Haut de page

Qui a tiré sur Mr Burns ? (Partie 1)

Saison 6 - Episode 25
Code : 2F16 | N° : 128 | Durée : 21'43

< Episode précédent Episode suivant >

Guide des épisodes

Voir le script de l'épisode en VF

Dates de diffusion

 21-05-1995  20-01-1996  18-04-1996  07-04-2020

Titres étrangers

Who Shot M. Burns ? - Part One
Wer erschoss Mr. Burns? (1)
Chi ha sparato al sig. Burns? - Prima parte
¿Quién mató al Sr. Burns? (primera parte)
¿Quién disparó al Sr. Burns? (primera parte)
Quem Matou o Senhor Burns? (1.ª Parte)
Ki l?tte le Mr. Burnst? (1. rész)
Wer erschoss Mr. Burns? (1)
Kuka ampui johtajan? (osa 1/2)
Kto postrzeli? pana Burnsa? (Cz??? 1)

Les Simpson à la TV

La pêche au Ned
S22E22

Ned Flanders tombe sous le charme d'Edna Krapabelle...

Qui a tiré sur Mr Burns ? (Partie 1)

Le principal Skinner découvre que Super Gerbe, le rongeur des élèves est mort. Il demande alors à Willie de l'enterrer. En creusant dans le sol, Willie fait jaillir du pétrole. L'école va pouvoir devenir riche grâce à l'argent du puits de pétrole. Monsieur Burns qui est au courant de la nouvelle veut absolument s'emparer de ce puits tandis qu'Homer en a marre que son patron ne se souvienne jamais de son nom. A l'école élémentaire, tout le monde fait des projets pour pouvoir dépenser l'argent qui va être gagné. Mais M. Burns va voler la réserve de pétrole en exploitant le puits au détriment de l'école qui voit tous ses projets tomber à l'eau. De plus, son pétrole jaillissant provoque la destruction de la cabane de Bart et blesse Petit Papa Noël. Cette fois M. Burns est allé trop loin, et beaucoup de gens en ont marre de ses manières plus que douteuses...

Références

Chantons sous la pluie (film)
Psychose (musique)
"Goldfinger" (film)  ? Quand Mr Burns dévoile la maquette de Springfield au sol.

Musiques de l'épisode

"The 59th Street bridge song (Feelin' groovy)" de Simon & Garfunkel  ? Burns parodie les paroles de cette chanson quand il parle au lampadaire en tournant autour (en VO seulement)
"Morning Mood" de Edvard Grieg  ? Musique au tout début de l'épisode quand Skinner ouvre les portes de l'école.

Personnages de l'épisode

Patty Bouvier - Monsieur Burns - Carl Carlson - Inspecteur Chalmers - Doris la cuisinière - Ned Flanders - Barney Gumble - Docteur Hibbert - Mlle Hoover - Jimbo - Professeur Largo - Larry - Krusty le clown - Lenny Leonard - Capitaine McCallister - Tahiti Mel - Nelson Muntz - Apu Nahasapeemapetilon - Otto - Petit Papa Noël - Maire Quimby - Le Serpent - Abraham Simpson - Seymour Skinner - Waylon Smithers - Moe Szyslak - Chef Wiggum - Ralph Wiggum - Willie le jardinier

Cartes promotionnelles

Captures d'écran



Voir les 255 captures d'écran de cet épisode

Erreurs

[1:32 ] Skinner dit à Willie que la gerboise de la classe de CP est morte, mais Edna parfume la cage de la gerboise alors que c'est la classe de CE2.
[5:35 / 5:42 ] La porte est ouverte et de couleur verte, puis sur le plan suivant, la porte est fermée et de couleur beige. /
[7:59 ] Le collier de Marge est blanc.
[14:43 / 14:47 ] Les traces de pneus ne sont pas les mêmes. /
[16:21 / 16:50 ] Tito Puente change régulièrement de place.
[17:33 ] Ned dit : "J'aimerai que l'on écoute Tahiti Bob", alors que c'est Tahiti Mel.
[20:06 ] Marge a déjà Maggie dans ses bras lorsque Burns s'écroule sur le cadran solaire.
[20:15 ] Wiggum tripote le visage de Burns, puis sur le plan suivant, Burns à le visage contre le sol.

Critiques de l'épisode

regismo (The Simpsons Park) | 16/11/2010 à 18h35 | 18/20

Le seul épisode des Simpson en deux parties (jusqu'à la saison 22 en tout cas) est un bijou ! Monsieur Burns est plus machiavélique que jamais, et a que rarement été aussi drôle. La scène où il parle à Skinner me fait toujours rire. La tension monte dans toute la ville et les différentes réactions des personnages, surtout lors de la réunion à la mairie, sont toutes plus marrantes les unes que les autres. C'est le point de départ de l'enquête la plus audacieuse de l'historie des Simpson. Il y en a eu beaucoup, mais celle-là à la palme.
Scarfaceuh | 26/08/2017 à 10h03 | 19/20

La partie 1 est l'un de mes épisodes préférés, la seconde est légèrement en dessous que je noterais d'un point de moins. Tout comme AlexandreLeBlanc je vais critiquer les deux épisodes en même temps et faire un copier/coller de cette critique sur la seconde partie. Que dire de l'épisode autre que le scénario est incroyable, qu'on y voit un Burns tellement méchant et détestable qu'on l'adore car il joue son meilleur rôle, un Smithers qui craque, un Homer qui pète les plombs, Springfield qui pète les plombs en général (sauf Krusty qui revient de vacance, excellent gag par ailleurs) En parlant de gag, l'épisode en ai tellement rempli, la déduction de Chalmers "Quand j'ai entendu école et explosion j'ai directement pensé à Skinner" qui est à mourir de rire, Burns déguisé en Jimbo pour parlé à Skinner c'est également très drôle, toutes les scènes de la réunion à la mairie sont également à mourir de rire. A la fin de la partie 1, le suspens est à son comble, des paris d'argent IRL se joue pour savoir qui a vraiment tiré sur Mr.Burns, comme dit dans l'épisode "138eme épisode du jamais vu", deux fin d'histoire différente on était imaginé, une logique, Smithers tente de tué Burns après son renvoie alors que son boulot était toute sa vie, l'autre, Maggie, personnage le moins soupçonnable étant donné que le bébé parle pas. Quand j'ai vu l'épisode la première fois, jamais j'aurais soupçonné un instant Maggie, (suite dans la seconde partie...)
Dundee | 31/07/2016 à 23h48 | 19/20

M. Burns, de loin l'homme le plus mesquin, le plus cruel, le plus machiavélique de toute l'histoire de la série, et cette fois sa cruauté atteint des sommets pratiquement jamais atteints auparavant ! Bien évidemment ça se termine mal : il se fait tirer dessus ! Alors pourquoi pas en profiter pour en faire une énigme à résoudre ? Pour commencer, le scénario est écrit avec énormément de soin et de manière très intelligente. Pratiquement toutes les scènes servent à amener les personnages vers leurs raisons de tirer sur M. Burns et donc leur implication dans ce mystère. Du pétrole volé de l'école à la maison de retraite qui s'effondre en passant par le bar fermé, Smithers viré, le chien blessé, Burns qui oublie constamment le nom d'Homer, et surtout la goutte qui fait déborder le vase, son plan absolument dingue qui est de cacher le soleil. Probablement l'une des choses les plus merveilleuses à propos de cet épisode c'est son atmosphère ; absolument pesante et intimidante, mais ceci bien sûr uniquement dans le but de servir l'histoire. Il y a également cet excellent climax, en particulier dans ce dernier acte carrément stressant. Faire une liste des gags hilarants serait une tâche interminable, pratiquement chaque scène en a un paquet. Donc oui, on se demande bien évidemment qui a bien pu faire le coup, pratiquement toute la ville a une bonne raison, mais pendant ce temps on nous a servi un épisode absolument phénoménal.
Ilevan | 22/03/2018 à 10h14 | 19/20

De bout en bout, il est sublime, et même un peu meilleur que le second volet. Au delà des gags, qui se comptent par paquets et qui sont tous bons, l'épisode vaut évidemment le coup pour son build up magistral. Effectivement à la fin de l'épisode, tous ont une raison valable d'avoir voulu tirer sur burns. Si ce qui concerne Tito Puente, Lisa et Smitthers me laisse plutôt froid, j'aime bien la haine naissante chez Bart, Willie et Skinner et je suis ultra fan de celles de Abe, Moe et Barney mais celle que je préfère est celle d'Homer, supporté par des gags à hurler de rire (Homer qui rapporte le pli, "depuis que j'ai été agressé par quelqu'un dont j'ignore le nom", tous les "qui est ce...", les chocolats...). A noter également que malgré son rôle très secondaire, je trouve comme toujours Abraham absolument parfait, hilarant à chaque apparition. Et d'ailleurs, c'est ce mix up adroit entre l'humour excellent et l'ambiance de plus en plus pesante autour de l'épisode qui le rend si bon ; les deux font bon ménage sans jamais empiéter l'un sur l'autre. Et bien évidemment, Burns est excellent. Que ce soit d'un point de vue méchanceté, où il est à son meilleur niveau que d'un point de vue humour (le face à face avec Skinner est à mourir de rire, j'aime aussi beaucoup le mot "aplaventrisme"). En un mot comme en cent : génial, sur tous les plans.
quirat simpson | 12/06/2020 à 21h19 | 18/20

Bon, je pense que mon avis n'est pas réellement original : on est tous d'accord pour dire que cet épisode est un pur chef d'oeuvre. La partie 1 clôture parfaitement cette saison 6 plus mystérieuse et angoissante que jamais. L'atmosphère sombre propre à cet épisode est fabuleuse et la réalisation de Jeffrey Lynch est phénoménale, comme d'habitude. Plus on avance dans l'intrigue et plus la tension monte, jusqu'à un final quasi insoutenable... Sérieux, cette scène dans le parking de la mairie est magistrale ! Mais ce qui élève l'épisode au rang de légendaire, c'est son scénario en béton. Tout en restant bien évidemment drôle et empreint d'un humour si propre à la série, les scénaristes se surpassent en instaurant une intrigue puzzle complexe dans laquelle tout s'emboite parfaitement et où plusieurs indices, utiles ou non, sont laissés pour le spectateur. Comme beaucoup de fans, j'ai passé énormément de temps à analyser, scruter, zoomer et interpréter chaque scène de l'épisode pour avoir des indices supplémentaires sur le dénouement : très peu d'oeuvres fictionnelles ont réussi à susciter autant mon attention que cet épisode. Même si la deuxième partie est un peu plus faible à mon goût, cet épisode reste mémorable et s'avère être un pur chef d'oeuvre de réalisation et d'écriture. Un sommet de la série
L'équipe du site | A propos
©2000-2022 The Simpsons Park