a donnée envie de dormir. [Elle se dirige vers la chambre. Elle enlève les bouteilles de bière sur le lit de Pochtron et s'allonge dessus.] Ce lit est trop dur. [Elle se dirige vers le lit de Glouton, enlève le sandwich et s'allonge dessus.] Ce lit est trop mou. [Elle se dirige vers le lit de Lenny et s'allonge dessus. Elle s'y sent bien.] Et celui-là est exactement... [Énervée.] Comme le premier, lui aussi trop dur. Oh, je crois que je préfère dormir dans celui qui est trop mou. [Elle revient sur le lit de Glouton et s'endort.]

SEQ 14 - EXT/NUIT Chemin
[Les nains marchent en file indienne et ramassent en même temps des champignons avec leur pioche.]
Tous les nains : [En chantant.] Allons. Allons. Rentrons à la maison. Quelques champignons et nous décollons. [Ils s'arrêtent, surpris de voir de la fumée sortir de la cheminée de leur maison.]
Lenny : Il y a quelqu'un dans la maison.
Moe : On va lui planter un pic dans le crâne !
Lenny : Tu es au marketing. Pourquoi tu as un pic sur toi ?
Moe : Si tu étais dans le marketing tu le saurais.

SEQ 15 - INT/NUIT Chambre des Sept Nains
[Les nains rentrent dans la chambre sur la pointe des pieds et perçoivent Blanche-Neige sur le lit.]
Tous les nains : Oh !
[Les nains se mettent en rond autour du lit.]
Kearney : Seigneur ! Qu'est-ce qu'elle est belle !
Hibbert : [Il utilise son stéthoscope sur elle.] Mmm. Peut-être que quelqu'un lui a jeté un genre de sort.
Moe : La seule chose qui la réveillera, c'est le baiser d'un prince char... [Blanche-Neige ouvre légèrement les yeux, voit Moe s'approcher d'elle et se réveille en sursaut.]
Lisa : Je suis réveillée ! Je suis réveillée !
Moe : [Il s'éloigne du lit et s'approche d'une porte.] Oh. Tu vas devoir encore me supporter, poignée de porte. [Il fait des bisous à la poignée de la porte et la caresse.]

SEQ 16 - EXT/JOUR Devant la maison des Sept Nains
[Les nains s'en vont et Blanche-Neige les salue.]
Lisa : Au r'voir.
Hibbert : Maintenant prends garde à la méchante reine. C'est la reine du déguisement, elle peut être n'importe qui.
Lisa : Je serai très prudente. [Elle embrasse Hibbert sur le front.]
Hibbert : Ha, ha, ha, ha. [Il s'en va.]

SEQ 17 - INT/JOUR Maison des Sept Nains - Salon
[Blanche-Neige fait la poussière dans la maison avec l'aide d'animaux. Un cerf range des couvertures, un autre range des bûches de bois. Un raton laveur balaye un tas de poussière sous un tapis. Des écureuils range un cadre. Un castor roule un tapis et tape avec sa queue la poussière. Des petits oiseaux plient un t-shirt et le posent sur d'autres t-shirts. Un ours met pousse un tiroir de lave-vaisselle et verse de la lessive en poudre avec sa gueule.]
Lisa : Non, non, non ! C'est beaucoup trop. Retourne dehors ! [L'ours sort par la porte et rentre au même moment un vieille dame avec un panier.] Qui êtes-vous ?
Vieille dame : Veux-tu une pomme ? [Elle lui présente son panier de plusieurs pommes vertes avec une seule pomme rouge au-dessus des autres.]
Lisa : D'accord. Euh, mmm... Je vais prendre une verte.
Vieille dame : Non ! Prends la belle rouge. [Elle s'empare violemment de la pomme rouge et se jette brusquement sur Blanche-Neige. Cette dernière retient ses bras. La vieille dame parvient après quelques essais à mettre la pomme dans la bouche de Blanche-Neige.] Tu dois la croquer, ma jolie. [Elle fait tourner Blanche-Neige et la tape dans le dos. Cela fait croquer un morceau de pomme à Blanche-Neige qui s'évanouit.]
Vieille dame : Ah, ah, ah, ah, ah, ah, ah, ah. Oh.[Les Sept Nains arrivent et voient la scène. Ils jettent leur dévolu vers la vielle dame.] Vous ne me prendrez jamais vivante ! [Elle s'échappe par la fenêtre et se trouve encerclée par des ratons laveurs, des lapins, des écureuils, des castors, des putois, un cerf, une biche et un élan. Elle emploie un ton sarcastique.] Oh, des herbivores. Je suis morte de peur. [Les animaux se jettent sur elle et la dévore. Un plan montre le massacre par l'ombre projeté sur le mur de la maison. Un lapin rugissant comme un jaguar et se dressant au dessus des autres comme un monstre la griffe de ses pattes très pointues.]

SEQ 18 - EXT/NUIT Forêt
[Blanche-Neige est sous un cercueil de verre, éclairée par un rayon de lumière. Les Sept Nains sont autour d'elle pour se recueillir.]
Lisa (narratrice) : Alors Blanche-Neige s'endormit et attendit le prince charmant. Mais il ne vint jamais. [Un cerf passe devant avec la tête de la vieille dame dans ses bois.]

SEQ 19 - INT/JOUR Finger-Looking Good Nail Salon
[Marge et Lisa sont assises, trempant leurs pieds et leurs mains. Maggie est assise à leurs côtés.]
Lisa : Parce qu'une femme ne devrait jamais dépendre d'un homme. Blanche-Neige fut ramener à la vie par une femme médecin.
Marge : Et elle vécut heureuse pour toujours ?
Lisa : Et bien, elle n'a pas pu reprendre les sports de haut niveau comme le handball mais sinon elle a bien vécu.
Marge : C'est bien.


SEQ 20 - INT/JOUR Finger-Looking Good Nail Salon
[Marge se fait poser du vernis sur ses mains. Homer est menotté à Wiggum.]
Homer : Marge ! J'dois refiler un pot-de-vin.
Wiggum : Mais ne criez pas ça si fort.
Marge : [Elle fouille dans son sac.] Tout ce que j'ai, c'est des bons pour une teinturerie.
Wiggum : Ça ira. [Il se saisit des tickets et enlève les menottes à Homer.]
Homer : Merci Marge. Mais n'oublie pas qu'on aura quand même l'amende à payer. [Il s'en va.]
Marge : Oh. [À Lisa.] Lisa, laisse-moi te raconter l'histoire d'une grande femme dont la vie a été gâchée par un pas si grand mari. Macbeth.

SEQ 21 - INT/JOUR Théâtre - Coulisses
[Marge est assise, frottant avec un savon un drap blanc.]
Marge : Argh. Va-t'en maudite tâche. Va-t'en te dis-je. [Le docteur Hibbert, Patty, Selma, Eddie et Lou lisent chacun le script de Macbeth. Chazz Busby arrive vers elle.]
Chazz Busby : Oh Marge je t'en prie. Si tu n'aimes pas nettoyer la sauce barbecue sur un justaucorps, pourquoi es-tu rentrer dans le spectacle ? Mais réfléchis.
Marge : Oh ! Je serais pas cantonner à laver les costumes si mon mari avait un meilleur rôle. [Homer est habillé en arbre et il lit le texte.]
Homer : Ben, je joue pit-être qu'un arbre mais au moins on voit mon visage. [Chazz Busby vient agrafer par un morceau d'écorce le trou de l'arbre où il y a le visage d'Homer.] Mmm.
Marge : Je croyais avoir épousée un homme capable de jouer Macbeth.
Homer : [Il enlève le morceau d'écorce.] Eh, ça me serait impossible d'être aussi bon que ce gars-là.
Tahiti Mel : Étoiles, cachez vos feux ; [Tous les comédiens le regardent.] ne laissez pas vos lumières montrer mon intime et noir désir. [Il s'en va.]
Chazz Busby : Mel, comme les grands Laurence Olivier et John Gielgud, a toujours voulu jouer ce rôle. Mais, eux ils n'ont pas pu.
Marge : [Elle rapproche Homer près d'elle.] Je crois que Mel serait beaucoup plus heureux dans un rôle muet. Un rôle muet comme une tombe.
Homer : Tu me suggères pas un meurtre ?
Marge : Voudrais-tu vivre un couard en ta propre estime, laissant « Je n'ose point » à « Servir, je veux » ? [Elle lui donne un poignard.]
Homer : Comme tu voudras bibiche.

SEQ 22 - INT/JOUR Théâtre - Loge de Tahiti Mel
[Homer rentre dans la loge de Tahiti Mel. Ce dernier dort sur son canapé.]
Tahiti Mel : Rrrrr. Ronfle. Rrrrr. Ronfle ! Rrrrr.
[Homer poignarde de plusieurs coups mais la lame se tord au contact.]
Homer : Ooh, une fausse lame. [Il se saisit de l'os dans les cheveux de Mel et l'assomme de plusieurs le réveillant et le faisant tomber par terre.]
Tahiti Mel : Ouh ! Ouh ! Ouh ! Éteins-toi brève chandelle, la vie n'est qu'une ombre mouvante.
Homer : Pourquoi tout le monde parle cette langue de dingue ?
Tahiti Mel : Cette langue de dingue est l'œuvre de l'immortel poète, William Shakespeare.
Homer : Et ben si tu le vois au ciel, dis-lui que c'est nul. [Les ombres projetées au mur montre Homer asséner sur Mel un dernier coup d'os brisant ce dernier. Des gouttelettes de sang éclaboussent le mur et l'affiche de Macbeth représentant Mel.]

SEQ 23 - INT/JOUR Théâtre - Coulisses
[Tahiti Mel est transporté sur un brancard sous une couverture. Chazz Busby parle aux comédiens.]
Chazz Busby : Comme vous le savez, cet après-midi, l'os est tombé de la chevelure de Mel et l'a frappé à mort. Nous allons observer un moment de silence. [Il se recueille moins d'une seconde.] Le moment est fini. Homer, tu as le rôle.
Marge : [Ravie.] Mmm.

[Sur l'affiche à l'entrée du théâtre, « Les comédiens de Springfield présentent Macbeth avec Tahiti Mel ». Le nom de Tahiti Mel est barré de rouge et le nom d'Homer Simpson y est inscrit sur le côté.]
SEQ 24 - INT/JOUR Théâtre - Scène
[Marge, émerveillée, observe depuis les coulisses Homer jouant aux côtés d'Hibbert, Patty et Selma.]
Homer : [À Patty et Selma.] Attendez, frustrants oracles, dites m'en plus. Euh... Par la mort de Sinel, je sais que je suis le seigneur de Glamis. Euh... Demain et demain et demain hélas... Aujourd'hui on est mardi, alors ça fera vendredi, et ensuite... [Il glisse sur ces genoux vers le public le poing levé.] Shakespeare !
Selma : Tu connais même pas ton texte !
Homer : [Il regarde son texte, scotché derrière son bouclier.] Conrad Birdie ? Tu viens dans notre Douce Pomme ?
Patty : Ça c'est Bye Bye Birdie.
Homer : [Il sort un texte de sa veste.] Nom de Dieu Morpheus ! Tout le monde ne croit pas ce que tu crois.
Selma : Ça c'est le script du film Matrix Reloaded !
Homer : T'oh !

SEQ 25 - INT/NUIT Bar de Moe
[Homer et Marge sont assis au comptoir.]
Homer : Il me tarde de lire les critiques.
[L'ado boutonneux arrivent des journaux. Il en donne un à Marge qui le lit.]
Marge : Hier soir, le théâtre de la ville de Springfield a été baigné de la lumière d'une brillante nouvelle star... Le docteur Hibbert jouant Banquo ?
Homer : Qui c'est ce Banquo ?
Marge : C'est celui qui ramasse toutes les bonnes critiques ! [À voix basse.] Ce qui fait de lui le prochain que tu dois tuer !
Homer : Ça serait pas plus simple que je prenne des cours de comédie ?
Marge : [Elle interrompt le verre de bière d'Homer.] Mais bande ton courage où et quand il faut, et nous réussirons !
Homer : Ça c'est stimulant. D'où ça vient ? De X-Men 2 ?
Marge : Macbeth !
Homer : Mac qui ?
[Marge est surprise puis grogne de colère.]

SEQ 26 - INT/NUIT Hôpital de Springfield - Bureau du Docteur Hibbert
[Homer avance dans le couloir avec une bonbonne de gaz hilarant. Il arrive de la porte du bureau du docteur Hibbert, place le tuyau de la bonbonne sous le seuil et libère le gaz. Le docteur Hibbert commence à rigoler mais panique quand il se rend compte qu'il ne peut plus s'arrêter. Le gaz est omniprésent dans la pièce. Hibbert, continuant de rire, essaye d'ouvrir sans succès la fenêtre puis utilise le téléphone. Une femme répond et entend les rires du docteur.]
Femme : Ce numéro est réservé exclusivement aux urgences. [Les rires du docteur s'estompent et meurt le visage paralysé d'un sourire bouche ouverte. Homer rentre avec un masque à gaz.]
Homer : Qui rira le dernier, rira mort.

SEQ 27 - INT/NUIT Maison des Simpson - Chambre d'Homer et Marge
[Homer et Marge sont dans leur lit, lisant tous les deux le journal.]
Marge : Dans le Macbeth d'hier soir, le meilleur acteur a été Barney Gumble dans le rôle de Duncan, suivi de Duffman dans le rôle de Macduff, Lenny Leonard en Lenox, Eddie et Lou dans les deux gardes sans répliques et le dernier, et le pire, le rôle titre, Homer Simpson.
Homer : Pourquoi ils font une nouvelle critique de cette pièce chaque jour ?
Marge : [Elle se frotte la tête.] Tout ce que j'entends, c'est encore des noms d'acteur que tu n'as pas tué ! À moins que tu ne sois plus un homme !
Homer : [La tête basse.] Non, j'suis un homme ma bibiche.

SEQ 28 - INT/JOUR Théâtre - Coulisses
[Une banderole annonce une fête du casting. Lou, Eddie, Lenny, Duffman et Barney font la chenille en s'avançant vers le buffet. Homer arrive derrière la queue avec une épée et poignarde dans le dos Barney, puis Duffman et Lenny, Eddie et Lou les trois d'un coup. Homer s'avance au buffet.]
Homer : [En chantant.] Tuer me file la dalle. [Il mange une tranche de charcuterie.] Bouffer me file la pépie. [Il boit une bouteille de bière.] Et picoler me fait ronfler. [Il se couche sur le tas de cadavre et prend le corps de Duffman comme d'une couverture.]

SEQ 29 - INT/JOUR Théâtre - Coulisses
[Plus tard, Marge nettoie avec une bassine, pleins de costumes tâchés de sang.]
Marge : Pourquoi faut-il qu'il tue tous ces gens dans leurs costumes ?
[La pièce devient bleue sombre et les fantômes de Lou, Barney, Lenny, Tahiti Mel, Hibbert, Duffman et Eddie sortent des costumes.]
Hibbert : C'est vous qui les avez tués. Vous !
Marge : Non ! C'est Homer.
Tahiti Mel : [Il se rapproche devant Marge.] Votre sombre mission a guidé sa main criminelle !
Marge : Non, je l'ai juste... encouragée.
Lenny : Encouragée en lui refusant le sexe. Le sexe !
[Tous les fantômes, d'un air très menaçant, tourbillonnent rapidement autour de Marge qui fait une crise cardiaque. Un flash montre à présent Marge morte dans les bras d'Homer à genoux.]
Homer : [Il pleure.] Bah au moins tu pourras plus me houspiller. [Marge sort de son corps et apparaît en fantôme.]
Marge : C'est là où tu te trompes. File sur cette scène ! [Elle donne un grand coup de pied dans le dos d'Homer. Il s'avance sur les planches derrière les rideaux.]
Chazz Busby : Bon Homer, c'est la dernière représentation. Tu es le seul acteur encore en vie, [Il tire les rideaux et il montre le public.] il n'y a plus personne dans la salle. C'est ton grand moment. Je serai dans mon bureau à revoir les comptes de ma franchise Subway Sandwich. Appeler un fabricant de sandwichs un artiste, c'est une incitation au vol. Je crois que mon directeur pédale dans la choucroute. [Il s'en va.]
Homer : C'est mon grand moment !

SEQ 30 - INT/JOUR Théâtre - Scène
[Homer est sur scène. Il y a de la brume autour et un faisceau de lumière s'allume sur lui.]
Homer : Demain et demain et demain encore, se faufile à pas de souris de jour en jour jusqu'aux derniers échos de la mémoire ; et tous nos hier n'ont fait qu'éclairer les fous sur le chemin de l'ultime poussière. Éteins-toi, éteins-toi brève chandelle ! La vie n'est qu'une ombre mouvante, un pauvre acteur qui s'agite et parade une heure sur la scène, et on ne l'entend plus.
[Marge applaudit.]
Marge : Oh, Homer chéri. Tu as été brillant. Je savais que tu pouvais l'être, j'en étais sûre. [Homer fait la révérence.] Maintenant rien ne pourra t'empêcher de jouer tous les plus grands rôles de Shakespeare. [Elle lance à Homer le script de la pièce à chaque fois qu'elle l'énonce.] Le Roi Lear, Hamlet, Othello, Richard III, Henri IV Première Partie, Henri IV Deuxième Partie et Henri V et Titus Andronicus...
[Un coup de feu retentit et Homer arrive à côté de Marge en fantôme.]
Homer : M'obliger à lire toutes ces pièces ça serait ça la vraie tragédie.
Marge : [En colère.] Oh !

SEQ 31 - INT/JOUR Finger-Looking Good Nail Salon
[Marge et Lisa sont assises en train de sécher le vernis sur leurs mains.]
Marge : Et voilà. Trois histoires, c'est toujours ce qu'on raconte.
[Marge regarde en bas. Maggie tire sur la robe de Marge et pointe du doigt sur elle.]
Lisa : On dirait que Maggie veut une histoire elle aussi. [Maggie acquiesce de la tête.]
Marge : [Marge regarde autour d'elle. Elle voit Agnès Skinner se faire limer les pieds en train de lire La Source Vive d'Ayn Rand.] Oh ! La Source.
Lisa : Maman, est-ce que ce livre n'est pas la Bible des ringards réactionnaires ?
Agnès : Si. [Elle montre la quatrième de couverture avec une photo d'Ayn Rand.] Mais le gars sur la couverture est une tranche de viande vachement sexy. [Elle frotte sa joue sur la tranche du livre puis elle ronronne.]
Marge : Bon, enfin bref. C'est l'histoire de Maggie Roark, une architecte qui a refusé les compromis.

SEQ 32 - INT/JOUR Garderie Mediocri-Tots
[Monsieur Toohey s'adresse devant plusieurs bébés dont Maggie.]
Toohey : Maintenant les enfants, pendant que je fais le cours de trafic en ligne, vous allez jouer aux jeux de construction. [Il ouvre une armoire et pleins de blocs en bois en sortent recouvrant entièrement tous les bébés, ne laissant que leurs yeux. Toohey s'en va et Maggie surgit hors des blocs.]
Marge (narratrice) : [Toohey est sur son ordinateur. Les bébés jouent avec les blocs et Maggie construit un monument à deux arcs puis un grand château.] Maggie avait un génie créatif bien supérieur aux autres enfants. Et je dis pas ça parce que je suis sa mère. Mais son maître d'école, monsieur Elsworth Toohey, voulait que tous ses élèves soient en conformité.
Toohey : [Toohey passe en revue les constructions des enfants avec une feuille et un crayon.] Banal. Très banal. Oh, merveilleusement prosaïque. [Il arrive ensuite devant le château de Maggie.] Oh ! Ça, ça ne va pas. Maggie, les danseuses ne donnent pas de coups de pieds et les immeubles ne doivent pas trop s'élever. [Il donne un grand coup de pied à la construction de Maggie.] Alors. Tes gravats sont encore un peu plus haut que les autres. Il faut donc... [Il écrase avec son pied le tas de blocs.] Voilà ! Bienvenue dans le monde réel, bébé.
Marge (narratrice) : [Maggie baisse les yeux de tristesse.] Il n'a pas laissé la créativité de Maggie s'épanouir.
[Sur le second mouvement de la neuvième symphonie de Beethoven, Maggie construit l'Empire State Building. Très contente, elle s'applaudit puis Toohey rampe derrière elle pour enlever un bloc de la base de la construction. Tout s'effondre et Toohey la réprimande. Maggie est furieuse. Ensuite avec des morceaux de sucre, Maggie construit le Taj Mahal. Toohey arrive avec du café qu'il verse dans une tasse puis le Taj Mahal, faisant fondre les sucres. Maggie est attristée. Puis Maggie construit le Nid d'Oiseau de Pékin. Toohey y accroche une pancarte « Condamné » puis fait rouler un jouet bulldozer détruisant le stade puis fait écraser le tas avec un véhicule doté d'une boule de démolition. Maggie construit un grand château de cartes qui s'envole lorsque Toohey active son ventilateur depuis son bureau. Maggie construit l'opéra de Springfield de l'épisode « Le bon, les brutes et la balance ». Toohey se lève derrière la construction avec une masse et frappe dessus formant ainsi trois cubes de blocs.]
Toohey : La médiocrité doit régir le monde !

SEQ 33 - INT/JOUR Garderie Mediocri-Tots
[Des parents arrivent à la garderie.]
Toohey : [Il tient Maggie dans ses mains puis la dépose auprès des autres bébés.] Bon alors Maggie, c'est la réunion des parents d'élèves alors je veux que tout le monde voit comme tu es devenue obéissante et non-créative. N'est-ce pas que tu es obéissante et comme les autres ? [Toohey s'en va et Maggie suce sa tétine en fronçant les yeux.]
[Dans une salle annexe, plusieurs parents font l'apéritif avec un quatuor composé de trois violonistes et d'une violoncelliste. Homer parle avec Toohey.]
Homer : J'sais pas comment vous supportez tous ces mômes Toohey. Si j'étais vous, il y aurait un tas de bébés zigouillés. [Ils trinquent.]
Toohey : [Il s'adresse à tous les parents.] Maintenant allons voir ce que vos enfants ont fait voulez-vous. Ne vous armez pas de courage, vous allez vraiment en croire vos yeux. [Toohey ouvre la salle où sont les bébés et rentrent tous.] Elle est... Oh ! [Maggie a construit un grand immeuble en blocs avec un dirigeable accroché au sommet. Maggie se tourne, montre un cube avec la lettre « U » puis pointe du doigt sa bouche en suçant sa tétine. Avec un sous-titre : « Va te faire... ».] Tu seras jugée comme un tout petit enfant.

SEQ 33 - INT/JOUR Garderie Mediocri-Tots
[Maggie est assise sur un tabouret à côté d'une poupée portant une perruque de juge anglais. Toohey s'adresse aux autres bébés.]
Toohey : Bébés et messieurs dames les jurés. [Les bébés sont assis sur une couverture par terre. Deux dorment, un pleure, un regarde le plafond, une secoue son biberon, un est désintéressé, un autre regarde ailleurs, un joue avec un ours en peluche, un suce son pouce, un regarde une autre sucer des ciseaux et une tombe sur son dos.] Le crime de cet enfant est là pour nous rappeler à quel point nous sommes ordinaires. Quand une touffe d'herbes s'élève au dessus des autres, est-ce qu'on applaudit ? Non, on la coupe tout de suite ! Je recommande neuf repos forcés, avec cumul de peine. [Il s'assoit sur une petite chaise devant une petite table.]
Maggie : [Elle descend du tabouret, enlève sa tétine et se racle la gorge.] À travers les siècles, le peintre digital, le sculpteur Play-Doh et le Lincoln Logger se sont dressés seuls devant le surveillant de garderie de son époque. Elle n'a pas vécu pour gagner des prix de bonne conduite. Elle a vécu pour elle-même, pour pouvoir accomplir des choses qui sont la gloire de toute l'humanité. C'est ma façon de vivre, je ne trouve pas d'intérêt à jouer avec les autres. [Elle s'adresse à la poupée faisant office de juge.] Et maintenant si la cours veut bien me permettre, c'est l'heure de la sieste. [Elle brandit sa tétine, la met à sa bouche puis elle baille et s'endort par terre.]

SEQ 34 - INT/JOUR Immeuble de Maggie
[Maggie, adulte, arrive au même immeuble qu'elle a construit avec le dirigeable. Une publicité est présente sur la façade de l'immeuble un peu plus haut : Homer Simpson dans Macbeth, la performance maintenant en Blu-ray.]
Marge (narratrice) : Maggie en grandissant devint une célèbre architecte. Un de ses immeubles devint une des merveilles du monde. [Une fois au sommet de l'immeuble, on arrive dans une salle où plusieurs bébés construisent de grandes constructions avec des blocs. Maggie fait le tour de ces œuvres.] Et au tout dernier étage il y avait une garderie modèle, où chaque enfant était libre de réaliser ses rêves. Parce que rien n'est... Maggie, arrête immédiatement ! [La scène disparaît en fumée. On retrouve Maggie bébé en train de peindre sur le mur du salon de manucure La Nuit Étoilée de Van Gogh avec des vernis.] Vilain bébé ! [Marge la prend dans ses bras. En contrechamps sur l'épaule de sa mère, Maggie hausse les bras en signe d'incompréhension à la caméra.]

SEQ 35 - Générique de fin
[Pendant le défilement des noms au générique, les nains chantent.]
Nains : Ami. Ami, ami, maintenant on va se quitter. Laissons Disney nous attaquer. Ami, ami, ami, ami. Ami, ami, on veut tout essayer. Pour se consoler, on veut se ploter. Entre amis, on est bi, on est bi.SEQ 1 - INT/JOUR Finger-Looking Good Nail Salon
[Marge, Lisa et Maggie en poussette rentrent dans le salon de manucure et sont face à la manucure.]
Marge : Ma fille vient pour sa première manu-pédicure.
Lisa : Maman, je suis ravie que tu m'amènes ici, mais n'est-il pas plus important pour une femme d'être intelligente et puissante plutôt que belle ?
Marge : Une femme peut être belle, intelligente et puissante, comme la reine Élisabeth Ière. Elle avait tout. Sauf la chose la plus importante.
Lisa : J'ten prie, ne dis pas « un homme ».
Marge : Non. Un époux. C'était en l'an 1588. [Un fondu enchaîné montre un stade de baseball.] 400 ans avant que Kirk Gibson réussisse son célèbre home run. [Kirk Gibson frappe sa balle.]

SEQ 2 - INT/JOUR Palais de Richmond
[La reine Élisabeth Ière, interprétée par Selma, se trouve sur le trône en face à sa cour avec Marge à ses côtés qui réajuste la coiffure de la reine.]
Marge (narratrice) : La reine Élisabeth régnait sur toute l'Angleterre. Tous les célibataires d'Europe voulaient la demander en mariage.
Moe : Majesté, vos soupirants vous attendent.
Selma : J'vois pas pourquoi j'ai besoin d'un roi.
Moe : Pour que vous puissiez nous pondre un rejeton et que je n'ai plus à travailler pour une meuf. Euh, ma Seigneuse.
Tahiti Mel : J'annonce le Prince Ralph d'Autriche.
[Ralph fait son entrée.]
Ralph : Coupez-moi la tête !
Selma : Suivant.
Tahiti Mel : Le Roi Julio d'Espagne.
[Julio fait son entrée.]
Julio : Salut ma petite reinette.
Selma : Laissez tomber. J'vous ai vu faire l'œil de velours à mon bouffon.
Julio : Mais j'aime les hommes qui savent me faire rire. [À Krusty, le bouffon.] Mais pour toi, je ferai une exception. [Julio commence à partir avec Krusty mais la reine arrive et elle retient son bouffon.]
Selma : Bas les pattes, mon arlequin ! On est en 1588 et son matériel est encore tout neuf.
Julio : Vous avez fait une grave erreur, madame. [Il s'en va.]
Tahiti Mel : Son Excellence, Sir Walter Raleigh.
[Walter Raleigh, interprété par Homer, fait son entrée.]
Marge : [Souriante et charmée.] Mmm.
Homer : [Il s'agenouille.] Votre Majesté, je suis rentré du Nouveau Monde avec un cadeau. [Il sort un petit sac et le montre à la reine.] Cette plante amincissante et salubre, le tabac.
[La reine se saisit de feuilles de tabac et les dépose dans une pipe longue que lui apporte un serviteur. Ce dernier allume la pipe et la reine en prend une bouffée. Surprise, elle en tire une plus longue et se sent soulagée.]
Selma : Waouh ! Si jamais je faisais l'amour, ça sera un très bon after. Mmm.

[Pendant ce temps, en Espagne...]
SEQ 3 - INT/JOUR Château
Julio : Je vais leur montrer à ces ardeurs bœuf bouilleur d'englishs. [À Lenny] Quelle est la situation de mon armada ?
Lenny : [Lui montrant une maquette avec des bateaux miniatures.] 120 des plus récentes machines à tuer jamais construites.
Julio : Oh pas mal, pas mal du tout. Maintenant montre-moi les vrais bateaux.
Lenny : Ce sont les vrais bateaux. [Il joue avec un bateau en le déplaçant sur la carte.] Prends garde Angleterre. Non, ayez pitié mon Seigneur ! Jamais !
Julio : Gardes ! Emmenez-le et mettez-lui des choses à l'intérieur du corps. [Deux gardes arrivent, se saisissent de Lenny et le traînent.]
Garde : Des choses agréables ?
Julio : Mais non. Pas agréables.

SEQ 4 - INT/NUIT Palais de Richmond
[Homer fume une pipe et voit Marge qui monte les escaliers tout en portant des sceaux d'eau avec une courbe.]
Homer : [Il prend la courbe.] Vous permettez.
Marge : Ooh ! Vous avez la force d'un cheval de labour mais le charme d'un cheval de selle.
[Ils se regardent langoureusement puis s'embrassent. La reine surgit de la porte en haut des escaliers, cheveux mouillés et en serviette.]
Selma : Trahison ! Comment osez-vous faire des cochoncetés sous mon balcon alors que je me retrouve toute seule ? Ne savez-vous donc pas que je vous aime ? Que je vous ai toujours aimé !
Marge : [Regardant Homer tous les deux interrogatifs] Euh... Auquel d'entre nous vous adressez-vous ?
Selma : J'suis pas sûre. Au deux ! Ni l'un ni l'autre ! Quelle différence ça peut faire ? Conduisez-les à la Tour ! [Deux gardes surgissent aux côtés de la reine. Moe arrive en bas de l'escalier.]
Moe : Oh, quelqu'un a appelé Beowulf ! Grendel a encore frappé !
Selma : [Grognant de colère.] Mmm !
Moe : [Il est surpris puis s'agenouille.] Oh, euh... C'est vous votre Majesté. [Il se racle la gorge.] Le... L'Armada espagnole vogue vers l'Angleterre.
Homer : Armada ? C'est qui Armada ?
Moe : Personne. Ça va en « armader » plus d'un. Hi, ha, ha, ha. Non sérieusement, on va avoir de gros ennuis.

SEQ 5 - EXT/JOUR Plage
[Selma est en armure à côté d'un cheval.]
Selma : Allez, tronche de cake. [Elle met le pied à l'étrier et essaye difficilement de monter. Le cheval prend peur et s'enfuit en nageant vers la mer.] Ah ! [Le cheval regarde à nouveau derrière lui puis nage plus vite. Selma marche difficilement avec son armure vers Moe.] L'heure de la bataille approche.
[Moe regarde avec sa longue-vue.]
Moe : [En vue subjective, on aperçoit 6 petits navires.] Alors là c'est nous. [En vue subjective, on aperçoit plusieurs gros navires.] Et tout ça c'est eux. Il est peut-être un peu trop tôt pour rester sous cette bannière. [Moe et Selma sont sous une bannière sur laquelle est écrit « Mission accomplie. »]

SEQ 6 - EXT/JOUR En mer
[Sur un navire anglais, Lovejoy adresse une prière face à plusieurs personnes.]
Lovejoy : Seigneur Jésus, bien que notre pays soit devenu protestant à seul fin que notre gros méchant roi puisse larguer sa fidèle épouse, nous savons que vous êtes de notre côté. Alors s'il vous plaît, détruisez ces horribles monstres qui croient que votre mère doit être vénérée.
Homer : Amen. [Il fume un coup sur sa pipe. En soufflant, une braise tombe dans la cale du navire qui commence à prendre feu par les cordes puis les voiles.] Ah ! Quittez le navire ! [Il saute à la mer et est suivi par les autres membres laissant le bateau continuer sa route.]
Julio : [S'adressant à un garde en voyant le bateau en feu foncer sur lui.] Normalement j'adore voir les bateaux de rêve s'enflammer à ma vue, mais pas comme ça. Madre de dios ! Pas comme ça ! [Le navire en feu fait exploser le navire espagnol ainsi que le reste de l'Armada.]


SEQ 7 - INT/JOUR Palais de Richmond
[Devant sa cour, la reine fait anoblir Homer.]
Selma : Pour avoir détruit l'Armada espagnole, je vous adoube Sir, Sir Walter Raleigh. [Elle emmène Marge face à Homer.] Et je vous accorde ma bénédiction. [Homer et Marge s'étreignent.]
Marge : Votre Majesté, c'est si gentil à vous de laisser à une autre le seul homme que vous aimiez.
Selma : J'ai pas besoin d'un homme car j'ai, l'Angleterre !
Moe : [En boudant.] Oui, continuez à vous dire ça.

SEQ 8 - INT/JOUR Finger-Looking Good Nail Salon
[Marge et Lisa sont assises, trempant leurs pieds et leurs mains. Maggie est à leurs côtés jouant avec un jouet. Deux manucures arrivent vers elles.]
Manucure : Continuez à tremper. Nous on fait Koo Koo Roo. Ce qui dans notre langue veut dire « rien ». [Elles s'en vont.]
Marge : Lisa, tu vas être toute belle.
Lisa : Merci. Mais je connais une histoire sur la dangereuse obsession de la beauté féminine. Elle s'appelle « Blanche-Neige et les Sept... »
Avocat aux cheveux bleus : [L'interrompant dans sa phrase.] Excusez-moi. L'histoire que vous allez raconter est la propriété copyright de Walt Disney Production. [Il s'adresse à la manucure derrière lui.] Vous pouvez limer ça ? [Il lui montre ses mains velues dotées de vieux longs ongles pointus. La manucure se retrait d'effroi et de dégoût. Lisa saisit l'avocat par la veste.]
Lisa : Excusez-moi. Mais Blanche-Neige est un conte de fée depuis des siècles. Personne n'en ai propriétaire.
Avocat aux cheveux bleus : Y a-t-il des nains dans votre histoire ?
Lisa : Oui. Mais ils sont ma création originale.

SEQ 9 - EXT/JOUR Forêt
[Un fondu enchaîné nous présente les nains un par un qui marchent en file indienne.]
Lisa (narratrice) : Il y a Ronchon, [Interprété par Moe.] Pochtron, [Interprété par Barney qui boit une bière.] Glouton, [Interprété par Homer qui mange un donut.] Cupide, [Interprété par Burns.] Lenny... [Interprété par Lenny. Kearney surgit derrière Lenny et le soulève par le pantalon.]
Kearney : Kearney.
Lisa (narratrice) : Et « Doc »... teur Hibbert [Interprété par Hibbert.]
Hibbert : Ha, ha, ha, ha, ha, ha, ha. [Un trombone sonne et il chante.] Allons.
Tous les nains : [Ils chantent.] Allons. Allons. Nous allons au charbon. [Ils rentrent dans une mine de diamants.] C'est pas la chanson, nous nous en foutons. Allons. Allons, allons, allons. [Ils utilisent leur pioche pour taper sur des boutons d'un tableau de commande depuis un poste de contrôle. La mine est dotée de machines collectant et acheminant les diamants à leur place.]
Lisa (narratrice) : Ils ne se doutaient pas que leurs vies allaient être changer à jamais par une méchante reine. [On aperçoit le château de la reine sous un ciel orageux.]

SEQ 10 - INT/JOUR Château de la reine
[La reine se présente en face d'un écran.]
Reine : Télé achetée pour match de foot, quelle est la plus belle d'entre toutes ? [Des flammes surgissent de l'écran faisant apparaître le visage de la télé.]
Télé : Vous pourriez l'être à la rigueur ma reine. [Il fait apparaître sur l'écran Blanche-Neige, interprétée par Lisa, se servant d'un rouleau à pâtisserie.] Mais Blanche-Neige est la plus belle, pas de mène. Euh, il y a aussi une présentatrice météo sur Canal 9 qui est pas... Ah, ah, ah, ah, ah, ah.
Reine : [Au chasseur, interprété par Willie.] Apporte-moi le cœur de Blanche-Neige dans ce coffre. [Elle lui donne un petit coffre en or en forme de cœur.]
Willie : Qu'est-ce que je faisions du reste du corps ?
Reine : [Elle arrive avec un diable qui porte un petit cercueil en or en forme de Lisa.] Mets-le dans celui-ci. Et tu auras ta récompense. [Elle œillette de gauche à droite. Un cercueil en or en forme de Willie est caché derrière des rideaux. Un orage puis un fondu vers Blanche-Neige depuis la télé se fait.]

SEQ 11 - INT/JOUR Cuisine du château
[Blanche-Neige, avec l'aide d'écureuils et d'une souris, prépare un gâteau. Des oiseaux utilisent leurs pattes pour décorer autour d'une tourte.]
Lisa : [S'adressant à une tortue.] Maintenant tortue, j'ai besoin que tu plonges dans la soupe. [La tortue commence à rentrer dans une grande casserole d'eau chaude. Il rigole de plaisir et se détend. Dès que l'eau se met à bouillir, la tortue panique, souffre et se noie.] Ah, ah, ah, ah, ah, ah. [Une ombre apparaît sur elle et voit arriver de peur Willie le chasseur brandissant son couteau sur elle.] Ah !
Willie : [Il tremble.] J'a... Je... J'arrivions pas le faire. Sauve-toi petiote. [Lisa s'enfuit.] Trouve-toi des p'tits hommes et cache-toi chez eux. [Spider-Cochon arrive.] J'allons tromper la reine avec ce cœur de porc. [Spider-Cochon à un regard de peur.] Je... J'arrivions pas à le faire ! [Spider-Cochon s'enfuit et Willie pleure. Il se saisit ensuite d'une feuille de papier rouge.] T'être que je peux faire un cœur en découpant ce papier. [Il tremble.] Je... Je... Je... J'arrivions pas à le faire.

SEQ 12 - EXT/JOUR Chemin
[Blanche-Neige marche et voit sur son passage des maisons.]
Lisa : Alors voyons. La maison de pain d'épices. La maison de Mère Grand. [Le loup, déguisé en Mère Grand, sort sa tête de la fenêtre et voit Blanche-Neige, tout excité et affamé. Blanche-Neige passe devant la maison toute souriante sans y prêter attention et s'en va. Le loup est déçu. Blanche-Neige voit la boîte aux lettres sur lequel est écrit « Les Sept Nains ».] Ah, c'est ici.

SEQ 13 - INT/JOUR Maison des Sept Nains
[Blanche-Neige ouvre la porte de la maison.]
Lisa : [Elle baille.] Toute cette marche m'a donnée envie de dormir. [Elle se dirige vers la chambre. Elle enlève les bouteilles de bière sur le lit de Pochtron et s'allonge dessus.] Ce lit est trop dur. [Elle se dirige vers le lit de Glouton, enlève le sandwich et s'allonge dessus.] Ce lit est trop mou. [Elle se dirige vers le lit de Lenny et s'allonge dessus. Elle s'y sent bien.] Et celui-là est exactement... [Énervée.] Comme le premier, lui aussi trop dur. Oh, je crois que je préfère dormir dans celui qui est trop mou. [Elle revient sur le lit de Glouton et s'endort.]

SEQ 14 - EXT/NUIT Chemin
[Les nains marchent en file indienne et ramassent en même temps des champignons avec leur pioche.]
Tous les nains : [En chantant.] Allons. Allons. Rentrons à la maison. Quelques champignons et nous décollons. [Ils s'arrêtent, surpris de voir de la fumée sortir de la cheminée de leur maison.]
Lenny : Il y a quelqu'un dans la maison.
Moe : On va lui planter un pic dans le crâne !
Lenny : Tu es au marketing. Pourquoi tu as un pic sur toi ?
Moe : Si tu étais dans le marketing tu le saurais.

SEQ 15 - INT/NUIT Chambre des Sept Nains
[Les nains rentrent dans la chambre sur la pointe des pieds et perçoivent Blanche-Neige sur le lit.]
Tous les nains : Oh !
[Les nains se mettent en rond autour du lit.]
Kearney : Seigneur ! Qu'est-ce qu'elle est belle !
Hibbert : [Il utilise son stéthoscope sur elle.] Mmm. Peut-être que quelqu'un lui a jeté un genre de sort.
Moe : La seule chose qui la réveillera, c'est le baiser d'un prince char... [Blanche-Neige ouvre légèrement les yeux, voit Moe s'approcher d'elle et se réveille en sursaut.]
Lisa : Je suis réveillée ! Je suis réveillée !
Moe : [Il s'éloigne du lit et s'approche d'une porte.] Oh. Tu vas devoir encore me supporter, poignée de porte. [Il fait des bisous à la poignée de la porte et la caresse.]

SEQ 16 - EXT/JOUR Devant la maison des Sept Nains
[Les nains s'en vont et Blanche-Neige les salue.]
Lisa : Au r'voir.
Hibbert : Maintenant prends garde à la méchante reine. C'est la reine du déguisement, elle peut être n'importe qui.
Lisa : Je serai très prudente. [Elle embrasse Hibbert sur le front.]
Hibbert : Ha, ha, ha, ha. [Il s'en va.]

SEQ 17 - INT/JOUR Maison des Sept Nains - Salon
[Blanche-Neige fait la poussière dans la maison avec l'aide d'animaux. Un cerf range des couvertures, un autre range des bûches de bois. Un raton laveur balaye un tas de poussière sous un tapis. Des écureuils range un cadre. Un castor roule un tapis et tape avec sa queue la poussière. Des petits oiseaux plient un t-shirt et le posent sur d'autres t-shirts. Un ours met pousse un tiroir de lave-vaisselle et verse de la lessive en poudre avec sa gueule.]
Lisa : Non, non, non ! C'est beaucoup trop. Retourne dehors ! [L'ours sort par la porte et rentre au même moment un vieille dame avec un panier.] Qui êtes-vous ?
Vieille dame : Veux-tu une pomme ? [Elle lui présente son panier de plusieurs pommes vertes avec une seule pomme rouge au-dessus des autres.]
Lisa : D'accord. Euh, mmm... Je vais prendre une verte.
Vieille dame : Non ! Prends la belle rouge. [Elle s'empare violemment de la pomme rouge et se jette brusquement sur Blanche-Neige. Cette dernière retient ses bras. La vieille dame parvient après quelques essais à mettre la pomme dans la bouche de Blanche-Neige.] Tu dois la croquer, ma jolie. [Elle fait tourner Blanche-Neige et la tape dans le dos. Cela fait croquer un morceau de pomme à Blanche-Neige qui s'évanouit.]
Vieille dame : Ah, ah, ah, ah, ah, ah, ah, ah. Oh.[Les Sept Nains arrivent et voient la scène. Ils jettent leur dévolu vers la vielle dame.] Vous ne me prendrez jamais vivante ! [Elle s'échappe par la fenêtre et se trouve encerclée par des ratons laveurs, des lapins, des écureuils, des castors, des putois, un cerf, une biche et un élan. Elle emploie un ton sarcastique.] Oh, des herbivores. Je suis morte de peur. [Les animaux se jettent sur elle et la dévore. Un plan montre le massacre par l'ombre projeté sur le mur de la maison. Un lapin rugissant comme un jaguar et se dressant au dessus des autres comme un monstre la griffe de ses pattes très pointues.]

SEQ 18 - EXT/NUIT Forêt
[Blanche-Neige est sous un cercueil de verre, éclairée par un rayon de lumière. Les Sept Nains sont autour d'elle pour se recueillir.]
Lisa (narratrice) : Alors Blanche-Neige s'endormit et attendit le prince charmant. Mais il ne vint jamais. [Un cerf passe devant avec la tête de la vieille dame dans ses bois.]

SEQ 19 - INT/JOUR Finger-Looking Good Nail Salon
[Marge et Lisa sont assises, trempant leurs pieds et leurs mains. Maggie est assise à leurs côtés.]
Lisa : Parce qu'une femme ne devrait jamais dépendre d'un homme. Blanche-Neige fut ramener à la vie par une femme médecin.
Marge : Et elle vécut heureuse pour toujours ?
Lisa : Et bien, elle n'a pas pu reprendre les sports de haut niveau comme le handball mais sinon elle a bien vécu.
Marge : C'est bien.


SEQ 20 - INT/JOUR Finger-Looking Good Nail Salon
[Marge se fait poser du vernis sur ses mains. Homer est menotté à Wiggum.]
Homer : Marge ! J'dois refiler un pot-de-vin.
Wiggum : Mais ne criez pas ça si fort.
Marge : [Elle fouille dans son sac.] Tout ce que j'ai, c'est des bons pour une teinturerie.
Wiggum : Ça ira. [Il se saisit des tickets et enlève les menottes à Homer.]
Homer : Merci Marge. Mais n'oublie pas qu'on aura quand même l'amende à payer. [Il s'en va.]
Marge : Oh. [À Lisa.] Lisa, laisse-moi te raconter l'histoire d'une grande femme dont la vie a été gâchée par un pas si grand mari. Macbeth.

SEQ 21 - INT/JOUR Théâtre - Coulisses
[Marge est assise, frottant avec un savon un drap blanc.]
Marge : Argh. Va-t'en maudite tâche. Va-t'en te dis-je. [Le docteur Hibbert, Patty, Selma, Eddie et Lou lisent chacun le script de Macbeth. Chazz Busby arrive vers elle.]
Chazz Busby : Oh Marge je t'en prie. Si tu n'aimes pas nettoyer la sauce barbecue sur un justaucorps, pourquoi es-tu rentrer dans le spectacle ? Mais réfléchis.
Marge : Oh ! Je serais pas cantonner à laver les costumes si mon mari avait un meilleur rôle. [Homer est habillé en arbre et il lit le texte.]
Homer : Ben, je joue pit-être qu'un arbre mais au moins on voit mon visage. [Chazz Busby vient agrafer par un morceau d'écorce le trou de l'arbre où il y a le visage d'Homer.] Mmm.
Marge : Je croyais avoir épousée un homme capable de jouer Macbeth.
Homer : [Il enlève le morceau d'écorce.] Eh, ça me serait impossible d'être aussi bon que ce gars-là.
Tahiti Mel : Étoiles, cachez vos feux ; [Tous les comédiens le regardent.] ne laissez pas vos lumières montrer mon intime et noir désir. [Il s'en va.]
Chazz Busby : Mel, comme les grands Laurence Olivier et John Gielgud, a toujours voulu jouer ce rôle. Mais, eux ils n'ont pas pu.
Marge : [Elle rapproche Homer près d'elle.] Je crois que Mel serait beaucoup plus heureux dans un rôle muet. Un rôle muet comme une tombe.
Homer : Tu me suggères pas un meurtre ?
Marge : Voudrais-tu vivre un couard en ta propre estime, laissant « Je n'ose point » à « Servir, je veux » ? [Elle lui donne un poignard.]
Homer : Comme tu voudras bibiche.

SEQ 22 - INT/JOUR Théâtre - Loge de Tahiti Mel
[Homer rentre dans la loge de Tahiti Mel. Ce dernier dort sur son canapé.]
Tahiti Mel : Rrrrr. Ronfle. Rrrrr. Ronfle ! Rrrrr.
[Homer poignarde de plusieurs coups mais la lame se tord au contact.]
Homer : Ooh, une fausse lame. [Il se saisit de l'os dans les cheveux de Mel et l'assomme de plusieurs le réveillant et le faisant tomber par terre.]
Tahiti Mel : Ouh ! Ouh ! Ouh ! Éteins-toi brève chandelle, la vie n'est qu'une ombre mouvante.
Homer : Pourquoi tout le monde parle cette langue de dingue ?
Tahiti Mel : Cette langue de dingue est l'œuvre de l'immortel poète, William Shakespeare.
Homer : Et ben si tu le vois au ciel, dis-lui que c'est nul. [Les ombres projetées au mur montre Homer asséner sur Mel un dernier coup d'os brisant ce dernier. Des gouttelettes de sang éclaboussent le mur et l'affiche de Macbeth représentant Mel.]

SEQ 23 - INT/JOUR Théâtre - Coulisses
[Tahiti Mel est transporté sur un brancard sous une couverture. Chazz Busby parle aux comédiens.]
Chazz Busby : Comme vous le savez, cet après-midi, l'os est tombé de la chevelure de Mel et l'a frappé à mort. Nous allons observer un moment de silence. [Il se recueille moins d'une seconde.] Le moment est fini. Homer, tu as le rôle.
Marge : [Ravie.] Mmm.

[Sur l'affiche à l'entrée du théâtre, « Les comédiens de Springfield présentent Macbeth avec Tahiti Mel ». Le nom de Tahiti Mel est barré de rouge et le nom d'Homer Simpson y est inscrit sur le côté.]
SEQ 24 - INT/JOUR Théâtre - Scène
[Marge, émerveillée, observe depuis les coulisses Homer jouant aux côtés d'Hibbert, Patty et Selma.]
Homer : [À Patty et Selma.] Attendez, frustrants oracles, dites m'en plus. Euh... Par la mort de Sinel, je sais que je suis le seigneur de Glamis. Euh... Demain et demain et demain hélas... Aujourd'hui on est mardi, alors ça fera vendredi, et ensuite... [Il glisse sur ces genoux vers le public le poing levé.] Shakespeare !
Selma : Tu connais même pas ton texte !
Homer : [Il regarde son texte, scotché derrière son bouclier.] Conrad Birdie ? Tu viens dans notre Douce Pomme ?
Patty : Ça c'est Bye Bye Birdie.
Homer : [Il sort un texte de sa veste.] Nom de Dieu Morpheus ! Tout le monde ne croit pas ce que tu crois.
Selma : Ça c'est le script du film Matrix Reloaded !
Homer : T'oh !

SEQ 25 - INT/NUIT Bar de Moe
[Homer et Marge sont assis au comptoir.]
Homer : Il me tarde de lire les critiques.
[L'ado boutonneux arrivent des journaux. Il en donne un à Marge qui le lit.]
Marge : Hier soir, le théâtre de la ville de Springfield a été baigné de la lumière d'une brillante nouvelle star... Le docteur Hibbert jouant Banquo ?
Homer : Qui c'est ce Banquo ?
Marge : C'est celui qui ramasse toutes les bonnes critiques ! [À voix basse.] Ce qui fait de lui le prochain que tu dois tuer !
Homer : Ça serait pas plus simple que je prenne des cours de comédie ?
Marge : [Elle interrompt le verre de bière d'Homer.] Mais bande ton courage où et quand il faut, et nous réussirons !
Homer : Ça c'est stimulant. D'où ça vient ? De X-Men 2 ?
Marge : Macbeth !
Homer : Mac qui ?
[Marge est surprise puis grogne de colère.]

SEQ 26 - INT/NUIT Hôpital de Springfield - Bureau du Docteur Hibbert
[Homer avance dans le couloir avec une bonbonne de gaz hilarant. Il arrive de la porte du bureau du docteur Hibbert, place le tuyau de la bonbonne sous le seuil et libère le gaz. Le docteur Hibbert commence à rigoler mais panique quand il se rend compte qu'il ne peut plus s'arrêter. Le gaz est omniprésent dans la pièce. Hibbert, continuant de rire, essaye d'ouvrir sans succès la fenêtre puis utilise le téléphone. Une femme répond et entend les rires du docteur.]
Femme : Ce numéro est réservé exclusivement aux urgences. [Les rires du docteur s'estompent et meurt le visage paralysé d'un sourire bouche ouverte. Homer rentre avec un masque à gaz.]
Homer : Qui rira le dernier, rira mort.

SEQ 27 - INT/NUIT Maison des Simpson - Chambre d'Homer et Marge
[Homer et Marge sont dans leur lit, lisant tous les deux le journal.]
Marge : Dans le Macbeth d'hier soir, le meilleur acteur a été Barney Gumble dans le rôle de Duncan, suivi de Duffman dans le rôle de Macduff, Lenny Leonard en Lenox, Eddie et Lou dans les deux gardes sans répliques et le dernier, et le pire, le rôle titre, Homer Simpson.
Homer : Pourquoi ils font une nouvelle critique de cette pièce chaque jour ?
Marge : [Elle se frotte la tête.] Tout ce que j'entends, c'est encore des noms d'acteur que tu n'as pas tué ! À moins que tu ne sois plus un homme !
Homer : [La tête basse.] Non, j'suis un homme ma bibiche.

SEQ 28 - INT/JOUR Théâtre - Coulisses
[Une banderole annonce une fête du casting. Lou, Eddie, Lenny, Duffman et Barney font la chenille en s'avançant vers le buffet. Homer arrive derrière la queue avec une épée et poignarde dans le dos Barney, puis Duffman et Lenny, Eddie et Lou les trois d'un coup. Homer s'avance au buffet.]
Homer : [En chantant.] Tuer me file la dalle. [Il mange une tranche de charcuterie.] Bouffer me file la pépie. [Il boit une bouteille de bière.] Et picoler me fait ronfler. [Il se couche sur le tas de cadavre et prend le corps de Duffman comme d'une couverture.]

SEQ 29 - INT/JOUR Théâtre - Coulisses
[Plus tard, Marge nettoie avec une bassine, pleins de costumes tâchés de sang.]
Marge : Pourquoi faut-il qu'il tue tous ces gens dans leurs costumes ?
[La pièce devient bleue sombre et les fantômes de Lou, Barney, Lenny, Tahiti Mel, Hibbert, Duffman et Eddie sortent des costumes.]
Hibbert : C'est vous qui les avez tués. Vous !
Marge : Non ! C'est Homer.
Tahiti Mel : [Il se rapproche devant Marge.] Votre sombre mission a guidé sa main criminelle !
Marge : Non, je l'ai juste... encouragée.
Lenny : Encouragée en lui refusant le sexe. Le sexe !
[Tous les fantômes, d'un air très menaçant, tourbillonnent rapidement autour de Marge qui fait une crise cardiaque. Un flash montre à présent Marge morte dans les bras d'Homer à genoux.]
Homer : [Il pleure.] Bah au moins tu pourras plus me houspiller. [Marge sort de son corps et apparaît en fantôme.]
Marge : C'est là où tu te trompes. File sur cette scène ! [Elle donne un grand coup de pied dans le dos d'Homer. Il s'avance sur les planches derrière les rideaux.]
Chazz Busby : Bon Homer, c'est la dernière représentation. Tu es le seul acteur encore en vie, [Il tire les rideaux et il montre le public.] il n'y a plus personne dans la salle. C'est ton grand moment. Je serai dans mon bureau à revoir les comptes de ma franchise Subway Sandwich. Appeler un fabricant de sandwichs un artiste, c'est une incitation au vol. Je crois que mon directeur pédale dans la choucroute. [Il s'en va.]
Homer : C'est mon grand moment !

SEQ 30 - INT/JOUR Théâtre - Scène
[Homer est sur scène. Il y a de la brume autour et un faisceau de lumière s'allume sur lui.]
Homer : Demain et demain et demain encore, se faufile à pas de souris de jour en jour jusqu'aux derniers échos de la mémoire ; et tous nos hier n'ont fait qu'éclairer les fous sur le chemin de l'ultime poussière. Éteins-toi, éteins-toi brève chandelle ! La vie n'est qu'une ombre mouvante, un pauvre acteur qui s'agite et parade une heure sur la scène, et on ne l'entend plus.
[Marge applaudit.]
Marge : Oh, Homer chéri. Tu as été brillant. Je savais que tu pouvais l'être, j'en étais sûre. [Homer fait la révérence.] Maintenant rien ne pourra t'empêcher de jouer tous les plus grands rôles de Shakespeare. [Elle lance à Homer le script de la pièce à chaque fois qu'elle l'énonce.] Le Roi Lear, Hamlet, Othello, Richard III, Henri IV Première Partie, Henri IV Deuxième Partie et Henri V et Titus Andronicus...
[Un coup de feu retentit et Homer arrive à côté de Marge en fantôme.]
Homer : M'obliger à lire toutes ces pièces ça serait ça la vraie tragédie.
Marge : [En colère.] Oh !

SEQ 31 - INT/JOUR Finger-Looking Good Nail Salon
[Marge et Lisa sont assises en train de sécher le vernis sur leurs mains.]
Marge : Et voilà. Trois histoires, c'est toujours ce qu'on raconte.
[Marge regarde en bas. Maggie tire sur la robe de Marge et pointe du doigt sur elle.]
Lisa : On dirait que Maggie veut une histoire elle aussi. [Maggie acquiesce de la tête.]
Marge : [Marge regarde autour d'elle. Elle voit Agnès Skinner se faire limer les pieds en train de lire La Source Vive d'Ayn Rand.] Oh ! La Source.
Lisa : Maman, est-ce que ce livre n'est pas la Bible des ringards réactionnaires ?
Agnès : Si. [Elle montre la quatrième de couverture avec une photo d'Ayn Rand.] Mais le gars sur la couverture est une tranche de viande vachement sexy. [Elle frotte sa joue sur la tranche du livre puis elle ronronne.]
Marge : Bon, enfin bref. C'est l'histoire de Maggie Roark, une architecte qui a refusé les compromis.

SEQ 32 - INT/JOUR Garderie Mediocri-Tots
[Monsieur Toohey s'adresse devant plusieurs bébés dont Maggie.]
Toohey : Maintenant les enfants, pendant que je fais le cours de trafic en ligne, vous allez jouer aux jeux de construction. [Il ouvre une armoire et pleins de blocs en bois en sortent recouvrant entièrement tous les bébés, ne laissant que leurs yeux. Toohey s'en va et Maggie surgit hors des blocs.]
Marge (narratrice) : [Toohey est sur son ordinateur. Les bébés jouent avec les blocs et Maggie construit un monument à deux arcs puis un grand château.] Maggie avait un génie créatif bien supérieur aux autres enfants. Et je dis pas ça parce que je suis sa mère. Mais son maître d'école, monsieur Elsworth Toohey, voulait que tous ses élèves soient en conformité.
Toohey : [Toohey passe en revue les constructions des enfants avec une feuille et un crayon.] Banal. Très banal. Oh, merveilleusement prosaïque. [Il arrive ensuite devant le château de Maggie.] Oh ! Ça, ça ne va pas. Maggie, les danseuses ne donnent pas de coups de pieds et les immeubles ne doivent pas trop s'élever. [Il donne un grand coup de pied à la construction de Maggie.] Alors. Tes gravats sont encore un peu plus haut que les autres. Il faut donc... [Il écrase avec son pied le tas de blocs.] Voilà ! Bienvenue dans le monde réel, bébé.
Marge (narratrice) : [Maggie baisse les yeux de tristesse.] Il n'a pas laissé la créativité de Maggie s'épanouir.
[Sur le second mouvement de la neuvième symphonie de Beethoven, Maggie construit l'Empire State Building. Très contente, elle s'applaudit puis Toohey rampe derrière elle pour enlever un bloc de la base de la construction. Tout s'effondre et Toohey la réprimande. Maggie est furieuse. Ensuite avec des morceaux de sucre, Maggie construit le Taj Mahal. Toohey arrive avec du café qu'il verse dans une tasse puis le Taj Mahal, faisant fondre les sucres. Maggie est attristée. Puis Maggie construit le Nid d'Oiseau de Pékin. Toohey y accroche une pancarte « Condamné » puis fait rouler un jouet bulldozer détruisant le stade puis fait écraser le tas avec un véhicule doté d'une boule de démolition. Maggie construit un grand château de cartes qui s'envole lorsque Toohey active son ventilateur depuis son bureau. Maggie construit l'opéra de Springfield de l'épisode « Le bon, les brutes et la balance ». Toohey se lève derrière la construction avec une masse et frappe dessus formant ainsi trois cubes de blocs.]
Toohey : La médiocrité doit régir le monde !

SEQ 33 - INT/JOUR Garderie Mediocri-Tots
[Des parents arrivent à la garderie.]
Toohey : [Il tient Maggie dans ses mains puis la dépose auprès des autres bébés.] Bon alors Maggie, c'est la réunion des parents d'élèves alors je veux que tout le monde voit comme tu es devenue obéissante et non-créative. N'est-ce pas que tu es obéissante et comme les autres ? [Toohey s'en va et Maggie suce sa tétine en fronçant les yeux.]
[Dans une salle annexe, plusieurs parents font l'apéritif avec un quatuor composé de trois violonistes et d'une violoncelliste. Homer parle avec Toohey.]
Homer : J'sais pas comment vous supportez tous ces mômes Toohey. Si j'étais vous, il y aurait un tas de bébés zigouillés. [Ils trinquent.]
Toohey : [Il s'adresse à tous les parents.] Maintenant allons voir ce que vos enfants ont fait voulez-vous. Ne vous armez pas de courage, vous allez vraiment en croire vos yeux. [Toohey ouvre la salle où sont les bébés et rentrent tous.] Elle est... Oh ! [Maggie a construit un grand immeuble en blocs avec un dirigeable accroché au sommet. Maggie se tourne, montre un cube avec la lettre « U » puis pointe du doigt sa bouche en suçant sa tétine. Avec un sous-titre : « Va te faire... ».] Tu seras jugée comme un tout petit enfant.

SEQ 33 - INT/JOUR Garderie Mediocri-Tots
[Maggie est assise sur un tabouret à côté d'une poupée portant une perruque de juge anglais. Toohey s'adresse aux autres bébés.]
Toohey : Bébés et messieurs dames les jurés. [Les bébés sont assis sur une couverture par terre. Deux dorment, un pleure, un regarde le plafond, une secoue son biberon, un est désintéressé, un autre regarde ailleurs, un joue avec un ours en peluche, un suce son pouce, un regarde une autre sucer des ciseaux et une tombe sur son dos.] Le crime de cet enfant est là pour nous rappeler à quel point nous sommes ordinaires. Quand une touffe d'herbes s'élève au dessus des autres, est-ce qu'on applaudit ? Non, on la coupe tout de suite ! Je recommande neuf repos forcés, avec cumul de peine. [Il s'assoit sur une petite chaise devant une petite table.]
Maggie : [Elle descend du tabouret, enlève sa tétine et se racle la gorge.] À travers les siècles, le peintre digital, le sculpteur Play-Doh et le Lincoln Logger se sont dressés seuls devant le surveillant de garderie de son époque. Elle n'a pas vécu pour gagner des prix de bonne conduite. Elle a vécu pour elle-même, pour pouvoir accomplir des choses qui sont la gloire de toute l'humanité. C'est ma façon de vivre, je ne trouve pas d'intérêt à jouer avec les autres. [Elle s'adresse à la poupée faisant office de juge.] Et maintenant si la cours veut bien me permettre, c'est l'heure de la sieste. [Elle brandit sa tétine, la met à sa bouche puis elle baille et s'endort par terre.]

SEQ 34 - INT/JOUR Immeuble de Maggie
[Maggie, adulte, arrive au même immeuble qu'elle a construit avec le dirigeable. Une publicité est présente sur la façade de l'immeuble un peu plus haut : Homer Simpson dans Macbeth, la performance maintenant en Blu-ray.]
Marge (narratrice) : Maggie en grandissant devint une célèbre architecte. Un de ses immeubles devint une des merveilles du monde. [Une fois au sommet de l'immeuble, on arrive dans une salle où plusieurs bébés construisent de grandes constructions avec des blocs. Maggie fait le tour de ces œuvres.] Et au tout dernier étage il y avait une garderie modèle, où chaque enfant était libre de réaliser ses rêves. Parce que rien n'est... Maggie, arrête immédiatement ! [La scène disparaît en fumée. On retrouve Maggie bébé en train de peindre sur le mur du salon de manucure La Nuit Étoilée de Van Gogh avec des vernis.] Vilain bébé ! [Marge la prend dans ses bras. En contrechamps sur l'épaule de sa mère, Maggie hausse les bras en signe d'incompréhension à la caméra.]

SEQ 35 - Générique de fin
[Pendant le défilement des noms au générique, les nains chantent.]
Nains : Ami. Ami, ami, maintenant on va se quitter. Laissons Disney nous attaquer. Ami, ami, ami, ami. Ami, ami, on veut tout essayer. Pour se consoler, on veut se ploter. Entre amis, on est bi, on est bi.
L'équipe du site | A propos
©2000-2022 The Simpsons Park