Haut de page

Les Simpson à la TV

La pêche au Ned
S22E22

Ned Flanders tombe sous le charme d'Edna Krapabelle...

Papy fait de la contrebande

SEQ 1 INT/JOUR Musée aérospatial
[Une banderole sur la façade du musée souhaite la bienvenue aux employés de la centrale. Les Simpson arrivent devant]
Marge : J'arrive pas à croire que monsieur Burns ait réservé tout le musée juste pour une fête de société.
Lisa : Ca ne semble pas juste pour les visiteurs normaux.
[Sur le coté la famille de Cletus fait la queue derrière un cordon. Un écriteau indique "Musée fermée pour soirée privée"]
Brandine : On a fait dix huit heures de route pour venir ici.
Cletus : Ce qui y'a de bien quand même c'est que cette corde est vachement douce [Il frotte le cordon de la file d'attente]Touchez la les enfants.[Les enfants la touche et semblent apprécier]
[Les Simpson sont entrés dans le musée]
Homer : [en criant] La fête ! La fête ! La fête !
Marge : Homer ce sont les gens avec qui tu travailles, montre un peu de décence.
[Homer enlève son T-shirt et le fait tourner]
Homer : [en criant] Décence ! Décence ! Décence ! [Il fait claquer son T-shirt] Woohoo ! Woohoo ! [Il se met à faire des pompes en claquant ses mains à chaque remontée. Marge semble désespérée] Relax Marge, c'est une chance pour moi de faire la fête avec des collègues que je vois jamais.[Un homme passe à coté, Homer lui met la main sur l'épaule] comme ce gars là.
Collègue : Je suis votre superviseur.
Homer : C'est vrai ? Comment vous me trouvez ? [l'homme s'en va. Burns et Smithers approchent des Simpson]
Burns : Voyons, voyons, ne serait ce pas mon employé préféré et son épouse ? Et ça ça doit être les enfants. Un peu de gingembre ? [Il s'approche de Lisa et Bart et sort du gingembre de sa poche. Ils prennent un morceau chacun et croquent dedans]
Lisa : Monsieur Burns qui est gentil, c'est bizarre, il doit nous préparer quelque chose.
Bart : Lisa, monsieur Burns est le plus gentil des hommes que je connaisse.
Lisa : Combien d'hommes tu connais ?
Bart : Ben en gros, lui et p'pa.
[Homer s'approche d'un mini bar derrière lequel se tient Moe en smoking]
Homer : Joli smok' Moe.
Moe : Ouais merci. Je l'avais acheté pour mon enterrement mais il a pas de dos alors ne me fais pas retourner.[Homer regarde derrière Moe, il ne porte en effet qu'une moitié de smoking, toute la partie arrière est à nu. Homer est étonné] Hé j'ai payé pour un cercueil capitonné soie, et bon sang j'ai envie de la sentir [Il se frotte le dos]
[Lisa s'approche d'un écran sur lequel passe un film en noir et blanc sur l'histoire de l'aviation. D'autres personnes le regardent]
Voix-off : Depuis la naissance de l'aviation, l'homme a construit des musées consacrés à l'histoire de l'aéronautique et créé des documents audiovisuels pour attirer les visiteurs dans ces musées.[A l'image un vieil homme tient un carnet dont il fait défiler les pages pour animer un dessin d'avion qui vole] Depuis le petit carnet à dessins du musée des frères Wright au film Imax de Cap Canaveral, les documents audiovisuels de musées aéronautiques ont mené les clients tous comme les guides sur le chemin de la compréhension. [Un pilote qui regarde le film verse une larme] Voici l'histoire de ces documents.
[Dans une autre salle du musée où se trouvent les Simpson un homme entre avec un déguisement de Mr Burns, avec un masque énorme de Burns sur sa tête.]
Homer : Hé, un gars avec la tête d'andouille de Burns. [L'homme danse pour divertir les enfants mais ils s'en fichent totalement. Homer fait toc-toc sur le masque] Fais comme Burns ! [L'homme prend diverses poses. Homer rigole] C'est lui pile-poil.
[Des visiteurs, dont Bart et Lisa, suivent une guide vers une télé où est projeté un autre film]
Guide : Nous avons ici un film d'époque de l'équipe d'acrobates aériens de Springfield avec notre célèbre Agnes Skinner [Agnes est présente dans le musée, elle monte sur l'aile d'un avion et salue les spectateurs. Elle est accompagnée de Seymour. Sur la télé on peut la voir plus jeune en train de faire des acrobaties sur un avion en vol. Elle fait du monocycle puis des échasses, l'avion passe dans une ferme et quand il en ressort Agnes est sur les épaules d'une vache, elle même sur les échasses. Les spectateurs applaudissent Agnes]
[Dans une autre salle, un gigantesque avion en bois, le Plywood Pelican, est exposé]
Homer : Whao un avion en bois ! C'était une époque où les arbres servaient à quelque chose au lieu de se contenter d'être là comme des crétins.
Lisa : [elle lit un dépliant] Le Pélican de Contreplaqué était plus grand qu'un terrain de football. Il pesait plus lourd que l'état du New Hampshire. Il n'a volé qu'une fois, piloté par son créateur monsieur Montgomery Burns.
Burns : J'ai volé à une altitude de six pieds sur une distance de quatre pieds et demi. Puis on a découvert que la pluie lui faisait prendre feu, et puis le führer m'a viré.
Homer : Quelle fête magique ça a été ! Vraiment monsieur Burns c'est un grand homme.
Marge : Oui et ben moi tout ça ne m'inspire rien de bon.
Homer : Voyons Marge cet endroit est super. Entrée libre, super bouffe, et on a pu essayer les waters du futur.
Marge : Homer, c'était Apollo 12.
[Plus tard Burns monte sur une scène et s'adresse à ses employés]
Burns : Salut masse salariale, est ce que tout le monde est content ?
Lenny : Oui !
Carl : C'est super !
Lenny : Je mourrais pour vous.
Burns : Votre sens de l'affront est il émoussé ?
Homer : Crache ta pastille super-boss.
Burns : [rires] Parfait ! Prend effet immédiatement : la distribution de médicaments gratuits pour les employés est annulée.
[Tout le monde est étonné et commence à raler]
Lenny/Carl : Quoi ?
Burns : En ces périodes de hausse, la santé coute cher, blablabla blablabla, cause toujours tu m'intéresses. Dehors !
Lisa : Il doit s'agir de la mauvaise surprise dont il parlait dans l'invitation [elle tend l'invitation à Homer, il y est effectivement annoncée une mauvaise surprise]
[les employés sont en colère]
Carl : Attrapons le !
[Ils se mettent tous à lui courir après. Burns et Smithers montent dans une sorte de voiturette à pédales surmontée d'un parasol géant lui permettant de voler]
Burns : [à Smithers] Décollez imbécile !
Smithers : J'essayais de vous expliquer monsieur que cet engin en fait n'a jamais marché.
Burns : Smithers, vous devez y croire.[Smithers se met à pédaler, l'engin avance et au moment où la foule s'apprête à les rattraper, il décolle et passe devant la pleine lune, comme le vélo volant dans le film E.T.] Prochain arrêt, l'île des pirates. Et bien ça a été une bien belle fête. Vous croyez que Carole de la compta et Mike des expéditions vont finir ensemble ?
Smithers : [essouflé à force de pédaler] Il est marié.
Burns : Changement de cap,il faut prévenir Carole.[Smithers fait demi tour]

SEQ 2 INT/JOUR Maison des Simpson - Cuisine
[Les Simpson sont réunis dans la cuisine. Plein de boites de médicaments sont posées sur la table. Marge écrit des choses dans un carnet]
Marge : Maintenant que monsieur Burns a limité la gratuité des médicaments, il va falloir qu'on limite nos maladies.
Homer : Je vais trouver un deuxième boulot, un qui paie bien. Vous croyez que le série Friends a besoin d'un autre friend ?
Lisa : Ils ont arrêté cette série.
Homer : Dommage, j'aurais été parfait en petit cousin de Rachel. Bon alors vous, vous vous farcissez les uns les autres, hein. Mais qui c'est qui va se farcir ce bon vieux Homer, hein ?


SEQ 3 INT/JOUR Agence pour l'emploi
[Homer est dans la queue. Il arrive au guichet]
Homer : J'ai besoin d'un nouveau boulot pour payer nos médicaments.
Guichetier : Hein, hein.
Homer : Du moment que je travaille que cinq heures par jour, pas trop d'effort, peu de bureau, pas d'obligation de faire le père Noël, pas trop de nudité.
Guichetier : Bon alors voyons ce que j'ai[Il tapote sur son clavier d'ordinateur. En réalité il joue à un jeu vidéo, un doom-like, il tue un ennemi]
Voix-off du jeu : Vous avez vaincu le robot et vérrouillé le portail. Foboss est sauvé.
Homer : Un faux boss ? Ca c'est un bon boulot pour moi.

SEQ 4 Emission Smartline
Kent : Suivant l'exemple de l'usine nucléaire de Springfield, d'autres entreprises locales ont annulé leur programme d'aide médicale. Même chez nous à Channel 6.
[Krusty est sur scène assis sur un tabouret pour présenter son émission pour enfants]
Krusty : Maintenant les enfants je veux que vous alliez dans la pharmacie de vos parents, trouvez tous les comprimés qui sont marqués lithium dibromide [Mr Teeny entre sur scène en tenant un comprimé géant de lithium dibromide à bout de bras] et envoyez les moi maintenant ! Personne n'aime les clowns dépressifs [puis il se met tour à tour à rire et à pleurer]
Kent : Pour faire face à la crise, plusieurs consommateurs se tournent vers des médecines dites parallèles.
[Le chef Wiggum et son fils apparaissent à l'écran. Ils sont dans la salle des saisies de la police]
Chef Wiggum : J'ai du soigner Ralph avec des médicaments saisis en douane [Il lui donne un comprimé. Ralph l'avale et ses pupilles se dilatent]
Ralph : Je suis fou des pilules de saisie.
Kent : Bien sur cela ne serait pas nécessaire si les prix des médicaments étaient raisonnables. Docteur Julius Hibbert êtes vous d'accord ?
[Le docteur Hibbert apparaît à l'écran. Il est en survêtement]
Dr Hibbert : Voyons Kent, laissez tranquilles ces pauvres labos, ils ont de gros frais que nous ignorons et ils savent très bien soigner nos frères. Permettez moi de vous présenter ces charmantes jeunes femmes de chez Pfizer [Quatre jeunes femmes sexy l'entourent. Il rigole. Les jeunes femmes commencent une chorégraphie sur une chanson hip-hop avec des accessoires géants comme des tubes de medicaments et des seringues. Le docteur Hibbert danse lui aussi] Possibles effets secondaires : le vertige de la briéveté des mariages.[Il croise les bras tel un rappeur] Nom de dieu !

SEQ 5 INT/JOUR Usine pharmaceutique Pharm-er John's
[Marge et Lisa sont assises à une table avec un représentant de la marque pharmaceutique]
Représentant : Et bien laissez moi commencer en disant que c'est toujours un plaisir de rencontrer une mère et une fille qui ont déjoué les services de sécurité en forçant la porte de mon bureau.
Marge : Je ne vois simplement pas pourquoi une petite pilule couterait trente dollars.
Lisa : Les médicaments ne sont pas si chers dans d'autres pays.
Représentant : Dans d'autres pays, les familles dorment à même le sol et bouffent des cafards.
Lisa : De quel pays vous parlez ?
Représentant : Es tu déjà allé en Norvège ?
Lisa : Non.
Représentant : Et bien c'est ce qu'ils font en Norvège et c'est pour ça que personnellement je remercie dieu de payer trop cher mes médicaments. [Marge et Lisa le regardent interloquées] Enfin je veux dire le juste prix...Enfin je veux dire pas si cher que ça. Regardez cette vidéo [Il allume une télé avec une télécommande et se sauve.]
Voix-off de la vidéo : Le puissant fleuve Amazone, les indigènes lui avaient donné un surnom. On s'est débarassé des indigènes et personne ne se souvient du surnom. Mais voici un surnom dont tout le monde se souvient : Huey Lewis et les News. [La vidéo enchaine sur le clip de la chanson I want a new drug de Huey Lewis & The News. Marge et Lisa regardent mais ne semblent pas comprendre pourquoi il leur a mis cette vidéo]

SEQ 6 INT/JOUR Chateau de retraite
[une infirmière distribue les médicaments aux personnes agées]
Infirmière : Et maintenant voila vos médicaments.
[Le vieux fou juif regarde dans le gobelet qu'elle lui a donné]
Vieux fou : Attendez une minute, c'est pas un comprimé, c'est un grain de maïs.
Jasper : Moi j'ai une capsule [il sort un bouchon de bouteille de son gobelet]
Abraham : [Une mouche sort de son gobelet] Le mien s'est envolé.
Infirmière : Laissez moi vous expliquer [Elle ferme une porte et leur parle de derrière une grille en métal] derrière cette protection. Maintenant vos médicaments sont devenus bien trop chers et personne n'en a plus rien à faire de vous, alors après mûre réflexion nous avons décidé de vous désintoxiquer. Pour ceux qui auront survécu à la nuit, nous aurons des gaufres demain [elle ferme un rideau métallique]
Jasper : Ah, des gaufres.
Abraham : J'ai pas survécu à la dernière guerre mondiale pour me laisser maltraiter par une distributrice de pilules. je vais pas me laisser faire ! [il se lève]
Vieux fou : Oh il est fou mais que voulez vous y faire, il est jeune.

SEQ 7 INT/NUIT Maison des Simpson - Séjour
[Les Simpson sont réunis dans le séjour]
Marge : Bon, les labos pharmaceutiques ne feront rien pour nous aider.
[Abraham entre dans la maison]
Abe : J'ai la réponse !
Homer : Papa ?
Abe : Ouf merci, c'est la bonne maison. Je suis entré dans quatre maisons avant d'arriver ici alors écoutez, tous les médicaments qu'on veut sont de l'autre coté de la frontière, j'ai un ami qui va nous aider.
Homer : La frontière hein ? Alors vaut mieux que je ponce mes empreintes [Il se ponce le bout des doigts avec une ponceuse électrique et crie de douleur]Je pourrais aussi mettre des gants...Oh non ils sont la haut [il continue de poncer]

SEQ 8 EXT/JOUR Frontière
[Homer et Abe sont en voiture et arrive à la frontière. Homer a mis un sombrero et un poncho car il pense être à la frontière mexicaine. Ils écoutent de la musique mexicaine. Homer s'arrête à la barrière et parle au douanier]
Homer : Hola señor, on est des gringos qui voulont dépenser mucho dinero dans votre pays.
Douanier : [avec l'accent canadien] Parfait, bienvenue au Canada ! [Un zoome arrière révèle qu'ils sont à la frontière canadienne, un panneau indique "sans Celine Dion"]
Homer : D'oh !

SEQ 9 INT/JOUR Siège des anciens combattants canadiens
[Des vieux jouent aux cartes à une table. Homer et Abe sont venus voir Johnny,l'ami de Abe]
Johnny : Bon Abraham, voila ta fausse carte de sécurité sociale canadienne [il lui tend la carte] Tu la montres dans n'importe quelle pharmacie, t'auras assez de médicaments pour te faire ressembler à un vrai canadien [Les vieux Canadiens rient]
Vieux Canadien : Elle est bien bonne Johnny !
Abe : Merci mille fois Johnny.Pour te remercier j'aimerais t'offrir ce lecteur DVD.[Il lui donne le lecteur puis ils partent]
Johnny : Qu'est ce que c'est que ça ? Ou est ce qu'on met la mélasse donc ?

SEQ 10 INT/JOUR Pharmacie canadienne
Abe : Je voudrais du Viox, du Coumadin, de l'albutérol, du Brevacide et un appareil pour prendre soi même la tension artérielle, avec la boite.
Pharmacien : Tout ce que vous voudrez ami canadien.
Abe : Canadien ? [Il l'attrape par le col]Tu veux m'insulter ou quoi ? [Il le lache et se calme] Enfin je veux dire, t'as trouvé le mot juste.
[Un montage montre Abe qui se sert en médicaments dans des grands bacs en vrac et Homer qui met les comprimés dans un pilulier semainier. Puis on les voit rebondir au ralenti comem sur un trampoline]

SEQ 11 EXT/JOUR Frontière canadienne
[Abe et Homer rentrent aux Etats Unis]
Douanier 1 : Rien à déclarer ?
Homer : Je déclare que vous avez les plus beaux yeux marrons du monde.
Douanier 1 : [ton menaçant]Moi je crois que vous passez en contrebande...[ton gentil] un coeur gros comme un terrain de baseball. Allez, entrez dans mon pays gros balourd. [Homer et Abe passent la barrière et ils rigolent]
Douanier 2 : Il avait un passeport ?
Douanier 1 : Oui...pour mon coeur.

SEQ 12 EXT/JOUR Chateau de retraite
[Homer est garé devant la maison de retraite, il est en train de sortir des cartons de médicaments de son coffre]
Homer : [en criant] Médicaments ! Différentes drogues ! Lisez attentivement les notices [Il pose des cartons sur un diable et les emmène à l'intérieur] Ho ho, où est ce que je les ai mises les notices ?

SEQ 13 INT/JOUR Chateau de retraite
[Abe est assis dans un fauteuil avec plein de cartons de médicaments à ses cotés pour les distribuer aux autres résidents de la maison de retraite qui attendent impatiemment leur tour]
Abe : Alors, à qui le tour ? J'ai des pilules pour retarder le sommeil, coaguler, éliminer et copuler. Dans cet ordre.
[le gang des Los Blousinos del Souvenir entre dans la pièce]
Homme : Grand père, nous voudrions vous remercier pour tout ce que vous avez fait pour nous. Acceptez s'il vous plait le blouson souvenir du film Operation Dumbo Drop [Il lui tend le blouson] Regardez, ils ont utilisé le même D pour "Dumbo" et pour "Drop". Hahaha c'est incroyable, il y en a eu que trois de jamais acheté.

SEQ 14 INT/JOUR Maison des Simpson
[Homer entre dans la maison]
Homer : Marge ? Bart ? Lisa ? [Il ouvre la porte qui donne sur le jardin. Marge, Bart, Lisa et Maggie sont habillés en tenue hawaïenne pour lui faire une surprise]
Marge/Bart/Lisa : [en choeur] Aloha !
Homer : Ho, c'est tout comme à Hawaï, sauf qu'on se fait pas tabasser si on quitte l'hôtel [Marge lui met un collier de fleurs autour du cou] Pourquoi tout ça ?
Lisa : Nous voulions juste te remercier parce que grace au Letsomil je ne suis plus anxieuse de faire partie de la famille Simpson. je suis un peu anxieuse de prendre du Letsomil mais le Prossac m'empêche de l'être trop.
[Bart avale des comprimés]
Bart : Mon papa, le passeur de drogue.
[Homer met la main dans sa bouche et en sort un chapelet d'au moins une quinzaine de ballons de baudruche attachés à une ficelle]
Homer : Oh, il me faut quelque chose pour me remettre l'estomac en place [Il ouvre le premier ballon, il est rempli de médicaments, il en avale une poignée] Ouh attendez, il faut manger quand on prend ça [Il ouvre un autre ballon qui contient un sandwich, il le mange]

SEQ 15 INT/JOUR Mini-Marché
[Homer se gare et entre]
Apu : Oh voyons ça, c'est monsieur Homer, mon client préféré. Jetez un coup d'oeil sur mon Playmec gratos et dites moi de retourner dans un pays dont je ne suis pas originaire.
Homer : Pourquoi t'es gentil comme ça Apu ? Tu veux des médicaments pas chers ?
Apu : Laissez moi venir dans un de vos passages en fraude, mes huit bébés me rendent dingues, avec leurs éternuements et leurs toux et leurs fuites [???] Monsieur Propre n'ose même plus se montrer. [Il attrape Homer par le col] Oh qu'est ce que ça veut dire, je ne sais même pas, c'est le genre de mauvais jeux de mots que je fais. Je suis si fatigué.
Ned : [il apparaît derrière Homer] Aide moi Homer, mon petit Rodie a besoin de son insuline. Ca me brise le coeur de le voir souffru-souffra-souffrir.
Homer : Flanders, je sais pas. Je veux dire t'as rien fais pour moi depuis que tu m'as prété ces cinq mille dollars hier.
Ned : Je n'affirme pas être le voisin parfait.
Apu : Si vous nous laissez venir, je vous laisserai dix minutes tout seul avec ma machine à glaces. Vous ferez ce que vous voudrez.
Homer : pas de caméra ?
Apu : [il semble dégouté mais accepte quand même] Pas de caméra...

SEQ 16 EXT/JOUR Route canadienne
[Homer, Abe, Apu et Ned sont dans une voiture au Canada. C'est Homer qui conduit, Abe dort sur le siège passager]
Apu : Homer, dites à monsieur Ned de cesser de vouloir me convertir.
Ned : Je disais juste comme je le trouvais courageux d'adorer un faux dieu.
Apu : Mais je n'adore pas un dieu, ok ? J'adore toute une super équipe de divinités que [Ned lui pince le bras, l'empéchant de finir sa phrase] Aïe ! Oh non, il vient de me pincer.
Ned : Alors, elle est où votre super équipe maintenant ?
Homer : Ecoutez vous deux, je vais vous le dire moi qui c'est le vrai dieu...si vous vous tenez tranquilles pendant le reste du voyage.
Apu : Mais enfin c'est lui...
Ned : mais non enfin, c'est...
[Homer détache sa ceinture et quitte son siège]
Homer : Bon et ben j'arrive derrière [la voiture fait des écarts sur la route, les autres véhicules sont obligés d'aller dans le bas coté pour l'éviter]
Apu : Oh sauve moi Shiva.
Ned : Pourquoi vous n'appelez pas super-héros ?
Apu : Vous allez la fermer.

SEQ 17 EXT/JOUR Devant une pharmacie à Winnipeg
[Les quatre hommes chargent des cartons de médicaments dans le coffre. Un Canadien qui ressemble à Flanders passe à coté]
Flanders canadien : Vingt dollars et boule de suif, regardez moi ces yankee doodle dandies. Y'a un nouveau Vietnam ou quoi ?
Ned : Hello voisinou du nord [Ils se serrent la main] J'aime bien ton style de charabia.
[Ned et le canadien se mettent à discuter dans un langage incompréhensible à base de "doodly" et de "idly"]
Flanders canadien : [Il sort un joint de sa poche] Voudrais tu te faire une taffe de marijuanou ? C'est légal ici.
Ned : On m'avait bien dit que Satan serait séduisant. Allons nous en !

SEQ 18 EXT/JOUR Frontière américano-canadienne
[Les quatre hommes sont dans la voiture et rentrent aux USA. Ned sort un thermos de café]
Ned : Quelqu'un veut du café pour le retour ?
Apu : Pas ce jus de chaussette qu'on trouve ici. Parce que je ne le donnerais même pas à mes chiens.
Ned : Non, non, du café frais moulu. [Il sert une tasse à Apu] Attention, il est plus chaud qu'une présentatrice météo.
[Apu souffle dessus et en bois une gorgée]
Apu : Oh bon sang, chaud, chaud, chaud ! [Il se met à pousser des petits cris]
Ned : Attendez, laissez moi enrouler cette serviette humide pour vous rafraichir [Il lui enroule une serviette autour de la tête. La voiture arrive au niveau d'un douanier qui prend Apu pour un islamiste fanatique a cause du turban sur la tête et de ses cris]
Douanie : Arrêtez le, il exprime publiquement sa foi. [La voiture est encerclée par les douaniers qui les tiennent en joue avec des pistolets]
Homer : Arrêtez on est que des touristes innocents [Il ouvre sa portière, un énorme tas de médicaments tombe par terre sur la route. Apu se remet à crier]
Apu : J'ai bu une nouvelle gorgée.

SEQ 19 INT/JOUR Prison
[Le journal télévisé est diffusé à la télé]
Présentateur : La police montée a arrété un gang américain de trafic de drogue [On voit les images de l'arrestation] L'ancien astronaute, Homer Simpson, a été placé en garde à vue.
[Un zoom arrière nous montre que Homer, Abe, Apu et Ned regardent la télé depuis une cellule de prison]
Homer : [en regardant son image à la télé] Oh, ça me fait des grosses fesses quand je suis filmé comme ça.
[Deux hommes arrivent devant la cellule]
Homme : We confiscated your car and its contents.
Traducteur : Nous avons confisqué votre voiture et son contenu.
Homme : You may leave Canada but never return.
Traducteur : Vous pouvez quitter le Canada mais vous n'avez plus le droit d'y revenir.
Homme : I'm a big fat french idiot.
Traducteur : Je suis un grand, gros... [Il réalise ce qu'il dit et s'arrête net] Hé ! [L'autre homme rit]

SEQ 20 EXT/JOUR Chateau de retraite
[Homer et Abe sont assis sur un banc devant la maison de retraite]
Abe : Plus de médicaments, on a laché tout le monde.
[L'homme qui avait donné le blouson à Abe s'approche d'eux]
Homme : Votre blouson señor [Abe lui rend] Dieu merci on n'avait pas cousu votre nom sur la poitrine.
Abe : [triste] Hooo...
Homer : [il prend Abe par l'épaule] Papa, t'as fais de ton mieux. Pour la première fois de ma vie je peux dire sans avoir bu une goutte que je t'admire sincèrement.
[Abe est touché, il prend Homer dans ses bras. Homer en profite pour boire une bière dans son dos. Le chef Wiggum passe en voiture et l'aperçoit]
Wiggum : On ne boit pas en public. [Homer cache sa cannette dans un sac en papier] Hé, ou est elle passée ? Bon...[il repart]

SEQ 21 INT/JOUR Centrale nucléaire - Bureau de Burns
[Burns et Smithers sont dans le bureau]
Burns : Ah, il n'y a rien de tel qu'annuler la distribution de médicaments aux employés pour se sentir en paix avec l'univers.
Smithers : Je suis d'accord monsieur.
Burns : La ferme ! J'en ai tellement marre de vous Smithers. Votre flagornerie, votre complet accord permanent, vos allaitements sur le sol [Smithers fait un malaise, il est allongé par terre, la gorge toute boursouflée et a du mal à respirer. Burns panique] Smithers, si c'est pour vous rendre intéressant, arrêtez immédiatement !
Smithers : Monsieur, ma thyroïde est en train de gonfler.
Burns : Quelle barbe mon vieux ! J'ai besoin de votre gorge claire et prête au parjure.
Smithers : Depuis qu'il n'y a plus de médicaments, je ne peux plus me procurer ma thyroxine. Mais avant de mourir, voici ce que je n'ai jamais osé vous dire. Monsieur, je...[Il n'arrive pas a finir sa phrase et perd connaissance. Burns le prend dans ses bras]
Burns : Ne craignez rien Smithers, je remuerai ciel et terre pour vous sauver. ce sera plus facile que d'apprendre à un nouvel assistant où sont mes plombages.

SEQ 22 EXT/JOUR Chateau de retraite
[Homer et Abe sont toujours sur le banc]
Abe : J'aimerais bien qu'on se refasse une belle petite virée mais on ne peut plus passer la frontière en voiture maintenant.
Homer : Y'a d'autres façons d'entrer au Canada [Il imagine Abe et lui portés par King Kong qui entre au Canada poursuivi par des avions. King Kong jette Abe] C'est ça ! Un avion !
Abe : Passer des drogues en contrebande par avion ça marchera jamais.
Homer : Bien sur que si, tout ce qu'il nous faut c'est un pilote.
Burns : J'ai tout ce qu'il vous faut [Il se tient devant eux, habillé avec sa tenue de pilote de jadis]
Homer : Katharine Hepburn ?
Burns : [il enlève son casque] Non andouille, c'est moi Burns. Allez venez avec moi.

SEQ 23 EXT/JOUR Plywood Pelican
[L'avion qui était au musée de l'aérospatiale,le Plywood Pelican, vole à présent en plein ciel]
Burns : Enfin mon avion va être utilisé comme je voulais qu'il le soit. Pour détourner les lois des Etats Unis.

SEQ 24 EXT/JOUR Manitoba
[Johhny, l'ami de Abe est en train de charger les soutes de l'avion de cartons de médicaments avec un chariot élévateur]
Johnny : On dirait que votre avion est plutôt plein, hein. Je voudrais pas le surcharger.
Abe : Pfft, la parfaite mauviette canadienne. C'est pour ça que vous avez des boules de neige et que nous on a la bombe H.
Homer : On apprécie sincérement votre aide Johnny. Y'a une façon de vous remercier ?
Johnny : Et ben j'ai toujours eu envie de voir un homme avec le Q.I. d'un enfant de cinq ans éxécuté par l'état. C'est des choses qu'on connait pas par ici.
Homer : C'est vrai ? en Amérique on fait ça quatre fois par semaine. Si vous venez je vous aurai de très bonnes places devant.
Johnny : Sur que ça j'adorerai.

SEQ 25 EXT/JOUR The Plywood Pelican
[Burns est aux commandes de l'avion. Ils rentrent aux Etats Unis. Les conditions météo sont mauvaises]
Burns : Nous perdons de l'altitude, il faut lacher tous les poids inutiles.
[Ils regardent Homer qui est à l'arrière en train de se gaver de donuts]
Homer : Quoi ? Vous allez pas me balancer. Je peux perdre du poids, donnez moi une chance [Il se met a faire des exercices de gym en écartant les bras et en les ramenant près du corps]Un, deux...[Il est déja épuisé et se rassoit] Ouh, je préfère mourir.
[L'avion est secoué par des turbulences]
Burns : C'est trop tard, on va devoir atterrir en catastrophe.
Homer : Ben au moins on finira tous ensemble.
[Burns a mis un parachute sur son dos et est prêt à sauter]
Burns : Bon, nous avons trois parachutes, celui ci est pour moi, et ces deux [il en a deux autres dans la main] sont des cadeaux pour mes neveux [Il saute] Taillo !
[Homer et Abe le regardent sauter, impuissants]
Abe : Homer, t'es sur de savoir piloter cet engin ? [L'avion ne vole pas droit]
Homer : On va s'en tirer papa, même si on bat de l'aile [Une aile se décroche] Pinaise !

SEQ 26 EXT/JOUR Springfield - Place de l'hotel de ville
[L'avion se pose sans trop de dégats sur la place de l'hôtel de ville et finit sa course en heurtant à peine la voiture du chef Wiggum dans laquelle il dormait. Il est réveillé, d'autres voitures de police arrivent. Ils sortent leurs armes et tiennent en joue Homer et Abe qui sortent de l'avion, des tas de médicaments en tombent également]
Wiggum : Au nom de la loi, je vous arrête !
Abe : Quelle accusation ?
Wiggum : Avoir fait faire à un chef de la police...[Il ne finit pas sa phrase et passe les menottes à Abe] Montez dans la voiture et ne touchez pas ces fusils, je les ai tous chargés.
Willie : [il leur coupe la route en se mettant devant la voiture] Va falloir m'arrêter moi aussi. Abraham Simpson m'a procuré le Propecia pour faire pousser le gazon dans mon champ [Il ouvre sa chemise et montre ses poils du torse]
Vendeur de BD : Il a guéri mon lumbago, merci.
Nelson : Les allergies aux couches...
Frink : Mes glaviloïdes me font beaucoup moins mal.
Tahiti Mel : Grace à ces pilules contre l'intolérance au lactose, je peux boire ce milkshake de la marque Krusty. [Il boit du milshake mais ne le trouve pas bon] Terrible !
Wiggum : Et bien Simpson vous avez aidé pas mal de gens alors comme il est dit dans le manuel de la police de Springfield, si tu peux pas les battre, joins toi à eux [Il lui enlève les menottes, la foule est ravie]
Lou : Oh chef, vous savez j'ai vérifié dans le manuel, et un tas de choses que vous dîtes ne sont pas dedans.
Wiggum : Oui ben regarde de plus près Lou [Lou approche son visage à quelques centimètres du livre, Wiggum met une claque dans le livre et cogne Lou par la même occasion]
Lou : Oh !

SEQ 27 EXT/JOUR Maison de Burns
[Burns se pose en parachute dans son jardin, il se rue dans sa maison, monte les escaliers et arrive devant une porte, une fiole de médicament à la main]
Burns : J'espère qu'il n'est pas trop tard.[Derrière la porte Smithers est allongé inconscient dans un caisson en verre comme celui de Blanche Neige. Il l'ouvre et lui verse une goutte de médicament dans la bouche] Avalez potion, vite ! Oh ça ne fait pas d'effet. Seule mon haleine aigre et fétide pourra le réveiller [Il lui fait du bouche à bouche. Smithers se réveille immédiatement et a l'air d'apprécier le baiser. Burns à la tête qui tourne et s'évanouit. La thyroïde de Smithers dégonfle et il se lève]
Smithers : Monsieur, vous m'avez sauvé la vie.
Burns : [qui s'est relevé] Oui. Smithers, j'étais un misérable vieil imbécile, mais à partir de maintenant je fournirai tous les médicaments dont auront besoin tous mes employés à plein temps.

SEQ 28 INT/JOUR Maison des Simpson - Cuisine
[Marge fait la vaisselle. Homer entre dans la suisine avec une lettre à la main]
Homer : Super nouvelle chérie ! Monsieur Burns m'a nommé consultant à mi-temps. Hé, c'est quoi cette grosseur ? [Il touche une sorte de boule qui a poussé dans son cou]
L'équipe du site | A propos
©2000-2022 The Simpsons Park