Haut de page

A tyran, tyran et demi

Saison 21 - Episode 17
Code : MABF08 | N° : 458 | Durée : 20'48

< Episode précédent Episode suivant >

Guide des épisodes

Voir le script de l'épisode en VF

Dates de diffusion

 11-04-2010  23-01-2011  06-01-2011  13-10-2010  07-04-2020

Titres étrangers

American History X-cellent
Jailhouse Blues
American History X-cellente
Historia Americana Excelente
Historia Americana X-celente
Excelente História Americana
Amerikai história
Jailhouse Blues
Vallan kahvassa
Wspania?a ameryka?ska historia

Les Simpson à la TV

Pour l'amour d'Edna
S14E07

Edna commence à désespérer de se marier enfin un jour...

A tyran, tyran et demi

Dans la sombre prison de Springfield, trois policiers viennent chercher monsieur Burns. Et afin de comprendre cette étrange situation, le vieil homme nous raconte son histoire... Quelques semaines plus tôt, il organisa une fête du 4 juillet chez lui, obligeant ses employés à s’occuper de son festin et à le divertir tout l’après-midi. Après l’éprouvante représentation d’une pièce cependant peu apprécié, Homer, Lenny et Carl en ont assez et décident d’avoir leur propre fête à leur tour, et ce dans la cave à vin même de leur patron... Peu de temps après, les trois hommes se retrouvent ivres dans la demeure, et Burns appelle urgemment la police. Lorsque celle-ci intervient dans la pièce, Lou reconnait un tableau volé accroché au mur. La preuve est évidente et Burns est immédiatement envoyé en prison, remettant la centrale aux mains de Smithers. Mais ce dernier, manipulé par ses employés, se transformera vite en un vrai tyran… A côté de ces évènements, Bart et Lisa sont contraints de s’occuper ensemble d’un petit élevage de fourmi qui, dans un premier temps les distancera avant de resserrer leur lien fraternel…

Références

Les évadés (film)
La ligne verte (film)
"Saturne dévorant un de ses fils" (peinture de Goya).  ? Dans cette ?uvre, Burns se substitue à Saturne. Ce tableau apparaît brièvement à gauche du bureau de Burns, au moment où Smithers s'y installe pour diriger la centrale.

Musiques de l'épisode

"Summer" de War

Personnages de l'épisode

Patty Bouvier - Selma Bouvier - Monsieur Burns - Carl Carlson - Gros Tony - Lenny Leonard - Lou - Abraham Simpson - Maggie Simpson - Waylon Smithers - Moe Szyslak - Kirk Van Houten - Milhouse Van Houten - Chef Wiggum

Captures d'écran



Voir les 227 captures d'écran de cet épisode

Critiques de l'épisode

regismo (The Simpsons Park) | 24/05/2012 à 18h50 | 11/20

Commencer l'épisode par la fin, ce genre de construction est assez inhabituelle pour les Simpson mais loin d'être révolutionnaire pour une série TV, ici, je me demande si ce choix était pertinent, il annonce la couleur mais guère plus qu'une carte promo. Où est la surprise ? Mais bon, dans l'ensemble les 10 premières minutes sont réussies, j'ai apprécié quelques gags tels le prisonnier qui fait cramer sa couverture puis se couche, Burns en statue de liberté (ça a un côté très "vielles saisons" comme gag, à la Rosebud) Smithers qui applaudit sarcastiquement, Les trophées de Burns, Lou qui arrête ce même Burns, l'enveloppe "vide"... Mais à partir du moment où Burns est en prison, le niveau plonge brutalement. Le rythme se ralentit, on ne ressent aucune compassion pour Burns, et surtout cette histoire de mal aspiré... sauf dans un Horror Show, je trouve que ça ne fait pas Simpsonnien. Il n'y a même pas d'effet de surprise concernant les références, la ligne verte, c'est du déjà parodié. N'oublions pas l'histoire B ! Enfin si, on l'oublie facilement, même si ce n'est pas la pire dans une saison où les histoires B auront brillé par leur absence. Moyen.
Dr.Hibbert8 | 25/06/2020 à 19h19 | 14/20

Cet épisode était plutôt bon. Premièrement, l'histoire est consitué étrangement, on commence par la fin, et on déroule les évênements précèdants cette finale. Cela me fait un peu penser à l'épisode "Bart à perdu la tête" -s1. L'histoire principale est bonne, il y a quelques bons gags, avec un scénario acceptable et un bon ryyhme. La fin m'as un peu déçu, comme beaucoup de fois durant les dernières saisons, je l'ai trouvé un peu trop à l'arrache. L'histoire secondaire de Smithers étant le directeur de la centrale est correct, mais les passages le mettant en vedette sont assez courts, et cela n'as pas beaucoup d'intérêt, sauf pour la fin de l'épisode. Quelques gags, mais c'est à peut près tout. L'autre histoire secondaire avec Bart et Lisa est appréciable, quelques bonnes répliques, de moments agréables, même si l'histoire est étrange et pas hyper intéressante, je l'ai apprécié. J'aime beaucoup la réplique de Bart "Maman,on s'amuse pas avec Lisa, on s'amuse malgré Lisa." Quelques bons gags dans cet épisode comme Lou qui menotte Burns à la taille, le prisonnier qui met son lit en feu et se couche dedans, les trophées de Burns, Smithers qui perd son nez, le directeur de la prison et son hélium, le livre "Pas la meilleure amiante", la fin innatendue de l'histoire de Bart et Lisa, Homer qui est obligé de manger la citrouille, Smithers qui met la plante sur le boutton de la trappe dans la centrale et Homer qui montre son ventre à Smithers. Bon épisode, malgré ses quelques défauts.
Mr. X (critiqueur) | 07/04/2012 à 18h01 | 2/20

Je vais vous dire ce qu'il se passe dans l'épisode est vous me direz si ce n'est pas ridicule. Burns veut une fête alors il met en esclavage les employés qui décident de faire des bêtises , alors la police viens et arrête Mr. Burns à cause des cadres (petite parenthèse il se fait arrêter pour quelque chose de moins pire que dans le monorail où il ne se fait pas arrêter) alors sans aucune explication il se fait arrêter comme à l'époque, je suppose que c'est un gag mas je ne trouve pas ça drôle. Après la voix off interminable qui détruit le rythme de l'épisode Smithers devient le chef de la centrale et est gentil. Peu après ayant vu dans la bar de Moe Homer, Leeny et Carl entrain de dire de blague sur Burns il devient pire que Burns. Pendant ce temps à la prison, Burns devient ami avec un personne relativement inutile et chiant qui m'a fait flipper avec les boules vertes et... c'est voilà ce qui se passe pendant 9 minutes. Alors Homer, Leeny et Carl s'infiltre d'une manière vraiment facile dans la prison et le libère et personne ne sans rend compte ensuite Burns à une photo du criminel (Fuck the logique) sous une musique trop chiante pour être émouvante. Il y a tellement de référence à la ligne verte que ça devient une copie foiré, donc scénario 0. Ah oui il y a l'histoire de Bart et Lisa passionnante, Bart et Lisa élève une fourmi et le chien la mange. Pour les gags il n'y a rien à par le gags tout foiré des chiens U.S.A.
lenny bar | 24/09/2020 à 22h01 | 15/20

Burns en prison, c'était tellement évident, comment n'ont-ils pas eu l'idée de faire cet épisode avant ? Un des épisodes les plus drôles de la saison, je me suis esclaffé plusieurs fois. Je trouve dommage que l'épisode ai 3 histoires, celle de Burns aurait largement suffit. Smithers à la tête de la centrale est une bonne idée, et Lisa et ses fourmis est également sympathique, le problème avec ces 3 histoires c'est qu'elles sont vite expédiées. Burns qui devient gentil, c'était une idée à creuser mais à la scène suivante c'est déjà fini, dommage. même chose pour Smithers qui devient sévère, dommage qu'ils n'aient pas plus approfondi cet aspect. Dans les autres points négatifs je dirais que la parodie de "La ligne verte" est un peu trop surréaliste mais comme j'adore ce film et que j'adore Burns, ça passe. Malgré ces points négatifs, je passe un très bon moment grâce aux nombreux gags : - Le prisonnier qui brûle sa couverture et se couche - Smithers qui demande à Burns d'applaudir de façon sarcastique - Homer qui mange la citrouille - Burns qui décide du temps qu'il fait dans son histoire - Le flash qui propulse Burns contre le mur - Les plombages de Burns - Smithers qui tombe dans la trappe - Petit Papa Noël qui lèche la dernière fourmi, etc. Une histoire principale qui aurait mérité d'être plus développée, idem pour les 2 autres, mais les nombreux gags rattrapent largement ces défauts.
Dundee | 04/11/2015 à 10h45 | 8/20

Dans ce nouvel épisode, nous retrouvons M. Burns, milliardaire tyrannique, au plus bas... en prison... Mais qu'est-ce qu'il a pu se passer ? Eh bien tout a commencé le 4 juillet pendant un pique-nique où il exploitait ses employés comme des esclaves, ce que conduira Homer et ses copains à avoir un ras-le-bol et à saccager son manoir, et c'est ainsi que la police des peintures volées chez lui... Voilà, pour le reste il ne se passe pas grand-chose dans cet épisode. Burns rencontre un détendu, façon "La Ligne verte", qui s'est dédié à la religion, lui aspirant le mal en lui, trop surréaliste d'ailleurs. La partie avec le nouveau Burns gentil est totalement sous-exploitée. Et ni l'histoire de Smithers en patron qui devient un tyran de manière complètement prévisible, ni l'histoire secondaire avec Bart et Lisa sur une fourmi sans intérêt (bien la fin est plutôt bonne vu qu'elle casse l'attendu au moins) viendront sauver la mise de l'histoire principale et son vide apparent. Et évidemment, la fin est décevante ; l'infiltration dans le pénitencier est trop facile et il y a presque aucune répercussion à cette action. Côté humour, c'est très pauvre, peu de gags arrivent à fonctionner, on retiendra "Break a leg" et "Helter Skelter" en particulier. Un sujet intéressant dans un épisode qui se laisse regarder, mais qui possède énormément de défauts.
L'équipe du site | A propos
©2000-2022 The Simpsons Park