Haut de page

La cage au fol

Saison 27 - Episode 17
Code : VABF10 | N° : 591 | Durée : 20'18

< Episode précédent Episode suivant >

Guide des épisodes


Dates de diffusion

 03-04-2016  01-12-2018  29-12-2016  07-04-2020

Titres étrangers

The Burns Cage
Ein Käfig voller Smithers
?rült Burns ketrece
La gabbia di Burns
La jaula de Burns
Prisioneiro do Amor
Ein Käfig voller Smithers
Valheista vapaa
Klatka Burnsa

Les Simpson à la TV

Reality chaud
S14E05

Les Simpson vivent dans une maison du XIXème siècle pour une émission télé...

La cage au fol

Après avoir sauvé la vie de Monsieur Burns lors d'un saut en parachute, Smithers essaie de lui déclarer sa flamme, mais Monsieur Burns le rembarre sèchement. Attristé et énervé, il se montre plus dur envers Homer, Lenny et Carl, qui essaient de lui trouver un petit-ami pour le rendre plus joyeux et affable. A l'école, Lisa obtient le premier rôle féminin dans une représentation Théâtrale de Casablanca. Le premier rôle masculin d'abord promis à Milhouse revient à Jack, un élève doué et sûr de lui. Milhouse qui par conséquent devient sa doublure, est déçu de ne pas pouvoir jouer la pièce avec Lisa. Bart lui propose alors de l'aider à se débarrasser de Jack...

Références

Casablanca (film)  ? La pièce que jouent les enfants à l'école
Les trois stooges (Série télévisée)  ? Lorsqu'Homer, Lenny et Carl se font prendre à jouer au "bowling" à la centrale.
Star Trek (série télé)  ? George Takei parle de William Shatner, interprète du commandant Kirk dans la série.
Le trésor de la Sierra Madre (film)  ? La séquence finale avec le trésor.
L'Odyssée de l'African Queen (film)  ? La séquence finale avec le trésor.
The Birdcage (film)  ? Le titre VO fait référence au remake américain de la cage aux folles.
Equus (pièce de théâtre)  ? Un bandeau sur la facade de l'école indique que les maternelles vont jouer cette pièce.

Musiques de l'épisode

Celebration (Chanson) de Kool and the Gang  ? Musique de fond lors du montage des activités communes de Smithers et Julio.

Personnages de l'épisode

Tom Collins - Jack Deforest - George Takei

Captures d'écran



Voir les 236 captures d'écran de cet épisode

Critiques de l'épisode

Simpsmania | 01/04/2019 à 14h55 | 13/20

Assez bon épisode pour ce qui est de l'histoire principale. Après 27 saisons, il était temps pour Smithers d'avouer ce qu'il ressent pour son tyrannique patron. Burns se doutait-il de quelque chose ? Son rejet au début de l'épisode semble révéler qu'il l'avait deviné depuis déjà quelque temps. J'ai beaucoup apprécié que Marge et Homer tentent de "recaser" Smithers, mais le personnage du gay cubain n'est pas assez convaincant et ne sert que de substitut pour consoler le secrétaire. Et on sent venir à des kilomètres que Smithers ne peut oublier Burns. Amour quand tu nous tiens... Par contre, ce n'est pas la première fois que l'on voit Burns aussi démuni en l'absence de son précieux "aide de camp". Le dénouement montre que, même si Burns ne compte pas se mettre en couple avec Smithers, il a compris les sentiments de celui-ci et il n'est pas à exclure qu'il le traitera avec davantage de respect à l'avenir. Alors qu'est-ce qui fait que la note ne montera pas plus ? L'histoire B, qui est d'une mièvrerie sans nom. Une pièce sur le célèbre film de Casablanca ? Ok, ça se laisse lire. Milhouse est un piètre acteur ? Comme c'est étonnant. Jack fait irruption et Lisa se laisse séduire ? C'est d'une brillante originalité ! Notons au passage que la voix du garçon est trop adulte pour son jeune âge... ce n'est pas crédible du tout. Je note 13/20, et ce sera suffisant. Et parce que je ne suis pas Ugarte, je vous accorde le droit de me mépriser (lol).
Lionel_B | 30/07/2020 à 20h47 | 12/20

Encore un épisode qui aurait pu être meilleur s'il avait la volonté de briser le statu quo, mais comme on est dans les Simpson, ça passe ou ça casse, et ici... Non, Burns et Smithers ne forment pas un couple. Car c'est ça l'histoire A, après avoir compris que Burns ne tenait pas à lui après une énième tentative de lui déclarer sa flamme, Smithers va voir ailleurs et démissionne, dans l'ensemble, c'est une bonne histoire, mais sa fin ne me convainc pas. Tout s'arrange entre eux à la fin, parce que Smithers ne peut pas rejeter son amour Burns et Burns parce qu'il a besoin de Smithers pour gérer la centrale... Dommage. Quant à l'histoire B, sur cette adaptation de Casablanca en pièce d'école, elle ne s'insère pas dans l'épisode avec fluidité et le dénouement est très expédié, on ne comprend pas de tout de suite le pourquoi du comment. Dernier détail, cet épisode est plus animé que la moyenne, mais ça manque de fluidité, on sent la volonté de faire évoluer l'animation, mais qu'il y a encore un manque de maîtrise quelque part, ça ira mieux avec la saison 29. Quant aux gags, ils passent plutôt bien : "Marry me" qui devient "Marry Moe", les trappes dans le bureaux de Burns, le nouvel élève qui se bat contre les brutes et Burns qui demande de ne pas mettre de musique dans la scène où il élance Smithers.
marianne6969 | 26/12/2018 à 19h51 | 12/20

L'histoire A est vraiment pas mal. D'habitude je n'aime pas les chansons mais j'ai trouvé celle de Smithers vraiment bonne. J'ai apprécié voir Homer Carl et Lenny travailler à la centrale hors de leur poste de travail habituels. J'ai aussi aimé lorsqu'Homer Lenny et Carl décident de caser Smithers, le passage dans le bar de Moe (le gag Grindr avec qui Marge qui cherchait une appli pour moulins à poivre). Smithers qui se rebelle : bon point aussi! Et novateur. Petit bémol cependant pour la suite car je l'ai trouvé un peu expédiée (Smithers tombe trop rapidement "amoureux" de Julio), de plus je n'aime pas ce personnage. Je n'ai pas non plus trop aimé leur voyage. Néanmoins coté Burns c'est vraiment pas mal (lorsqu'il se rend compte que Smithers lui est indispensable et qu'il ne sait plus quoi faire sans lui) et la conclusion est sympathique dans la continuité du reste au restaurant, j'ai bien aimé lorsque Smithers dit qu'il ne veut ni argent ou lettre d'excuse faite par des avocats. Le vrai point noir de l'épisode est l'histoire B qui est mauvaise. Je n'aime ni l'intrigue (Milhouse qui joue mal, ce qui rend Lisa nerveuse) ni le nouvel enfant très étrange avec sa voix d'adulte... Vraiment sans interêt, dommage qu'il n'y ai pas eu plus de temps consacré à l'histoire A...
Dr.Hibbert8 | 26/09/2020 à 23h29 | 12/20

Un troisième épisode sur les amours de Smithers dans les saisons plus récentes, pourquoi pas ? Smithers qui se désiste de Mr.Burns est quand même un grand pas pour lui, et j'ai trouvé cette idée de scénario plutôt originale. Il y avait quelques gags qui m'ont fait rire, souvent situé dans le début de l'épisode. Le rythme est plutôt dynamique, ça avance bien, mais j'ai un peu moins aimé l'épisode lorsque Smithers démisionnne de la centrale, quittant Mr.Burns, ça devient plus lent à partir de là. J'ai également trouvé la fin un peu amer, trop précipité, mais ce n'est pas si mal. L'histoire secondaire avec Lisa est agréable, mais elle ne m'as pas vraiment convaincu. Le garçon apparaît de nulle part et la fin avec Jack déguisé en Milhouse est vraiment minable, et pas du tout justifié. De bons gags comme Burns qui veut que ses avocats lui écrivent leurs propres lettres d'excuses, le vendeur de BD déguisé en Hello Kitty, la teappe sous le bureau de Mr Burns, le nuage avec "Marry Moe", Jack qui frappe les voyous ou la spécialité de Luigi qui est en faite un pizza au fromage. Bref, assez bon globallement, un point en moins pour les finales d'histoires plutôt moyennes.
Dr. Nick | 13/04/2016 à 00h21 | 10/20

Pour commencer, j'ai pas compris le couch gag... Enfin, si c'était censé en être un. Le scénario avait quelque chose de prometteur mais en sachant qu'on est face à une série adepte du statu quo, difficile de ne pas s'attendre au déroulement. Les scènes s'enchaînent de façon prévisible, et comme les scénaristes ont meublé avec une chanson inutile et une histoire B absolument insignifiante, le tout manque à mon goût de développement, entre Smithers et Julio qui tombent amoureux et se quittent en une poignée de secondes et les idées bizarres qui s'enchaînent sans que ce soit forcément logique. Et pour en revenir à l'histoire B, dieu que le nouveau personnage est chiant, dieu que cette histoire est pas drôle, et sans parler du twist final complètement grotesque. Mais l'épisode n'était pas une plaie à suivre, j'ai aimé certaines scènes et quelques gags m'ont fait rire (les excuses sincères de Burns que doivent préparer les avocats). En plus Burns est plutôt drôle dans cet épisode, ce qui se fait de plus en plus rarement ces temps-ci. Allez, la moyenne et on n'en parle plus.
L'équipe du site | A propos
©2000-2022 The Simpsons Park