Haut de page

Homer entre en prépa

Saison 24 - Episode 9
Code : RABF02 | N° : 517 | Durée : 20'24

< Episode précédent Episode suivant >

Guide des épisodes


Dates de diffusion

 06-01-2013  03-02-2018  24-10-2013  14-03-2014  07-04-2020

Titres étrangers

Homer Goes to Prep School
Homergeddon
Bunkerláz
Homer va a scuola di preparazione
Homero ya está preparado
Homer va a la escuela preparacionista
Homer Preparado Para o Fim
Homergeddon
Maailmanlopun meininki
Homer i szko?a przetrwania

Les Simpson à la TV

Un gaucher gauche
S29E19

Flanders perd son emploi et devra partir à la recherche de sa nouvelle vocation.

Homer entre en prépa

Alors que Marge pensait emmener la famille dans un lieu d’apprentissage, l’endroit s’avère être plutôt très amusant et divertissant pour Homer et les enfants. Soudain, respectant un protocole d’alerte lorsqu’un enfant entre dans une zone non autorisée du bâtiment, l’endroit se transforme en prison et la panique gagne rapidement les visiteurs enfermés à l’intérieur. Marge parvient à calmer la foule de femmes prisonnière avec elle, mais Homer, lui, se retrouve au milieu d’une émeute masculine qui le martyrise pour s’en sortir. Après cet épisode traumatisant, Homer développe une peur de la civilisation humaine et, au moment où il partage ce sentiment chez Moe, un inconnu lui apprend que sa peur n’est autre que le reflet de la dégradation de la société humaine et que cette dégénération annonce la fin imminente de la civilisation moderne. Bien vite convaincu par ses idées, l’homme invite Homer à rejoindre son groupe top-secret, les « Springfield Preppers », une bande de quelques personnes en marge de la société refusant toute utilisation des technologies contemporaines, afin de se préparer à la fin du monde moderne. Mais Marge ne voit absolument pas ce groupe d’alarmiste du bon œil…

Références

Survivalisme (mouvement)  ? Le survivalisme est un mouvement rassemblant des individus qui veulent se préparer à une hypothétique catastrophe locale ou plus globale.

Personnages de l'épisode

Lloyd - Adolescent boutonneux - Kent Brockman - Carl Carlson - Inspecteur Chalmers - Database - Disco Stu - Ned Flanders - Professeur Frink - Herman - Lenny Leonard - Lindsay Naegle - Apu Nahasapeemapetilon - M. Prince - Martin Prince - Maire Quimby - Sam - Le Serpent - Tom Skerritt - Spider Cochon - Cletus Spuckler - Moe Szyslak - Kirk Van Houten - Milhouse Van Houten - Chef Wiggum - Ralph Wiggum - Willie le jardinier - Rainier Wolfcastle

Cartes promotionnelles

Captures d'écran



Voir les 222 captures d'écran de cet épisode

Critiques de l'épisode

regismo (The Simpsons Park) | 12/02/2013 à 17h59 | 10/20

Allons-y pour les points positifs : Certains moments étaient vraiment drôles. Ce n'était pas toujours le cas, mais j'ai apprécié la majorité de ce qui se passe dans la Learn Zone, des différents jeux à pratiquement tous les gags du passage où les hommes enfermés perdent la tête, le faux mur dans la cave, les gags qui résultent de la panne de courant générale, ou encore la manière de se propulser de Lindsay Neagle en fin d'épisode. Allons-y pour les points négatifs : Un épisode sur la peur de l'apocalypse... C'est seulement la 4e fois, si on compte pas les Horror Show. D'accord on revoit Herman qui se fait rare et on revoit LT Smash, mais ce n'est pas suffisant pour relever la sauce. Et je trouve que l'inspecteur Shalmers qui était déjà plus idiot depuis quelques saisons, bat des records d'absurdité dans cet épisode. J'ai vraiment eu du mal à me sentir concerné par cette histoire et j'ai été très surpris de voir Homer convaincre toute la famille de la fin du monde sans que personne ne soulève d'objection. Et puis la fin est... en un mot "bof". Dommage, des gags mais l'histoire ne suit pas.
Simpsmania | 25/04/2014 à 22h17 | 10/20

Pas si mauvais, cet épisode, mais pas assez drôle et percutant. Le début a quelques allures de réchauffé, même s'il n'est pas avare en bons moments (Homer dans le toboggan, l'enfermement des gosses et de leurs parents dans le centre de distraction et Marge qui réussit à calmer l'ambiance entre mères alors que les pères se foutent sur la tronche...). La suite n'est pas si exceptionnelle, mais le scénario pose une problématique intéressante : que deviendrait la société moderne sans électronique ? Reste que la manière dont est traitée l'histoire n'est pas à la hauteur des espérances. Homer, traumatisé par ses hallucinations simiesques, se laisse convaincre que la fin du monde est proche par une espèce de barjot misanthrope, ce qui le pousse à intégrer une bande de "survivalistes" préparés au pire (il est par ailleurs surprenant de compter Lindsay Naegle et Chalmers parmi ceux-ci). Je n'ai pas trop aimé les efforts d'Homer pour convaincre sa famille de le suivre dans son délire (je trouve en effet que Marge, Lisa et Bart, manquent cruellement de répondant pour tenter de le raisonner). Mais, bonjour l'originalité, Marge ressert le vieux couplet des reproches pour pousser son mari à venir en aide aux habitants de Springfield, soi-disant livrés à eux-mêmes. Donc Homer tente une sortie périlleuse hors du QG des survivalistes pour apporter des vivres à Springfield, pour finalement découvrir la ville... inchangée. Et qu'est-ce que c'est que cette fin bizarroïde ? Tout juste passable.
Dundee | 04/08/2016 à 02h40 | 13/20

Les sociétés post-apocalyptiques ont toujours intéressé les gens, en particulier les cinéastes, et pour le premier épisode sorti après la soi-disante fin du monde Maya de 2012 c'était donc le thème parfait ! Mais avant la fin du monde, il y a le début de l'épisode qui passe dans une "Learn Zone". Un début long, mais un début drôle ! Des gags en pagaille, tous plus absurdes les uns que les autres. En réalité c'est un atout de cet épisode : il est absurdement drôle, c'est même un des épisodes les plus drôles depuis pas mal de temps. Bien évidemment plus de tentatives veut aussi dire que l'échec est une plus grande possibilité, et c'est le cas, pas mal de gags ratés (la scène de Ned en singe est très médiocre), mais heureusement les bons sont beaucoup plus nombreux : Springfield sans électricité, le déplacement de Neagle, le faux mur, la cave à glace, ... Quant à l'histoire, Homer rejoint des survivalistes à l'approche d'une possible apocalypse. Lloyd est un bon personnage sorti un peu de nulle part. Il y a aussi d'autres points négatifs comme la facilité à laquelle Homer convainc sa famille de le rejoindre. Les scénaristes en ont profité pour mettre leurs avis contre ce genre d'activité dans l'histoire et c'est plutôt bon : une société peut marcher si les gens se serrent les coudes. L'intrigue n'est pas extrêmement poussée, mais suffisamment. Après avoir survécu tant d'épisodes avec un humour médiocre, celui-là est une bouffée d'air frais.
Dr.Hibbert8 | 03/08/2020 à 23h37 | 11/20

Je comprend très bien l'énorme vague de note de passage pour cet épisode. Contrairement a certains, j'ai trouvé le premier acte au centre de divertissement plutôt sympathique, j'ai ris a quelques reprises, et c'est plutôt agréable. Le reste de l'épisode est moitié-moitié. Il y a plusieurs bonnes scènes et de nombreux gags, mais je me suis tout de même légèrement ennuyé et le scénario aurait pu être un tout petit mieux, même s'il n'est pas désagréable. La rencontre d'Homer est bien emmené, mais comme souvent, ça arrive dans un bar. Homer qui apprend a devenir un survivaliste est un bon sujet, mais ça aurait pu être mieux. Il y a de bons gags dans ces scènes, mais c'est souvent lent. La fin lorsqu'Homer s'échappe du camp de survie et retourne à Springfield est correcte, mais la fin m'as un peu déçu, trop courte et à l'arrache comme bien souvent. Le gag finale m'as fait rire. Parlant de gags, j'ai n'ai aimé plusieurs comme Homer qui mange les grains de Chalmers, Bart qui dit adieu a Milhouse, l'âme d'Homer, l'homme qui "meurt" dans l'énorme terrain de jeu pour enfant, Ned dans le cadre de porte, Homer qui a oublié de mettre une poignée dans le côté cachette du sous-sol, le gag final ou encore Homer qui n'est pas capable de garder un secret. Un épisode passable, pas du tout désagréable, mais je n'ai embarqué que très peu dans l'histoire, malgré les gags.
marianne6969 | 01/01/2019 à 23h12 | 13/20

Bon épisode. Le premier acte est sympa dans le centre pour les enfants (Homer qui monte dans le toboggan et croise un père agonisant, lorsqu'ils perdent tous la boule etc). La suite est intéressante avec Homer qui ne peut plus sortir de chez lui, traumatisé par cet incident. Il se fait alors alpaguer par un membre à l'allure louche des « Springfield Preppers ». De là commence sa nouvelle obsession pour l'apocalypse (sujet déjà traité mais bon, pourquoi pas, si celui ci l'est autrement). Les gags sont assez présents et sympas (Homer qui mange 2kg de blé et qui dit qu'il aura pris 3kg, les films d'apocalypse qu'il regarde, le faux mur). S'en vient le 3ème acte un peu plus décevant que les 2 autres. La famille part donc juste après la panne de courant générale (qui est sympa en passant, avec les habitants utilisant d'autres technique et Disco Stu sortant juste un flingue). Personne ne pose de question et tout le monde se retrouve rapidement au camp. L'épisode manque de contenu et va trop vite sur la fin, le moment censé être le plus intéressant est survolé. Sans avoir le temps de dire ouf, Homer se laisse convaincre par Marge de retourner aider les habitants de la ville... Donc la famille repart en se faisant poursuivre par les autres membres pour enfaite se rendre compte que tout allait bien.. La fin est TROP attendue et expédiée. Dommage
L'équipe du site | A propos
©2000-2022 The Simpsons Park