Haut de page

Le mariage de Lisa

Saison 6 - Episode 19
Code : 2F15 | N° : 122 | Durée : 21'41

< Episode précédent Episode suivant >

Guide des épisodes

Voir le script de l'épisode en VF

Dates de diffusion

 19-03-1995  09-12-1995  17-04-1996  07-04-2020

Titres étrangers

Lisa's Wedding
Lisas Hochzeit
Il matrimonio di Lisa
La boda de Lisa
La boda de Lisa
O Casamento de Lisa
Lisa esküv?je
Lisas Hochzeit
Lisan häät
?lub Lisy

Les Simpson à la TV

Les apprenties sorcières
S21E07

Homer et Clétus créent de l'alcool frelaté pendant que Lisa entre dans un jeu de sorcellerie...

Le mariage de Lisa

Les Simpson assistent à une reconstitution historique de la renaissance. En pourchassant un lapin, elle s'éloigne de la fête et arrive dans une forêt. Là-bas, elle tombe sur une diseuse de bonne aventure qui veut lui dévoiler son avenir alors qu'elle ne croit pas trop aux prédictions. Elle se laisse cependant convaincre et l'écoute : elle est en 2010. Lisa est à l'université et elle est sans cesse gênée par un certain élève du nom de Hugh Parkfield. Mais d'un moment à l'autre, ses sentiments changent et ils tombent tous les deux dans les bras l'un de l'autre. Lisa sort avec Hugh qui va même l'inviter à venir rencontrer ses parents en Angleterre. Ils veulent tous les deux se marier, mais Lisa hésite à présenter sa famille à Hugh de peur qu'il ne les apprécie pas...

Références

Les Jetsons (série)
Alice au Pays des Merveilles (dessin animé)
Le Magicien d'Oz (film)
Le Fantôme de l'Opéra (film)
Love Story (film)
Ace Venturas (film)  ? Sur l'affiche du cinéma
The Mask (film)  ? Sur l'affiche du cinéma
Goldfinger (film)  ? Homer raconte qu'il a vu ce film à peu près 2 fois

Musiques de l'épisode

"A fifth of Beethoven" de Walter Murphy  ? Musique jouée à l'orgue par Martin.

Personnages de l'épisode

Patty Bouvier - Kent Brockman - Monsieur Burns - Carl Carlson - Doris la cuisinière - Ned Flanders - Professeur Frink - Docteur Hibbert - Mlle Hoover - Krusty le clown - Révérend Lovejoy - Troy McClure - Nelson Muntz - Neuneuil - Otto - Hugh Parkfield - Martin Prince - Maire Quimby - Seymour Skinner - Waylon Smithers - Moe Szyslak - Milhouse Van Houten - Chef Wiggum

Cartes promotionnelles

Captures d'écran



Voir les 254 captures d'écran de cet épisode

Erreurs

[4:01 / 4:02 ] Lisa présente sa carte vers la fente, puis sur le plan suivant sa carte est plutôt vers la vitre.
[10:54 ] Les bâtiments sont tout le temps les mêmes.
[11:38 / 11:40 ] Les flammes sont moins propagées dans le reflet des yeux de Hugh
[19:36 / 19:39 ] Moe et Doris sont près du gâteau de mariage, puis sur le plan d'après, lorsque Lisa s'en va, ils sont dehors. /
[19:54 ] La voyante retire sa main sans que la carte ne bouge.

Critiques de l'épisode

regismo (The Simpsons Park) | 13/11/2010 à 11h51 | 15/20

Je ne comprends pas la sévérité de certains membres avec cet épisode. Des 3 épisodes sur le futur, j'estime que c'est le meilleur de tous. Tous ces gags futuristes (qui se trouve être en 2010, ha ha) sont plutôt bons, ils exagèrent forcément, mais pas à outrance comme dans l'épisode "Future Drama". J'en cherche un en particulier, mais ils ont tous leur intérêt. Le personnage de Hugh n'est pas très intéressant, mais la manière dont il est traité en Amérique compense largement ce fait. Je trouve que la fin est justement émouvante, sans avoir besoin d'en rajouter comme dans bien des épisodes, c'est parfaitement suffisant. Un bon épisode !
Dundee | 06/11/2015 à 20h23 | 18/20

Comment est-ce que l'avenir amoureux de Lisa se passera-t-il ? Une question à laquelle cet épisode d'anticipation a voulu répondre, et ce de manière brillante s'il vous plaît. On ne peut qu'être ébahi devant une telle ingéniosité et originalité qu'ont fait preuve les scénaristes. On passe des moqueries des clichés des films d'anticipation en général (les robots du début) aux gags futuristes hilarants (le Big Ben, le mémorial, ...). C'est donc l'histoire de la rencontre entre Lisa et un jeune Anglais prénommé Hugh, une histoire racontée par une voyante rencontrée pendant un festival médiéval (qui était d'ailleurs à se tordre de rire). Et cette histoire aboutira à un mariage, mais malheureusement ce pauvre Hugh doit faire face à la famille complètement déjantée de Lisa avant ça. Ensuite cet épisode ne fait qu'enchaîner les gags à hurler de rire les uns après les autres, sans en plus abuser du gimmick futuriste : le drapeau anglais, le fumier, le casque 3D, Maggie, ... Jusqu'au jour fatidique du mariage, et entre-temps nous avions aussi droit à une petite ronde de la ville avec les multiples personnages vieillis : Milhouse, Burns, Quimby, ... La conclusion est vraiment parfaite. Elle est inattendue et émouvante (Lisa qui choisit le camp de sa famille après une sombre histoire de boutons de manchette), ainsi que cynique ("Je suis spécialisée dans les histoires qui finissent en eau de boudin !"). Un excellent épisode qui exploite son concept presque jusqu'à la perfection.
Charles Montgomery Burns | 15/12/2011 à 17h43 | 14/20

Un épisode qui a tendance à être lent par moments. Avec un sujet de ce genre, on a envie de dire pourquoi pas, un épisode dans le futur, c'est tout à fait original. Malheureusement, le rendu n'est pas toujours fabuleux. Le début est plutôt rythmé, il faut bien que l'histoire vienne de quelque part, ça me semble aussi la meilleure façon de l'adapter, mais il y a une espèce de creux entre ce moment-ci et la préparation du mariage qui amène de sacrées longueurs. Autant comme le rire est présent, oui, mais les gags sont disposés de façon totalement aléatoire, on les attendrait presque. Bon, ceci dit, il y en a tout de même quelques bons à récupérer, j'aime bien "In memory of a real tree", tous les membres de la centrale qui ont un poste plus important sauf Homer, la vidéo-conférence, Quimby qui se retrouve taxidermiste, Burns qui se casse en deux, Maggie qui est coupé à chaque fois qu'elle doit parler, Homer qui dit que Maggie ne s'arrête jamais de parler au début... On notera des moments d'émotion marquants aussi, lorsqu'Homer parle avec Lisa à la fin de l'épisode, simple, mais efficace.
Ilevan | 16/09/2017 à 08h40 | 20/20

Au début, l'un des seuls défauts que je trouvais à l'épisode était la transparence du mari de Lisa. Au second visionnage, ça va ; il est même plutôt drôle le bougre (comme dans le dialogue avec Moe). Concernant le reste, c'est un chef d'oeuvre. L'épisode est déjà celui qui traite le plus intelligemment le sujet casse gueule du futur. Il y a des gags futuristes mais relativement réalistes et toujours une pointe d'auto dérision (comme avec la représentation du magicien d'Oz). Globalement l'épisode est vraiment très drôle, et je trouve qu'Homer le rend absolument excellent. Drôle et touchant de bout en bout et jusque dans son design, sa présence rend l'épisode absolument génial. Personne n'est en reste dans cette histoire, même Martin a droit a sa scène (très drôle) et chaque gag frappe juste et fort. La fin de l'épisode est extrêmement touchante tout en restant étonnamment sobre, une des meilleures du genre tout comme cet épisode est l'un des meilleurs de la série ; à mon sens
lenny bar | 25/07/2019 à 12h47 | 14/20

Il y a quelque années je n'aimais pas du tout cet épisode car il était un peu trop différent des autres épisodes. Les gags futuristes c'est sympa mais pas à outrance. Mais plus je le vois, plus je l'aime. Finalement les gags futuristes ne sont pas si exagéré en comparaisons avec d'autres futurs épisodes... mais mes gags préférés sont finalement ceux qui montrent ce que les Springfieldiens sont devenus. Concernant le scénario, il est plutôt bon. Ca a beau être un épisode sur Lisa, il n'est pas ennuyeux et même assez drôle. Gags que j'apprécie : Homer et Doris qui parloient en vieux langage, les robots du Magicien d'Oz, les robots qui prennent feu, le robot qui ressemble à Hugh, le "J'aimerai que ton père soit encore là... il vient de partir au travail il y a 2 minutes", Maggie qui ne peut jamais en placer une, "Tire sur mon doigt !!", Burns coupé en 2, la voyante qui ne disparait pas dans le nuage de fumée, etc.
L'équipe du site | A propos
©2000-2022 The Simpsons Park