Haut de page

Dogtown

Saison 28 - Episode 22
Code : WABF15 | N° : 618 | Durée : 20'11

< Episode précédent Episode suivant >

Guide des épisodes


Dates de diffusion

 21-05-2017  09-02-2019  29-03-2018  07-04-2020

Titres étrangers

Dogtown
Dogtown
Koirakyl
A kutyák bolygója
Una città da cane
Ciudad Perro
A Cidade dos Cães
Dogtown
Miasto psów

Les Simpson à la TV

Million dollar ma biche
S21E11

Homer gagne à la loterie mais il est forcé de le cacher à Marge et de tout dépenser rapidement...

Dogtown

Au volant de sa voiture, Homer conduit de manière très dangereuse et inhabituelle en suivant les directives de son GPS. C’est alors qu’il atterrit dans une allée au bout de laquelle se nourrissent Petit Papa Noël et le vieux Gil dans une poubelle. Réalisant que ses freins ne fonctionnent plus, Homer doit faire un choix : heurter leur chien ou l’homme sans abris. Il renverse le vieux Gil. Suite à cet incident, l’homme est déterminé à poursuivre les Simpson en justice. Cependant, au tribunal, tous ses arguments se retournent contre lui et le juge reconnait finalement que la vie d’un animal vaut plus la peine d’être sauvée que celle d’un être humain. À cette occasion, le maire Quimby décide de transformer Springfield en lieu d’accueil et d’amour pour tous les chiens du monde afin de redorer l’image de la ville. Malheureusement, libéré de l’emprise des êtres humains, les chiens commencent à se réunir en bandes et à créer leur propre règle, si bien que les habitants de Springfield perdent le contrôle de leur ville.

Captures d'écran



Voir les 237 captures d'écran de cet épisode

Critiques de l'épisode

lenny bar | 19/08/2019 à 21h08 | 14/20

Bon ben... J'ai un problème, j'ai trouvé que cet épisode était du grand n'importe quoi mais ça m'a vraiment bien plu :D J'ai aimé le début avec le procès. J'ai trouvé que l'idée de base était assez bonne, que les gens soient plus attendri par un chien qu'un homme, je trouve ça assez juste. Ensuite l'épisode va plus loin en donnant beaucoup de place aux chiens, et même si je me disais "c'est n'importe quoi", je ne pouvais m'empêcher d'apprécier ce que je voyais. On donne pas mal d'importance à Springfield et ses habitants, ce qui devient de plus en plus rare. En plus de ça, cette histoire saugrenue amène enfin un vent de fraicheur à cette saison 28 beaucoup trop fade où tous les épisodes se ressemblent. Un épisode qui a un début, un milieu, une fin, pas d'histoire secondaire inutile... Et évidemment, le point essentiel, j'ai aimé les nombreux gags, et j'ai même rigolé de bon coeur plusieurs fois : - L'application GPS qui se met elle-même à la corbeille - Homer qui fait semblant de se cacher pour Maggie et fini par être vraiment coincé quelque part - La phrase de l'avocat "La fille de mon client a acheté une machine à laver et lui a donné le carton pour qu'il vive dedans" - - Gil qui essaie de motiver toute la ville "Qui vient avec moi !?" - "Pas nouuus !" - "J'ai rien entenduuuu !" - "Si, t'as entendu !" :D - Marge qui met un coup de pied au chihuahua (Ca ne ressemble tellement pas à ce que ferait Marge que ça m'a fait marrer :D ), etc.
Lionel_B | 05/08/2020 à 21h35 | 10/20

Un épisode mitigé pour finir cette saison 28. Que dire de plus, l'intrigue principale ne m'a pas spécialement happé, ça commençait plutôt bien avec cet accident de voiture et ce procès, j'ai même eu de l'empathie pour Gil (ce même Gil qu'on souhaitait voir mort dans un certain épisode), mais ce droit de privilège aux chiens de la ville est ridiculement abusé, l'épisode devient lent et plutôt ennuyeux, pourtant l'animation devient meilleur à partir de là, il n'est pas irritant pour autant, mais on a du mal à rentrer dedans. Par contre, on ne le remarque pas au début, mais c'est avec cet épisode qu'on se rend compte que Lionel Budgie (le vétérinaire de "Lisa Vétérinaire" (s27)) est devenu un personnage récurrent, c'est sympa (mais maintenant, je pense à Lionel Hutz, qu'on ne reverra jamais...). Plein de gags marchent : Le GPS qui s'efface, Homer qui se cache de Maggie, la musique triste lorsque l'huissière relit les derniers mots de Bart, Marge avec une coiffure de chien, le vétérinaire qui demande à être jeté en prison pour ne pas assister à la catastrophe, comment Homer sait tant de choses sur le paradis des chiens, les chiens qui volent une télé, Willy qui rejoint les chiens, Gil qui demande du soutien, Marge qui appel Abraham, Marge qui shoot sur le Chihuahua. Par contre, le rêve des enfants aurait été dedans si Bart avait eu une expression négative après avoir imaginé sa mort.
Dr.Hibbert8 | 09/10/2020 à 02h41 | 12/20

Ainsi s'achève cette mauvaise saison 28 avec un épisode vraiment pas mal. Le début avec Homer qui heurte le vieux Gil ainsi que la séquence au procès m'as bien plus, j'ai souris à plusieurs moments, et c'était bien dans l'ensemble. Après cela, l'épisode démarre avec une idée de base plutôt intéressante, qui se suit bien durant l'épisode, mais c'était peut-être un peu lent par moment. L'idée des chiens dominant les rues de Springfield était une assez bonne idée, même si cela paraît complètement loufoque, j'ai adhèré dans ce délire. J'ai aimé la majorité des gags présents dans l'épisode, même s'il y'en avait un peu moins en fin d'épisode. Justement, cette fin était agréable, mais peut-être un peu simple. Les gags qui m'ont plus : Kirk qui expose son ventre à son chien, le GPS qui se supprime par lui-même, Marge et sa nouvelle coiffure qui ressemble à un caniche, Marge qui donne un coup de pied au chihuahua, Bart qui met Homer dans un coma, la folle aux chats qui s'exprime sans que Bart et Lisa comprennent un seul mot, Homer wui met ses clés dans le parcomètre, etc.. Un épisode un peu plus que correct pour terminer cette désastreuse 28ième saison!
Simpsmania | 21/01/2021 à 18h44 | 14/20

Petit épisode sympa qui conclut une saison en manque d'originalité. Intéressant de voir que l'intrigue présente un sujet qui amène à réfléchir : oui, les chiens ont le droit au respect au même titre que les êtres humains, mais il y a des limites, dont certaines sont dictées par la nature. A l'état sauvage, le chien vit au sein d'une meute où les dominants imposent leur loi. La prédiction du vétérinaire était donc fondée. Résultat : Springfield est dominée par les chiens et les humains sont devenus leurs esclaves. Un parallèle avec La Planète des Singes ? Une histoire bien amenée, sans intrigue secondaire superflue, bien que son dénouement soit trop vite expédié, comme c'est malheureusement souvent le cas. Les gags sont bons : le GPS qui se met à la corbeille de lui-même, Luigi qui poursuit un chien et qui finit dans le camion d'une fourrière pour humains, le procès d'Homer et l'avocat de Gil qui dit à la cour que la fille de son client lui a fait don d'un carton pour qu'il puisse y dormir, Marge qui se retrouve avec la coiffure d'un caniche... Un bon moment de divertissement mêlé à des passages de franche réflexion. Bien joué.
alexandreleblanc | 09/08/2017 à 00h32 | 9/20

Bon je suis enfin de nouveau à jour dans la série et même si c'est pas comparable aux première saisons, c'est toujours un plaisir de voir les nouveaux épisodes, même si une grande partie peuvent décevoir, mais j'ai tout de même très hâte à la saison 29. Pour ce qui est de cet épisode, la critique de Maurice m'avait donné espoir, mais je ne vais pas être aussi optimiste. L'épisode démarre bien avec le procès qui est un peu exagéré, mais qui reflète quand même un côté de la société. Les humains ont souvent plus de compassion pour des animaux que des humains. Ensuite, j'aime bien les références à la planète des singes et tout, mais avec des chiens ça a plus moins passé pour moi et j'ai pas trop apprécié en plus de m'être un peu ennuyé par moment. Par contre, j'ai adoré le mâle alpha et comment il finit et le gag de Homer qui essaie de partir sa voiture, mais qu'on se rend compte que c'est le parcomètre m'a fait hurlé de rire. Season finale pas catastrophique, mais qui aurait pu être bien mieux. 9/20
L'équipe du site | A propos
©2000-2022 The Simpsons Park